*¤* Forum RPG (avec RP sur mini tchat disponible) dans un univers médiéval/fantastique *¤*
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Jeu 13 Sep - 15:53

Cela fais deux mois que je voulais aller en forêt, moi qui était sur Mythra depuis si longtemps je ne m'étais jamais aventuré dans les bois, malgré mon apparence et mes origines... aujourd'hui j'étais à l'orée des bois sous un beau ciel bleu, j'inspirais profondément avant de faire quelques pas, puis lentement j'arrivais sous les frondaisons. Au début je surveillais tout, la forêt semblait jeune mais dangereuse, puis voyant que l'aura se dégageant naturellement de moi faisait fuir tout les ennemis potentiel... et les autres animaux aussi, je commençais à ne faire plus attention que là où je mettais les pied. Pendant une heure j'avançais ainsi calmement, j'entendais les oiseaux s'envoler à mon approche, la peur présente partout autour de moi me mettait mal à l'aise, tout me faisait ressentir que j'étais de trop et pourtant je savourais le calme omniprésent autour de moi, à peine troubler par l'envol des oiseaux.

"J'ai connus des cimetière plus animés..."
"Et moi dont... c'est limite trop calme mais ça ne m'effraie pas... comme si c'était moi la menace... rien que de penser ça j'en frétille d'excitation !"

J'inspirais profondément à nouveau et je continuais ma marche perdu dans mes pensées... en fait je dialoguais avec moi-même mais comme ce n'est pas spécialement important j'ai oublier je quoi on parlait... bref je marchais sans faire attention à où j'allais et soudainement j'ai sentis que j'ai bousculé et renversé quelque chose ou quelqu'un.

"Fais gaffe à où tu marche clampin tu viens de renverser une elfe !"
"Sans déconner ?"
"T'en a rien à..."
"Faire, exactement"
"Excuse toi au moins !"

Je me retourne lentement me baisse et tends la main en souriant

"Désolé..."

j'ai à peine le temps de finir ma phrase que je remarque l'apparence de l'elfe, je soupirais à nouveau

"Jeune elfe ! Inutile de me demander qui je suis, je ne fais que me promener aussi je repartirais d'ici peu"

je continuais de lui tendre la main en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Jeu 13 Sep - 18:49

Tôt ce matin une violente bourrasque vient frapper au carreau de ma chambre. Cela m'interpella, car les vents étaient rarement aussi puissants au coeur de la forêt. Mon loup, en fut même réveillé et sa fourrure noir ébène s'hérissa sur son dos.
Quelque chose n'allait pas. Et il me fallait découvrir quoi. Même les animaux restaient silencieux...

- Viens Lakvis'k, on vas voir ce qu'il ce passe, et sa ne me dit rien de bon...

Mes pas guidé par Mère Nature, je sentais que je m'approchais de ce... quelque chose. Une seule certitude, c'était puissant, et dangereux. La forêt pleurais, et elle avait peur... Je devais agir de toute urgence. Mes sens en alerte, je me rapprochais de plus en plus. Mon Familier ce mit à gronder sourdement. C'est alors qu'un mouvement attira mon attention près du sol. Je m'agenouillais, un petit écureuil roux était blottis, tremblant, aux milieu de feuilles de chêne.

- Viens la mon petit, n'ai pas peur...

J'eu a peine le temps de tendre mes mains vers lui que la minuscule créature s'enfuis. Quelque chose n'allait vraiment pas... Je décidais de me remettre immédiatement en route lorsque su je me fis littéralement... percuté. Comment n'avais-je pas sentie sa puissante aura ? Sans doute étais-je trop absorber par ressentir les émotions de mon environnement... J'osais relever les yeux... Et aperçût une créature que je ne connaissais que trop bien. Un hybride. Qui devait par ailleurs avoir un parent elfe vus son apparence. Il était grand... menaçant... dangereux... Tout mon instinct me dis de fuir ! Lakvis'k est aussi paralysé par la peur que moi. C'est alors qu'il dit simplement :

- Désolé...

Un hybride qui demande pardon ? Une première... Et le voilà qui me tend sa main... J'y vit une chance de fuir et d'un geste parfaitement maitrisé je lui infligea une coupure de mon poignard. Par chance, il restait un puissant poison paralysant sur la lame. Surpris, l'être ne bougeait plus. Mais pour combien de temps ? J'étais a peu près persuadé de n'avoir que peu de minutes devant moi. Je me mit à courir, de toutes mes forces, au côté de mon loup. Mais déjà je le sentais reprendre possession de son corps. Je me mit à implorer silencieusement Dame Nature de me venir en aide... Il me rattrapais... Par malheur je trébuchais. S'en était fini de moi. Qui sait ce qu'il pouvait bien me faire subir ?

N'ai pas peur ma fille, je suis la.


Mère Nature... elle avait entendue mon appel ! En me relevant je me rendis compte que tous ces enfants animaux entouraient notre étranger. Même les arbres semblaient s'être rapproché. Pourtant il n'avait pas peur, le faux elfe semblait même interloqué... C'est alors qu'il fit une curieuse démonstration de magie. Son auras s'illumina, intense, brulante, puissante. Mais aucun animal ne recula. Je pus lire de l'étonnement sur son visage.

Mais qui était-il pour pénétrer ainsi mon sanctuaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Ven 14 Sep - 19:47

Elle m'avait entaillé la main ! alors que j'essayais de l'aider ! toujours pareil... je n'arrivais presque plus à bouger sans doute un paralysant... je l'aime bien cette elfe finalement. Je souriais et attendais, durant quelques minutes je peinais à bouger, et soudainement le paralysant à cesser de faire effet et je partis rapidement en suivant la trace de son aura; durant dix minutes j'ai courus avant de la rattraper et une fois que je l'ai retrouvée son visage prit en assurance; et je remarquais que j'étais encerclé par des animaux... mais qui était cette gamine à la fin? Je fermais les yeux deux minutes et dévoila toute la puissance que je pouvais avant d'atteindre le bridage et les animaux tremblaient, ils ne fuyaient pas mais ils tremblaient.

"tu es intéressante jeune elfe... mais tu ne peux rien contre moi."

à ces mots je commençais à dégager ma magie de l'ombre et blessais deux animaux un peu trop courageux.

"Contrôle mieux tes... bestioles, Elfe"

Balor intervenait c'était rare... hum cette petite est vraiment intéressante... je créais un mur de flammes tout autour d'elle pour l'empêcher de fuir et créais des boules de feu. Les flammes ayant suffisamment fait peur aux animaux ils s'enfuirent et je m'approchais des flammes ardentes.

