*¤* Forum RPG (avec RP sur mini tchat disponible) dans un univers médiéval/fantastique *¤*
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...

Aller en bas 
AuteurMessage
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...   Mar 25 Sep - 10:01

Depuis quelques temps déjà, Phsysalia s’était mise en quête d’une plante qui restait encore une légende pour elle, « La pousse du rêve ». Nanie et les autres elfes de la cité en parlaient comme d’une herbe magique, qui permet de transcender la réalité. Mais personne ne lui avait donné son lieu de cueille ou ces réelles effets. Et cela avait éveillé sa curiosité.

-Peut-être que cette fois-ci on va la trouver !

Cette plante était extrêmement petite, d’un bleue « électrique », et très rare paraît-il. C’était la dernière zone de la forêt qu’ils leurs restaient à explorer. Mais Lakvis’k ne mettait pas beaucoup de cœur à l’ouvrage. Comme si il ne souhaitait pas que l’elfe la trouve. Et pour cause, il connaissait parfaitement ces effets. Mais n’avait aucun moyen de la prévenir…

Alors il se contentait de l’éloigner le plus possible de la zone de pousse de cette maudite plante, qui faisait voir des choses bizarres. Il l’avait testé par erreur en fouillant dans la serre de Nanie. L’odeur était tellement alléchante qu’il n’avait pas pus résister. Le loup soupçonnait sa fleure de dégager un parfum attractif dés que qui conque l’approche.

-Elle est la !

Le pire venait d’arriver… Convaincre Phsysalia de ne pas y toucher ne serait pas simple...

-Humm ! Elle sent bon le chocolat !

Le pêché mignon de sa maitresse… décidément, cette petite plante était très doué. Il lui fallait agir, et vite. Aussitôt le grand loup noir bondit en face de l’elfette et se mit à gronder furieusement.

-Lakvis’k ? Mais qu’est ce qu’y te prend ? Je n’ai pas le temps de jouer avec toi voyons ! Ce soir à la maison, promis.

Elle lui fit une caresse amicale sur la tête et se pencha pour ramasser sa découverte. Il n’avait plus le choix… Il devait lui montrer… Le familier fondit sur la pousse bleue, la saisit dans sa gueule et… l’avala.

Le phénomène ne tarda pas ! Des papillons se mirent à voler et danser devant ces yeux… Des milliers de papillons de toutes les tailles et de toutes les couleurs ! L’euphorie s’empara de lui. Et il se mit à chasser les papillons.
Imaginez un peu la scène. Un immense loup noir… jouant comme un jeunot à sauter après des petits insectes invisibles. Phsysalia explosa de rire !

-Lakvis’k ! Promis je jouerai avec toi après ! On dirait toi tout petit !

Le pauvre loup était à des années lumières de la. Dans un monde remplit de petites choses volantes à attraper. La jeune fille se penchait à nouveau vers la plante bleue quand des bruits de pas se firent entendre. Décidément elle ne serait pas tranquille aujourd’hui. Par reflexe, l’elfette grimpa rapidement au sommet de l’arbre le plus proche.

-Lakvis’k ! Cache toi !

Mais bien entendue, il n’était pas en état de comprendre quoi que ce soit… Et le voilà, au milieu de plantes hallucinogènes, bondissant comme un louveteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriol
Lumière de Landayën
Lumière de Landayën
avatar

Masculin Messages : 27
Messages RP : 16
Date d'inscription : 16/04/2012
Localisation du personnage : en train de ramasser des plantes certainement
Métier du personnage : Guérisseur
Alignement du personnage : Chaotique bon

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 326 ans
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...   Jeu 4 Oct - 10:12

Eriol revenait tout juste du royaume céleste. Il était tout content et se déplaçait aussi joyeusement qu'un enfant qui sais que c'est son anniversaire. Il sautillait, fredonnait, s'émerveillait de tout et se parlait à lui-même dans des conversations aussi ridicules que complexe, bref il était à peu près dans son état normal. certes il se montrait un peu plus de bonne humeur grâce aux nouveau amis qu'il venait de se faire. Il se sentait moins seul au fond de lui, quoiqu'il ne fut jamais réellement seul dans sa tête. Au bout d'un moment il réalisa qu'il ne se trouvait pas vraiment sur le chemin qui le conduisait chez lui, il se téléporta haut dans le ciel pour observer les environs et savoura la fraicheur du courant d'air balayant son visage. Il farfouilla dans le sac qu'Achariel lui avait donné et sortit un fruit dans lequel il croqua goulument. Il aperçu plus loin son refuge.