"Désolé petite mais j'ai d'autre chose à faire que de jouer au loup avec une gamine, et j'aime pas vraiment me faire taillader par une amatrice, hormis tout ça tu es plutôt intéressante et j'aime bien ta méthode de fuite, mais comme tu t'en doutais ce n'est pas suffisant... Bref je vais te poser une question et une seule, Qui es-tu à la fin?"

croisant les bras et m'intégrant au périmètre de blocage de fuite je la regardais sévèrement, mon aura rouge sang troublant l'air autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Ven 14 Sep - 22:22

Il avait dévoilé une partie de sa puissance mais aucun de mes sauveurs ne bougea. Je me trouvais désormais en position de force, du moins je m'en donnais l'illusion. Je repris ainsi un peu d'assurance. J'étais protégé. Pour le moment. Je me mis à l'observer. Un Hybride demi-elfe, demi-démon. Une chose était certaine, je ne faisait pas le poids en combat singulier. Il semblait réfléchir.

- Tu es intéressante jeune elfe... mais tu ne peux rien contre moi.

Sa je le savait parfaitement... mais peu importe ce qui m'arriverait, tant que la forêt serait protégé. Mais il fit un acte impardonnable, répugnant ! L'hybride utilisa sa magie de l'ombre... ce qui fit fuir les animaux et... en blessa deux autres !

- Contrôle mieux tes...bestioles, Elfe

Il avait osé ! Il avait osé s'en prendre aux enfant de Dame Nature ! Cet être malfaisant était encore plus dangereux que je le pensais... Je devait de toute urgence l'amener à l'écart ! Je décidais de me remettre à courir en direction de la forêt, mais il ne m'en laissa pas l'occasion. Un mur de flamme se dressait autour de moi. Impossible de bouger, pour l'instant...

- Désolé petite mais j'ai d'autre chose à faire que de jouer au loup avec une gamine, et j'aime pas vraiment me faire taillader par une amatrice, hormis tout ça tu es plutôt intéressante et j'aime bien ta méthode de fuite, mais comme tu t'en doutais ce n'est pas suffisant... Bref je vais te poser une question et une seule, Qui es-tu à la fin?

Etrange ! Le voilà qui voulait savoir qui j'étais ! Cela me laissait le temps de réfléchir à un moyen de fuir. Je le fixais. Il avait les bras croisé et on pouvait lire en lui une profonde curiosité. De plus en plus étrange... Discrètement, j'intima l'ordre à Lakvis'k de s'éloigner. Le voir blesser me serait insupportable ! Puisque monsieur voulait en apprendre plus sur ma personne, il allait être servis !

- Je suis la Fille de Mère Nature !

Ma réponse ne parut pas le satisfaire... Grand bien lui fasse ! Il ne me restais plus que quelques secondes avant de pouvoir invoquer ma magie de l'eau et ainsi éteindre ces maudites flammes. Pourvus que mon sort fonctionne, et surtout que je parvienne à en canaliser la puissance ! Je tirais mon pouvoir de l'humidité environnante...mais à quelques pas d'ici se trouvaient un lac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Sam 15 Sep - 0:28

Je trouvais que l'humidité de l'air était de plus en plus élevée et commençait à m'oppresser, elle allait donc invoquer une magie d'eau, le problème c'est que mon expérience en la magie me permet de contrôler totalement les flammes et il faudra plus qu'un simple sort d'eau pour les éteindre mais une idée sadique me traversa l'esprit, et si je la mettais en confiance, lui faisant croire qu'au final ma puissance n'était qu'apparente. En faisant ça je risquerais de la blesser... mauvaise idée, mon but est de lui faire comprendre que les apparences sont trompeuses et fille de Dame nature ou simple elfe la différence n'est pas assez marquée pour pouvoir faire en sorte que sa magie soit assez offensive pour me vaincre; je décidais donc de la mettre en garde.

"Quel que soient tes plans oublie les. Contrairement à moi tu n'es pas entrainer au combat tu ne pourras rien faire. Tu sais petite, je ne suis en rien un danger, je ne suis qu'un voyageur en quête de travail potable et tu m'as semblé suffisamment perdue pour attiser ma curiosité, alors réponds correctement à ma question, qui es-tu?"

Plus ça allais et plus Balor s'impatientait, il devait sortir et se défouler alors autant en finir vite avec cette petite. Hélas quoi qu'on dise, quoi que l'on pense ce qui doit arriver, arrive plus vite si on tente de le retarder. J'ai sentis le bridage de puissance ainsi que les entraves disparaitre. Mauvais... mon aura se dégageait de plus en plus et devenait de plus en plus malfaisante je devais m'éloigner. Les flammes vacillèrent brusquement avant de s'éteindre totalement et je tombais à genoux mon aura trop élevée me blessait et Balor se rapprochait du contrôle, sentant que quelque chose risquait de m'arriver je m'isola dans un dôme de carte mais l'aura n'arrêtait pas pour autant de se dégager et avec un débit pareil je risquais ma vie et mon pouvoir.

"Fuis petite, tu cours un grand danger auprès de moi, alors... cours loin et le plus vite possible"

tels étaient les derniers mots venant de ma part qui sortaient du dôme... intérieurement je faisais tout pour dissiper mon aura et faire réapparaitre le bridage ainsi que les entraves mais c'était futile, une fois que Balor a décidé de sortir je ne peux que le ralentir.

Soudainement toute ma puissance éclata faisant exploser le dôme par la même occasion je ne voyais l'Elfe nul part, elle avait sans doutes eu le temps de fuir... une fois dans le dôme protégeant l'extérieur de mon influence il est impossible de savoir combien de temps s'est écoulé. Son aura toujours présente prouvait qu'elle n'était pas loin mais je me débattais du mieux que je pouvais pour paralyser Balor... Pour le moment il ne bougera pas, reste à savoir si la jeune elfe fera une folie ou si elle continuera de courir comme je lui ais conseillé.


Dernière édition par Linkbest Protecteur le Dim 11 Nov - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Sam 15 Sep - 12:47

Mon sort était bientôt prêt. L'air, saturé en eau, devint de plus en plus lourd. Cette attaque serait puissante... Sans aucun doute. Encore faut-il que je parvienne à la canaliser et la contrôler. La difficulté avec l'eau, c'est que c'est un élément qui n'en fait qu'à sa tête. A de nombreuses reprises j'eu des problèmes avec certaines fées des lacs. Ces petites créatures aimait bien rendre visite aux autres animaux dans leurs demeurent, au risque de noyer entièrement des terriers.Il m'avait fallut plusieurs mois avant de les dissuadés ce genre de rencontre inter-espèces. Ma magie, quand à elle, mélange des deux éléments les plus libres, était difficilement contrôlable. L'hybride avait sentie que je préparais quelque chose... rien d'étonnant. Mais il ne paraissait pas s'en soucier, au contraire...

- Quel que soient tes plans oublie les. Contrairement à moi tu n'es pas entrainer au combat tu ne pourras rien faire. Tu sais petite, je ne suis en rien un danger, je ne suis qu'un voyageur en quête de travail potable et tu m'as semblé suffisamment perdue pour attiser ma curiosité, alors réponds correctement à ma question, qui es-tu?

Encore cette même question... Mais pourquoi s'intéressait-il tellement à moi ? Serte, j'avais bonne réputation auprès de ceux de son espèce, mais rien ne justifiait ce haut intérêt qu'il me portait... Pas par simple curiosité... J'aimerai bien discuter avec lui... Si il n'était pas en train de me menacer. J'avais ressentie un instant plus tôt que cet étranger n'était pas seul dans son esprit... Double personnalité ? Possession ? Aucune idée... Mais si il était puissant, cet 'autre' l'étais bien d'avantage... Et cela ne présageais rien de bon... Je tremblais, comme rarement...
Soudain, un brusque changement s'opéra en lui. Son aura s'intensifia de façon brutale. Son aura s'intensifiai de façon alarmante. La situation dégénérait, devenant aussi dangereux pour lui que pour moi. Son pouvoir lui échappait je le sentais ! Puis, comme je m'y attendais, les flammes vacillèrent jusqu'à s'éteindre. Il me fallait quitter cet endroit au plus vite. Mais je devais l'aider. D'une quelconque manière ! Afin de retarder la catastrophe imminente, il s'enferma à l'intérieur d'un dôme de carte, surement son arme de prédilection... Il avait besoin d'aide. Et je savais quoi faire. Déjà en pleine course, j'eu juste le temps de l'entendre faiblement me parler...

- Fuis petite, tu cours un grand danger auprès de moi, alors... cours loin et le plus vite possible

Je ne me fit pas prier. Mes jambes d'elfes me menèrent en quelques minutes auprès des lacs. Je me mis curieusement à pleurer... Cette personne... que je ne connaissais pas... souffrait. Je voulais l'aider, à tout prix. Car derrière ce coeur noir ce cachait un être qui n'avait jamais connus la lumière. J'appelais Mère Nature. Elle serait m'aider. Je l'appelait de toute mes forces, de tout mon coeur... Puis, comme semblant répondre à mes prières, un être se matérialisa au dessus du lac, sous mes yeux. Qu'elle surprise et joie de reconnaitre sous cette forme aqueuse Nanie ! La Dame de la forêt avait sus, de part ces traits, me rassurer et me redonner courage.

- Mon enfant, écoute moi. L'être qui est entré dans mon domaine, et prend en ce moment même possession du corps de l'hybride, est extrêmement puissant. Beaucoup trop pour que tu puisse t'en défaire.

- Mais ce que je veux, c'est l'aider !

- Je le sais ma petite fille, mais tant que son double sera maître, tu ne pourra rien faire. Laisse moi prendre possession de ton corps. Je serais agir.

- Bien ma Mère... sauve le je t'en supplie !

- Je t'en fait la promesse.

A ce moment tout devins flou. Dame Nature était en moi. Ainsi, je devenais spectatrice de mon propre corps. N'ayant plus accès à mes sens, je me sentais perdus. Mais j'avais foi. Qui d'autre que l'esprit le plus puissant que je connaisse pourrait sauver l'étranger ?
Ma Dame avait un plan in-faible, mais qui me semblait risqué... La magie des miroirs. Un dérivé de la maîtrise de l'eau, mais qui donnait l'impression à l'adversaire de se battre contre lui-même. Cela pouvait marcher ! Puis, un foi calmé, réaliser un pacte. Cela me faisait peur. Oh oui... une alliance aussi peu naturelle ? Pourquoi pas... Restais à savoir ce qu'en pensait notre être surnaturel... Qui se rapprochais de plus en plus rapidement. Totalement possédé, il se trouvait désormais à quelques mètres de nous.

- A te voilà enfin petite elfe ! On vas pouvoir s'amuser un peu !

Je tremblais, intérieurement. Mais bien que la situation était désastreuse, Dame Nature n'avait pas peur. Elle semblait même s'amuser de la situation, ainsi que le fait d'avoir mon corps à contrôler. J'espère tout de même qu'elle n'y prendrait pas gout !

- Oh mais... qui est tu ? Tu es... différente.

- Tu ne me reconnais donc pas ? Je suis la créatrice de toute vie ! La Gardienne de cette forêt ! Dame Nature !

- Intéressant mais pas suffisant

- Petit insolent !

A ces mots, les eaux de tout le lac se dressèrent derrière nous, menaçante de s'écraser de plusieurs dizaine de mètre au sol. Même un hybride demi-démon serait blesser par cette attaque. Et il dus le comprendre, malgré les efforts qu'il fit pour ne pas le montrer.

- Au moins ma douche sera prise

- Quel humour pour un hybride ! Voyons voir si tu rira toujours autant...

Aussi tôt, la terre et les pierres environnantes se soulevèrent et emprisonnèrent ces jambes. Il n'eut même pas le temps de réagir, trop concentré sur ce qui pourrait lui tomber dessus.

- Tu es puissant ! Mais ce corps n'est pas fait pour résister bien longtemps à autant de pouvoir... Tu risque aussi ta vie en risquant la sienne. Ecoute moi. Je ne souhaite pas entrer en conflit avec toi et je ne fait que défendre les miens. Je te propose un pacte.

L'hybride parut autant surpris qu'intéressé. Quand à moi... je savais ce qui allait suivre. Et j'avais peur...

- Que dirais-tu d'un deuxième réceptacle à ta puissance maléfique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Dim 16 Sep - 10:35

toute hostilité disparu de l'aura, me laissant l'opportunité que j'attendais. Je commençais à me servir de la magie de l'ombre pour faire apparaitre le sceaux de l'entrave ce que Balor n'eut pas le temps de comprendre.