Il se posa dans la clairière pour se rendre à pied jusqu'à chez lui, il aimait bien marcher, puis voler lui semblait plus fatiguant et qui sait, il trouverait peut être des plantes inconnus au propriétés spéciales et amusantes sur le chemin. Il marcha un instant dans la direction de sa cachette. Il attrapa dans son sac une de ces plantes qu'il se plaisait à fumer et l'alluma avant de tirer de longues bouffées et de recracher une fumée dense et voluptueuse. Il sentit les effets de la plantes parcourir son corps le rendant plus souple, plus reposé et détendu alors que son esprit se troublé un peu rajoutant un cran à son sourire lui donnant un air un peu plus stupide. Il ferma les yeux et soupira, quelle sensation de bien être douce et agréable l'envahit, il se sentait bien, calme...

Un craquement le tira de sa torpeur, il se rappela qu'il devait aller voir les différentes plantes qu'il tentait de cultiver et d'étudier. Il partit en sautillant en direction d'une zone très proche de chez lui. Il aimait bien cet endroit assez difficile à trouver, assez perdu pour que même les elfes n'y viennent que trop rarement, c'est d'ailleurs pour ça qu'il s'est installer ici. Même si cette zones était encore sur leur territoire les elfes restaient le plus souvent près de leur cités de ce qu'il en avait vu et les seuls qui venaient ici étaient en général perdus. Il arriva et un autre craquement attira son attention.

Ce qu'il vit lui fit avoir une expression de surprise telle qu'il aurait presque ressemblait à un personnage de dessin-animé, sa bouche grande ouverte, presque autant que ses yeux. Un loup énorme, monstrueux, une bête comme jamais il n'en avait vu, un monstre. Un monstre qui jouait seul avec.... rien, comme chassant des créatures invisibles pour jouer. S'il n'avait pas été aussi gros Eriol aurait crut à un louveteau. Puis son regard se porta plus au sol....

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHH

Il poussa un hurlement faramineux, résonnant dans toute la forêt, une larme coula même sur sa joue. Il se jeta à genoux au sol...

Mon Eriolette, ma beauté, ce con l'a bouffé, huit saisons que j'essayais de la faire pousser, ma, ma... mais... NOoooooN....

Il se mit à pleurer cette plante, voilà deux ans qu'il essayais de faire pousser cette plante. Il l'avait découvert un jour par hasard, l'avait analyser, avait fait toute sortes d’expériences avant de la tester sur lui, des effets comme jamais il n'en avait ressenti. Eriol avait passer des mois à en rechercher une autres, pour au final s’être essayer à la cultiver. Elle lui correspondait tellement qu'il l'avait même nommer en base de son nom et... Un autre bruit, mais ce n'était pas le loup, une autre aura, étrange, probablement un elfe. Un grand flash lumineux éblouissant à la suite duquel il avait disparu, suivi d'une multitude de plop sonore dans les arbres. Il se téléportait dans les arbres.

Qui est là? Que faites vous chez moi? Allez vous en!!! Seule la mort vous attends ici!!!!

Il se déplaçait très vite et se voulait effrayant, plus pour faire fuir la personne que pour menacer tant il devait être plus effrayer que l'intrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaluna Di Sola
Rubis Royal (Fondatrice)
 Rubis Royal (Fondatrice)
avatar

Trophée Couronne [SPECIAL] Ce membre fait ou a fait parti du Staff du forum. Trophée Licorne Ailée. Ce membre a bien travaillé sur son profil ! Trophée Phénix. Ce membre a plusieurs persos, et les joue tout le temps !