"Petite sotte, je t'avais dis de fuir tant qu'il était encore temps, c'est ta présence qui a rendu son aura hostile bloquant ainsi ma magie"

Je refermais le sceaux imposant ainsi l'entrave et bridant à nouveau ma puissance. Mon aura à brutalement chuté et je me libérais de ce qui me bloquait au niveau des jambes.

"Pour ce qui est du pacte j'accepte à une condition."

j'inspirais profondément avant de m'étirer et de lui dire.

"Que tu réponde à ma question, Qui es-tu?"

"Fille de Dame nature... sérieusement elle est qui?"
"j'en sais fichtre rien mais elle ne ment pas."
"t'étais pas obligé de prendre le contrôle"
"effectivement"

je croisais les bras en attendant qu'elle me réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Mar 18 Sep - 20:37

Je vis à travers Dame Nature le jeune hybride reprendre peu à peu le contrôle de ces gestes. Il avait activé sa magie de l'ombre et la forêt n'aimait pas ça. Il n'y avait plus un seul animal présent, mis à part Lakvis'k qui me rejoignais en toute hâte. Mon familier avait eu si peur qu'il m'arrive quelque chose que son esprit ne l'avait pas supporter. Un loup ayant un malaise, c'est très impressionnant et il me tardais de le retrouver afin de le réconforter et de vérifier son état de santé. Mère Nature profita du calme retrouvé pour me redonner le contrôle de mon corps et retourner à sa forme originelle. Je la sentais quitter lentement mon corps. Elle étais surement déjà loin lorsque je me rendis compte que sa présence était toujours en moi. Comme si une partie de ma Reine était encrée au plus profond de mon être. Ce fut notre étranger qui me sortis de mes songes...

- Petite sotte, je t'avais dis de fuir tant qu'il était encore temps, c'est ta présence qui a rendu son aura hostile bloquant ainsi ma magie !

Je lui sauve la vie et c'est ainsi qu'il me remercie ? C'est toujours la même rengaine de toute manière... Son auras chuta brutalement, sans doute avait-il fini de brider son autre lui. Il semblait un peu fatigué par les évènements, mais moins que ce que j'aurais pensé. Il en profita également pour se libérer de ces entraves aux jambes. Il semblait plus détendue, mais... agacé. Quand à moi je me demandais encore ce que ce fameux pacte allait donner... J'avais peur... Et j'espérais secrètement qu'il l'ait oublié... Peine perdus !

- Pour ce qui est du pacte j'accepte à une condition.

Je redoutais le pire... Jamais Nanie ne m'avait parlé de pacte entre Hybride et Elfe... Surtout avec un demi-démon. Bien que son apparence était celle d'un elfe, je discernais parfaitement son aura démoniaque et sa magie du feu et de l'ombre venait confirmer mes soupçons. Je le fixais intensément, chaque cellule de mon être tendue à l'extrême. Qu'est qu'un être tel que lui pourrait bien vouloir de moi ? Il s'étira encore une fois comme pour vérifier le fonctionnement de son corps. La sentence allait tomber. Mais ce fut encore cette éternelle question...

- Que tu réponde à ma question, Qui es-tu?

Pourquoi tenait-il tant à le savoir ? Je lui avait déjà expliquer qui j'étais ! Que voulais-t-il de plus ? Peut-être mon histoire... Mais depuis longtemps je tentais de refermer la blessure de mon passer... Puis après tout, si je devais conclure à un pacte avec cet être, ne serait-il pas normal qu'il en sache un minimum sur moi ? Mais je n'aimais pas en parler... rien qu'à cette idée je dus contenir un tremblement. Malgré tout, je sentais un je-ne-sais-quoi qui me soufflait de lui parler... Etrange...

- T'étais pas obligé de prendre le contrôle.

Le voilà qui parle seul... a moins que ce ne soit à son double. Je ne relevais pas oralement, c'étais inutile. Pas obligé ? Ils devaient entretenir d'assez bonnes relations pour discuter ainsi. Et je commençais à mon tour à me poser des questions sur cet étrange inconnue. Qui est-il ? Pourquoi a-t-il une deuxième personnalité ? Mais bien entendue, mes interrogations restèrent muette. Il se tenait maintenant devant moi, les bras croisés. Je devais lui raconter une partie -la plus infime possible- de mon enfance et de ma vie avant cette forêt.
Lakvis'k était à nouveau auprès de moi et je ressentais comme un profond soulagement de le retrouver.

- Me revoilà. Je suis la tout vas bien. Laisse moi vérifier que tu aille bien Lak'.

Il était si heureux de me retrouver qu'il n'arrêtais pas de bouger. Pas évident de soigner un animal de deux mètres se comportant comme un louveteau ! Pendant que j'inspectais en détail l'anatomie de mon compagnon, l'hybride continuait à m'observer, impatient. Son regard posé ainsi sur moi me mettais mal à l'aise ! Mais il devrait attendre. Mon familier passera toujours en premier ! Il est si précieux pour moi... Sans lui je ne serais plus rien ! C'est alors que je me rendis compte que je ne connaissais même pas le nom de mon inconnue ! Prenant mon courage, je lui demandais, d'une petite voix, sachant qu'avec ces oreilles d'elfe il m'entendrait...

- Ton nom...

Il mit quelques temps à répondre, comme si me voir lui parler ainsi le surprenais... c'est vrais que je n'avais plus rien de la guerrière qu'il a rencontré il y a quelques heure. Je le percevais moins comme un danger, et retrouvais ainsi mon attitude naturelle avec tout étranger.

- On m'appel Linkbest Protecteur.

Je pris une profonde inspiration, les soins de mon loup terminés. D'une voix tout aussi inaudible, je lui dis :

- Très bien Linkbest Protecteur... puisque tu veux savoir... je vais te parler de mon passé... mais avant retournons chez moi, la nuit ne vas pas tarder à tomber...

C'est ainsi que je conduisis mon invité jusqu'à ma maison. Je me sentais faiblir et il me tardais de retrouver mon chez moi. C'était la première fois que je laissais pénétrer une créature de son espèce à l'intérieur de mon sanctuaire. Je le sentais me suivre dans mon dos, bien que ces pats soient plus légers. Il me semblait pris d'une forte curiosité. Pourtant ce ne devait surement pas être la première fois qu'il entrais chez une elfe ! Quoique... Lakvis'k se ne décollait plus de ma jambes et continuait à gronder sourdement dés qu'il s'approchait trop de moi. Mais il ne ferait rien. Après quelques minutes de marche, mon logis était en vus. Construit à l'intérieur d'un immense arbre mort, je l'avait réalisé moi même. Elle s'étendait tout le long du tronc et se finissait entre les branches du vieil arbre. J'en étais très fière ! C'est avec une voix un peu plus affirmé que je pus lui dire :

- C'est chez moi ici !