Féminin Balance Messages : 175
Messages RP : 129
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 28
Localisation du personnage : Cité Marchande
Métier du personnage : Garde (Soeur jumelle de l'Héritière)
Alignement du personnage : Bien

Badges :
Badge Coeur Ruby

Un badge spécial représentant votre personnage en chibi et animé ! [Se gagne de façon aléatoire et sous conditions !]


Votre Identité
Age du personnage: 22 ans
En couple avec: ...
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...   Jeu 4 Oct - 11:01

Aaluna chevauchait aux alentours du village des Elfes. Elle s'était assez bien remise de ses dernières mésaventures, et actuellement, elle avait dû escorter un groupe de marchands jusqu'à la Cité Elfique, et se préparait à entamer son retour, qui risquait quand même de durer un petit bout de temps. Mais voilà, au bout d'un moment, elle ressentit la présence d'Eriol. Normal, vu qu'ils étaient liés depuis peu, même si chacun vivait plus ou moins sa vie. Pouvant facilement le "pister" grâce à ça, et animée d'une curiosité, elle décida de faire un détour pour lui rendre visite, et voir dans quel genre d'environnement il vivait. Ça lui ferai sûrement plaisir, lui qui s'était montré aussi foufou qu'un gosse quand Achariel avait accepté son amitié.

Progresser dans les bois n'était pas vraiment une tâche aisée en réalité. C'était un vrai labyrinthe sans points de repères. Et si elle ne se perdit pas en chemin, c'était uniquement grâce à ce lien qui lui indiquait la position précise de l'Ange. Sinon, la jeune femme aurait du soucis à ce faire dans un tel dédale d'arbres.
Mais il vivait assez éloigné, car il lui fallu un peu de temps, malgré un voyage au galop pour aller plus vite, jusqu'à ce qu'elle puisse sentir qu'il était proche. Elle n'était plus très loin. D'ailleurs, elle pouvait même l'entendre, car elle entendit comme un cri de désespoir.
Enfin, cri qui ne l'inquiéta pas vraiment, car elle avait bien vu qu'Eriol avait décidément un drôle de comportement, un peu à l'ouest, bien qu'il avait prouvé qu'il était de confiance.

Il devait encore délirer, ou quelque chose comme ça. Ce n'était pas la première fois qu'il avait des réactions excessives, et totalement démesurées. En même temps, il semblait vivre un peu reclus sur lui même, voire totalement en fait, depuis de très nombreuses années. Au final, ça n'avait rien d'étonnant, mais si ses gestes plutôt directs pouvaient surprendre.
Elle se dirigea donc vers la source du cri, bien que sa monture semblait nerveuse.
Et pour cause.

Dès qu'elle arriva dans une zone, "quelque chose" se mit à parler et à tenter de la dissuader d'approcher. Seulement, elle était presque certaine que ça ne lui était pas destiné. Elle savait très bien que c'était juste Eriol qui faisait ça, elle avait reconnu sa voix, et connaissait son pouvoir de téléportation. Et vu qu'ils se connaissaient, et qu'ils étaient liés, il l'avait sûrement reconnue. Ou le cas contraire, là, il aurait déjà dû s’apercevoir que c'était elle. Mais pas du tout. Il continuait son petit manège, ce qui voulait dire qu'il n'avait en fait pas dû la remarquer du tout, et qu'il y avait sûrement une autre personne dans les alentours.

Aaluna n'était pas dupe, et possédait un esprit très vif. Eriol avait hurlé, juste avant. Quelque chose avait dû le déranger, ou le surprendre. Et ça ne pouvait pas être elle, elle était encore trop loin à ce moment. Et elle le savait, en principe, incapable de lui faire peur, à elle, ou de vouloir la tenir éloignée. Donc, il y avait autre chose, si bien que la garde se montra vigilante. La forêt avait son lot d'ennemi aussi... Enfin, pour le moment, tant que l'Ange faisait son petit manège, elle ne pouvait pas le localiser avec précision, donc décida d'attendre qu'il se calme.