Je n'eu pas le temps de me retourner pour voir sa réaction. Les derniers évènements m'avait épuisé beaucoup plus que je ne le pensais... Ma vus se brouilla, le monde vacilla sous mes yeux et je m'écroulais sur le sol, inconsciente. La dernière chose que je sentis fut le corps de Lakvis'k se positionner au dessus de moi, grondant furieusement. Ainsi que le bruit d'un hybride tentant de m'approcher. Puis ce fut le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Lun 24 Sep - 18:33

En voyant l'elfe s'effondrer je compris que c'était la première fois qu'elle avait un brusque changement d'aura et donc elle perdit connaissance. Je réagis au quart de tour mais son loup me bloquait le chemin, je le choppais avec des bras d'ombres et soulevais l'elfe comme une princesse en l'emmenant vers sa maison.

Je la posais sur le lit en la surveillant et lâchait son loup non loin d'elle mais il était trop surpris pour bouger, je soupirais en préparant le rituel lorsque le loup se mit à me grogner dessus.

"C'est bon, calme toi, je ne suis pas un méchant."

Comme il continuait de grogner je soufflais à nouveau, il ne servirait à rien de tenter de le raisonner. Balor était d'accord avec moi sur ce point. Une fois les préparatifs terminés je me replaçais dans une chaise non loin du lit, mon visage était éclairé de bienveillance, chose rare venant de moi.

"Tout va bien patron? Tu n'es pas dans ton état normal..."
"Je vais bien, mais arrête ton hypocrisie veux-tu."
"oh c'est bon, ais un peu d'humour !"

Je soupirais encore une fois en la regardant dormir... elle était plutôt mignonne quand elle dormait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Mar 25 Sep - 9:11

Un rêve… Oui, Phsysalia était en train de rêver. Elle se trouvait dans un endroit qu’elle ne connaissait pas. Tout lui était hostile. Effrayant. Sa sentais le souffre… Elle tourna la tête et vit un jeune enfant à l’apparence d’un elfe… Il lui était familier. L’elfette décida de se rapprocher un peu plus, afin de voir son visage.

-Qui est-tu ?

Mais il ne l’entendit pas. Et ce n’était pas un elfe. Loin de la. L’enfant se retourna brusquement, comme si il avait sentis sa présence… Il avait peur. On pouvait lire dans son regard une grande frayeur, mais aussi une colère et une rage immense.

-Demi-démon ?

C’était lui. L’hybride qu’elle venait juste de rencontrer. Mais pourquoi rêvait-elle de lui ? De plus enfant ? Ils n’étaient en rien familiers ! C’était un mystère pour elle… Ainsi la jeune fille décida de le suivre. Et puisqu’il ne la voyait, ni ne l’entendait, cela ne posait pas de problèmes. Après tout ce n’était qu’un rêve ! Mais tout lui paraissait tellement vrais…

-Où sommes nous ?

Phsysalia ne comprenait toujours pas ce qu’il se passait, ni où ils étaient. Et comme un écho à sa question, des démons apparut face au jeune hybride. Monstrueux, vivant dans les ténèbres, tuant pour le plaisir. L’elfette en avait déjà vus, des démons comme ceux-là, mais seulement dans les livres de Nanie. En vrais, ils étaient bien plus impressionnants. Terrifiants. Dangereux. Mortels. Bien que ces démons ne soient qu’une projection de son esprit, elle ne put s’empêcher de trembler de tous ces membres. Fuis. Cette idée absurde emplit ses pensées. « Fuis ! Tu es en danger ici ! » En danger ? Mais de quoi ?

-Qu’est ce qu’il se passe ?!

C’est alors qu’ils attaquèrent. Avec une violence inouïe ! Ce qu’ils désiraient, c’était le sang… celui du petit demi. Mais… pas seulement. Alors que le premier fonçait sur le pauvre innocent, un deuxième se dirigea vers elle, comme si… il la voyait.
L’hybride se battait. Comme un démon, comme ce qu’il était. Rendant coup par coup. Son adversaire peinait, car l’on sentais que Linkbest se battais pour sa vie, et non pas pour le plaisir. Phsysalia le trouva… magnifique… effrayant… encore plus que les deux autres.
Pourtant ce n’était qu’un enfant ! Pourquoi ressentais-t-elle… du plaisir à le regarder se battre ? Ce n’était pas dans sa nature ! Elle était contre la violence !
Son attention se reporta alors sur le deuxième démon, celui qui s’avançait vers elle.

-Qu’est ce que tu me veux ? demanda-t-elle d’une petite voix.

-Ton sang !

Physalia ne s’attendait pas à ça… Vraiment pas… Le démon pouvait l’entendre et la voir ? Elle se sentit mal… Et hurla lorsque celui-ci fondit sur elle tel un rapace sur sa proie.
Il lui planta ces griffes dans son bras… et elle eut… mal ? Elle était dans un rêve et elle avait mal ! Une panique intense l’envahit, tandis qu’elle regardait son sang couler d’une plaie béante. Alors son instinct reprit le dessus. Elle ne pensait plus à l’hybride qui mettait à mort son adversaire vaincue. L’elfe se mit à courir. De toutes ces forces ! Courir pour échapper à ce démon qui lui faisait mal. Mais il était rapide… En quelques secondes il la rattrapa. Elle cria, pleura hurla pour qu’on lui vienne en aide ! Mais personne ne réagissait… Au contraire, ils étaient tous la, à regarder le spectacle atroce qui leur tait offert. Comme lorsqu’elle fut bannie de la cité des elfes… Le démon la griffait, la mordais, et elle ne pouvait se défendre… Ces cris redoublèrent, des hurlements de désespoir, et ces pleurs n’en finissaient plus… Le démon visait désormais sa gorge, pour un ultime coup. La dernière chose qu’elle vit fut les yeux du demi-démon. Des larmes y perlaient.

-Pardon… , murmura-t-il.