Sauf que son cheval n'était pas de cet avis. Lui, il n'était pas habitué aux manières d'Eriol. Et si la cavalière n'était pas apeurée, la bête, en revanche, était nerveuse, et finit par se cabrer, désarçonnant la jeune femme qui ne s'y attendrait pas, et qui tomba sur l'herbe. Par chance, sans se faire mal. Un peu sonnée, elle n'eut pas le temps de rattraper l'animal, qui s'échappa à travers les arbres...
Là, par contre, elle avait un petit soucis... Elle ne pourrait jamais rentrer à pied à ce rythme ! Surtout que c'était le destrier qui avait toutes ses vivres pour le voyage. Super ! Bon, elle devait trouver l'Ange rapidement, maintenant, vu qu'il ne semblait pas l'avoir remarquée, trop occupé par l'autre présence.

Soupira et jurant mentalement contre sa foutue curiosité, elle prit une direction au hasard, espérant que sa décision était la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phsysalia
La Guérisseuse Maudite
La Guérisseuse Maudite
avatar

Féminin Poissons Messages : 153
Messages RP : 20
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 24
Localisation du personnage : Forêt de Landayën
Métier du personnage : Guérisseuse
Alignement du personnage : Méfiante envers tous

Badges :

Votre Identité
Age du personnage: 18 ans environ
En couple avec: la nature
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...   Mar 9 Oct - 10:25

Un chaos total s'en suivit. Phsysalia se trouvait perché en haut d'un hêtre, essayant e camoufler sa présence au maximum. Par chance, les feuilles de l'arbre lui offrait un camouflage des plus efficace. Elle observait à son habitude, non sans stresse, le nouveaux et dangereux venu. D'après ces longues ailes, il appartenait à la race des habitants du Ciel. Il était plutôt grand et de forte musculature pour un être de paix ! Et on pouvais lire dans son regard une sorte de... bizarrerie, sauvage mais aussi quelque chose d'enfantin. Il avait dus lui aussi avoir un lourd passé, et semblait très proche de la nature vus la facilité déconcertante qu'il avait à se mouvoir dans un lieu pourtant peu adapté à ceux de son espèce. Malgré le fait qu'il soir en train de hurler des menace, l'elfette ne pus s'empêcher de ressentir une forme de curiosité envers lui, chose qui devenait courant depuis ces derniers temps.

L'ange se téléportais à une vitesse hallucinante et Phsysalia redoutais que l'énergie que déplaçait celui-ci à chacun de ces mouvement ne mette à mal les arbres environnant. Elle avait peur, autant pour la forêt que pour elle, face à la rage intense qui s'émanait de l'être de lumière. Il fallait agir, rapidement. La jeune elfe comprenait parfaitement sa réaction, bien qu'elle la trouvait quelque peux exagéré. Il lui était déjà arrivé de retrouver son propre jardin saccagé par d'impudent animaux, après des années d'intense travail. Mais ce qui la mettait en colère fut le fait que cet étranger, qui semblait bien connaître cette partie reculé de la forêt, cultive une plante, apparemment aux effets néfastes sur l'esprit, en toute impunité.

De quel droit implantait-il cette fleure maléfique ? Seul Dame Nature est en droit de laisser pousser telle ou telle végétal ! De même, Phsysalia ne mettais dans son jardin personnel uniquement des variétés de plante que l'on trouvait à l'état naturel. Jamais elle ne se serait permis un tel affront ! Une pointe de colère perçât dans le coeur de la jeune fille. Ce qui était plutôt rare. L'envie d'immobiliser cet énergumène et de le bannir de la forêt la prie. Elle regarda alors ce qui l'entourait. Les arbres les entourant était assez proches les uns des autres... mais pas encore assez. Peut-être qu'en créant une densité de branches et de feuillage suffisant, lors d'une de ces téléportation, l'ange se retrouverait immobilisé !

Restait un problème, et de taille. Lakvis'k semblait encore touché par les effets hallucinogènes et continuait à courir après l'envahisseur, comme si il cherchait à attraper un oiseau... la comparaison n'