Puis Physalia se réveilla. En hurlant aussi fort que dans son rêve, les larmes mouillant son visage… Lorsqu’elle vit l’hybride qui l’observait, ces cris redoublèrent d’intensité. Elle avait peur. Instinctivement, elle sauta loin de son lit et se cacha dans un coin de sa chambre de branche. L’elfette avait beau être retourné chez elle, sortie de ce mauvais rêve, les images du démon dansaient devant ces yeux. Plus rien ne pouvait la calmer. Lakvis’k sentis la terreur de sa maitresse et, doucement, délicatement, rampant sur le sol, il s’approcha d’elle. Ces bras fins et tremblant l’entourèrent. Mais elle ne cessa pas pour autant de crier. L’hybride, resté jusque la statique, tenta de s’approcher d’elle. Un cris plus puissant que les autres retentit dans toute la maisonnée, et Phsysalia se retourna brusquement vers le mur… Un pan de sa robe s’était accroché à un cloue dépassant d’un meuble, dévoilant son dos à nus… Et la cicatrice dans son dos…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Mar 25 Sep - 10:48

La petite elfe dormait d'un sommeil très agité et disait des vagues "non" en dormant et lorsqu'elle finit par se réveiller en hurlant, je compris qu'elle avait fait un cauchemar, je soupirais mais restais assis, son loup la rejoignit doucement mais elle continuait de hurler à en faire saigner les oreilles. J'en avais marre de l'entendre crier autant alors je me levais et m'approchais d'elle qui criait encore plus et je lui dit calmement.

"Calme-toi petite, ce n'était qu'un mauvais rêve, tu es chez toi et en sécurité. Arrête de crier, tu vas finir par ne plus avoir de voix et respire calmement."

Balor, qui en avait aussi marre de l'entendre crier, continua ma réplique.

"Tu as perdu connaissance à cause du changement brutal d'aura et donc de réserve d'énergie, tu t'es sentie en manque de magie à cause des immenses réserve que tu avais lorsque la Nature te contrôlait."

Et je terminais enfin la réplique.

"Je t'ai emmené chez toi lorsque tu étais inconsciente et j'ai veillé sur toi, j'ai aussi préparer le pacte que tu désirais faire."

Je soupirais à nouveau avant de me rassoir et d'indiquer un endroit juste en dehors où on pouvait voir un pentagramme magique prévu pour le pacte magique qui me liera à elle.

"Je ne suis pas sûr que c'est une bonne idée de te lier à elle..."
"De toute façon je n'ai pas le choix"
"On a toujours le choix!"
"Il y a toujours une exception..."

Un sourire bienveillant m'éclairait toujours le visage, et je la regardais d'un regard doux.

"Tout est prêt, le choix de faire ou non ce pacte ne revient qu'à toi, mais sache que quel qu'il soit je ne t'en voudrais pas car c'est toi qui l'aura décidé, moi je n'ai juste rien contre."

Je croisais les bras, attendant sa réponse, son choix qui décidera peut-être à jamais de notre destin...




[HRP: Désolé si c'est encore très court mais entre mes pannes d'inspiration et ce que tu me laisse je peux pas faire beaucoup plus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Dim 7 Oct - 15:47

Petit à petit Phsysalia reprenait son calme. Toujours accroché au cou de Lakvis'k, sa respiration ce fit plus posée et ces cris n'étaient plus que silencieux, mêlés de larmes... Comme à son habitude elle se mit à observer. Observer sa propre maisonnette, comme si elle cherchais à authentifier le fait qu'elle se trouvait bel et bien chez elle, en sécurité.

Ils étaient dans la pièce principale, de forme circulaire. Elle avait été fait à l'intérieur d'un chêne bicentenaire et de ce fait, l'on accédais aux étages supérieurs en empruntant une échelle posé le long du tronc. Tout était en bois, afin de respecter l'équilibre de la maison. Les meubles, adaptés à courbes, comprenaient de délicates volutes et étaient peu nombreux. Dans un soucis de gain d'espace. Un table massive trônait en son centre entouré de petit tabourets. A droite de l'entrée, semblant être encastré dans le bois, un immense étagère accueillait tous les ustensiles dont avait besoin l'elfe, autant pour la cuisine, la création de potion ou le service de table. A l'opposé se trouvait un simple lit de camp, qu'elle avait installé... pour Lakvis'k. Car bien qu'il soit un loup, il aimait son petit confort personnel et rechignait à dormir sur le sol. Prétextant le fait que les nombreux insectes présents ne salissaient sa fourrure. C'est d'ailleur sur ce lit que l'avait posé l'Hybride.

L'elfette leva d'une extrème lenteur, afin d'éviter tout vertige dus aux efforts qu'elle faisait pour se calmer, vers le haut de la pièce. Au dessus d'eux se trouvaient plusieurs pièces, aménagés en fonction des branches du vieux chêne et dont les formes étaient indéfinissables. L'échelle menaient directement à la bibliothèque. Car malgré le fait qu'elle ai été bannie de la cité, Physalia avait réussi à reconstituer celle de Nanie et de ces parents à l'identique, soit en achetans certains ouvrages à des marchands du voyage, soit en se risquant à une excursion à son ancienne demeure, qui avait été laissé à l'abandon. Posé sur un lutrin, bien en évidence, le grimoire de Nanie emplissait la salle de sa présence, comme si la femme disparue veillait encore sur ces mémoires. Deux portes côte à côte menaient respectivement au garde manger et à la chambre de la jeune elfe. Elle repensa à la douceur de ces draps de soie offert par les vers et se détendis un peu plus. Posé entre deux oreillers, un petit ourson en peluche ouvrait grand ces pattes en direction de la porte, comme une invitation à le prendre dans ces bras.

Sa prise sur Lakvis'k se fit plus douce et ce dernier mis sa truffe dans son petit cou pâle. C'était un de ces cadeaux d'anniversaire ramené par ces parents. Elle y cachait à l'intérieur un poison du sommeil, dont elle se servaient lors de ces récurrentes insomnies, ainsi qu'un morceaux de la robe de sa nourrice, tel une relique.

Le reste de sa chambre n'était meublé que d'une simple commode ainsi que d'une coiffeuse, eux aussi joliment décoré de fleurs et de feuilles taillés dans la masse du bois, en bas relief. Car même si elle était Fille de Dame Nature, un peu de coquetterie n'était pas prohibé ! Elle entretenait de ce fait son allure enfantin, toujours dans l'optique de baisser la garde d'éventuels malfrats. Bien que cette technique n'eut pas fonctionné sur son invité.

Phsysalia baissa à nouveau son nez et fixa longuement cette minuscule fente, invisible pour un humain, qui situait l'entrée de son laboratoire sous-terrain. Il lui arrivait parfois de causer de petites explosions en commettant une erreur de manipulation sur un produit instable. Après avoir risqué de souffler sa propre demeure, Dame Nature l'aida à aménager, avec l'aide des nombreuses taupes géantes de la région, un réseau et quelques salles sous terres. Certaines de ces galeries conduisaient à divers endroits clef de la forêt. L'une des sorties menait même aux abords de la Cité Elfique. C'est grâce à eux que l'elfette pouvait se déplacer sans danger dans tout son domaine. Même si les animaux la connaissait, de nombreux carnivores lui restaient la majeure partie du temps hostile. Principalement par instinct.

L'une de ces pièces cachés renfermait sa richesse. De nombreuses pierres aux impressionnants pouvoirs magiques dont elle se servait pour marchander. Elle ne possédait pas d'autre or que celui contenue dans la nature et le réservait à ces antidotes. Car l'or possède de forte capacité curatives allié a certaines plantes qu'elle seule savait utilisé. Elle eut un moment d'angoisse en pensant à ce que ferait l'Hybride si il découvrait qu'elle possédait un aussi important trésors. Puis ce dit que de toute manière, la magie en constante gravitation du sous-sol lui serait assurément fatal. Lorsqu'elle travaillait de longues heures dans son labos, les effets néfastes de cette trop longue exposition à ces magies naturelles la faisait irradié jusqu'à plusieurs jours ! Trop dangereux pour lui.

Rassuré, l'elfe revenait plus rapidement à ces esprits. Elle venait de voir un fragment du passé de Linkbest. Bien. Ces visions d'horreur l'ont mise dans un état de panique aiguë. Apparemment, dans un mouvement brusque, sa cicatrice est devenue apparente mais le demi-elfe n'a pas réagis. Avec un peu de chance ne l'avait-il pas vus ! Ou bien ce dernier s'en fichais... Ce qui ne collait pas avec son envie de découvrir qui elle était. Et puis... il l'a fixait. Toute agressivité avait disparut de son regard. Ces yeux étaient doux, bienveillant. Pourquoi un tel changement d'attitude ? Pendant une fraction de seconde, Phsysalia s'imagina qu'il avait été touché par sa douceur... Mais elle reviens vite de cette impression en se rappelant qu'elle avait affaire à un demi-démon ! Cet étranger était une énigme pour elle, et c'était aussi bien la première fois qu'elle se posait autant de question sur un être aussi proche physiquement. D'habitude, l'elfette les observaient de loin et les évitaient le plus possibles, tout ces êtres humanoïdes... Même sa présence ne la gênait plus. Ni Lakvis'k apparemment.

Il sourit et croisa les bras, dans cette attitude qui avait quelque chose de... lumineux. Oui, elle n'avait pas d'autres mot pour le décrire. Il resplendissait, autant par sa magie que son corps, que Phsysalia se surpris à apprécier de contempler. Décidément, il ne la laissait pas indifférente ! Il l'a sortis à nouveau de ces réflexions, décidément, cela devenait une habitude chez lui !

- Tout est prêt, le choix de faire ou non ce pacte ne revient qu'à toi, mais sache que quel qu'il soit je ne t'en voudrais pas car c'est toi qui l'aura décidé, moi je n'ai juste rien contre.

Le pacte... Ce fameux pacte proposé par Mère Nature ne personne... Phsysalia le savait. L'Esprit de la Foret ne décidais jamais rien sur un coup de tête. Et jamais au hasard. Bien que ce pacte l'effrayait et qu'elle ne savait absolument pas ce qu'il signifiait ni allait changer en elle, la jeune fille était décidé. Elle ne pouvait non plus aller à l'encontre des décisions de sa Protectrice. Après tout, qui l'avait toujours protégé jusqu'ici ? Comme pour répondre à cette question muette, une brise vint lui caresser le dos de la main, celle ou se trouvait son tatouage en forme de feuille. Son instinct lui disait de se laisser guider par l'Hybride, de ne pas se méfier de lui. Lakvis'k semblait comprendre la situation car il se releva et alla se placer sur son lit, en passant devant le demi-démon. Et il ne gronda pas, le regardant simplement, sans méfiance. Il l'avait accepté sur son territoire.

Plus de doute, même si Phsysalia ne connaissait rien aux pactes, elle allait le faire. C'est sans aucune fragilité dans la voix qu'elle lui dit :

- J'accepte. Faisons le. Guide moi et je ferais tout ce que tu me dira pendant la cérémonie. Je suis prête.

Une grande page de sa vie allait être tourné, car Phsysalia remettait sa vie entre les mains de cet Hybride, mi-elfe, mi-démon. Qu'elle ne connaissait pourtant que depuis peu. Mais une chose est sure, sa vie ne serait plus jamais la même désormais. Et elle ne serait plus seule. Plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkbest Protecteur
Mercenaire hybride
Mercenaire hybride
avatar

Masculin Vierge Messages : 163
Messages RP : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Porté Disparu
Métier du personnage : Mercenaire
Alignement du personnage : Neutre-Strict

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 25
En couple avec: //
Brève desciption:

MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   Mer 17 Oct - 11:00

Je soupirais tout était bien ordonné chez elle et de la magie se dégageait d'une zone et ça m’intriguais mais je préférais m'en tenir éloigner, la quantité de radiation magique était certes inférieure à celle d'un combat elle n'en était pas moins très élevée, je me devais d'agir vite car Balor commençait déjà à préparer sa sortie, les chaînes tellurique le retenant cliquetaient dans ma tête, je savais que je devrais aussi signer un pacte avec lui, pour éviter tout problème de changement brutal d'aura qui pourrait faire évanouir la jeune elfe, et comme on est jamais trop prudent je devrais même l’anéantir... lorsqu'elle me dit qu'elle acceptait le pacte et qu'elle était prête le pentagramme prévu pour le pacte s'activa et Balor pris la relève.

« Très bien, que dis-je, excellent. Moi Linkbest Protecteur, derniers possesseur de la puissance gardienne et protecteur de la lignée accepte de servir cette jeune elfe jusqu'à ma mort et au-delà. »

Dit-il avant de s'entailler la main et de faire tomber une goutte de sang dans le pentagramme, il indiqua à l'elfe de faire de même et elle dit donc :

« Moi Phsysalia, guérisseuse et fille de dame nature accepte d'être liée à Linkbest jusqu'à ma mort et au-delà. »

Et elle s’entailla la main et fit aussi tomber un peu de sang sur le pentagramme qui devint plus lumineux et il disparu avec le sang laissant une marque sur mon omoplate droite et une autre sur l'omoplate gauche de Phsysalia. Le pacte avec l'elfe était fait et celui avec mon démon intérieur restait à faire. Je dis à Phsysalia :

« Si tu as la patience d'attendre dix minutes avant de t'expliquer tes droits ça sera bénéfique, j'ai une chose à faire. »

Puis je m'assois sur une chaise et ferme les yeux.

Dans La Tête De Linkbest :

« Désolé Balor mais tu n'es que trop resté ici. »
Lui dis-je
« Tu ne sais pas ce que tu fais, Linkbest, tu crois que me détruire sera vraiment la solution ? »
Et la on entendit l’énigme de Slayer... mon père...« Je suis ton protecteur, je suis ton gardien, je suis... Toi. » Et là je compris ce que cela voulais réellement dire, Balor n'est pas seulement ma deuxième personnalité c'est aussi le possesseur d'un pouvoir censé être mien, son aura est celle que je suis censé avoir en continu, son pouvoir n'est autre que le mien mais il dort encore car Balor existe encore.
« Tu comprends enfin pourquoi je suis ici. Il était temps, crois moi. »
Me dit-il, et moi j'ose lui répondre une chose idiotement simple :
« Ça ne change en rien le choix qui est le mien, tu n'as que trop profité de mon... hospitalité, il est temps désormais de te mettre... dehors, non ? »
Et là, il me fit la tête qu'il tire lorsqu'il a des envies de meurtre, je souriais car je savais qu'au final... il ne pouvait absolument rien contre moi. Nous avons tout les deux dévoilé notre aura, moi mon aura rouge sang et lui son aura noire et nous avons chargé, mais au moment où nous nous sommes touché nous avons tous deux disparu, et là avec une aura violette et enchaîné, le vrai moi apparu, je revenais à ma forme spirituelle originelle mais pas seulement, je ressentis tout les pouvoirs, toutes les capacités et toutes les possibilités que mon corps et ma puissance offrait, c'était incroyable, je voyais mes limites, je savais à quel moment je risquais de passer dans la zone rouge qui me fait prendre ma forme démoniaque et qui pourrait tout aussi bien me tuer. Je me sentais renaître mais pas seulement, c'était comme si... tout était possible, comme si le monde m'appartenait.
Cela faisait à peine trois minutes qui s'était écoulée et le problème Balor était déjà réglé mais le problème aura ne l'était pas, lui. Je cherchais un moyen de brider mon aura sans entraves de manière à ce que seule Phsysalia et moi la ressentions en continu mais me permettant d'utiliser toute ma puissance sans dévoiler mon aura... ouais il fallait que je la cache, mais comment faire ?
J'ai passé six minutes à trouver la solution et je l'appliquais allègrement, cette solution était simple, toute personne dégage une certaine quantité d’énergie inconsciemment et cette énergie varie en fonction de la puissance de cette personne, mais il est aussi possible de la manipuler, pour moi, un mage de flamme et d'ombre, ça se manipule de la même manière, si on veut faire du mal, là c'est l'amplifier, on dirige la flamme vers l’ennemi ou la victime, alors que si on veut juste faire un feu de camp, là c'est la cacher, on la replie sur un bout de bois ou à l'occurrence on la replie sur soi... ouais c'est assez technique, retenez juste que j'ai trouver le moyen de le faire.

De Retour À La Réalité :

Je rouvrais les yeux et voyais les yeux de cette jeune elfe, qui semblait s'inquiéter sur mon changement soudain d'aura, enfin c'est ce que je croyais, après tout je ne suis pas dans sa tête. Je lui dis ensuite :

« Tes droits en temps que personne la plus faible du pacte sont, en théorie, que tu prends les décisions, en gros tu es la maîtresse et je suis ton familier. Ensuite, le pacte m'oblige à te protéger, et par rapport à ça ne t'en fais pas je le ferai. Enfin, si tu meurs j'ai de forte chance d'y passer aussi et inversement, donc prudence sera de mise à l'avenir. »

Et devant son regard intrigué j’achevais par une phrase simple :

« Dernière chose, ne pose pas des questions dont tu ne veux pas entendre la réponse, et ne cherche pas à me confiner dans un endroit car je suis un mercenaire. »


Et content du magnifique résumé je lui souris, me levais et alla regarder à la fenêtre, et comme je le redoutais l'aura dégagée par le pacte avait attiré des petites créatures vicelardes, mais grâce à mon aura elle ne se rapprocheront pas enfin grâce ou à cause, car les kobolds ça n'est pas aussi peureux que ça en a l'air, mais il faisait nuit et la lune était pleine donc les ombres omniprésentes, j'usai de ma magie pour engloutir les kobolds et tous les tuer en un sort et sans faire bouger mon aura, j'étais fier, j'avais réussit ce tour de force. Je regardais longuement les alentours, scrutais chaque ombres, évaluais chaque aura et attendais une réaction de la petite elfe, le pacte étant fait beaucoup de choses allaient changer, autant dans ma vie que dans la sienne... être soumis à une elfe... ça faisait un peu bizarre, moi qui d'habitude influençais les autres là c'est l'inverse... autant dire que j'ai progressé.

Et puis je vis une ombre bouger, nous n'avions que trop traîné ici, c'est pas très bon, les prochains adversaires ne seront pas de petits kobolds mais d'autres créatures plus dangereuses et malsaine, et ce n'est pas que je n'ai pas envie d'affronter toute une armée du mal mais bon là j'ai d'autres choses à faire, et je n'aime pas vraiment tuer pour tuer, même des créatures du mal qui ne voudront que ma peau pour en faire des vêtements chauds. Je me retournais vers l'elfe :

« Je te donne deux choix, sois tu fais tes bagages rapidement pendant que j'élimine les orcs qui en ont après nous, soit on élimine toutes les créatures malsaines de cette forêt en devant rester là. À toi de choisir patronne »

Et je lui fis un clin d’œil amical, avant de me préparer à sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
les flammes sont mortelles les plantes sont médicinale [PV Phsysalia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES DES SONT JETES ,LES DES SONT JETES.
» (avery) tout les moyens sont bons quand ils sont efficaces.
» [ Les démons du pandémonium ] - (Preview)
» [RP Uridan & Alekseï] « Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
» Mes amis sont ma famille, mais sont aussi les barreaux de ma prison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes de Mythra :: Espace RP :: Espace RP :: Royaume de Mythra :: Forêt de Landayën-
Sauter vers: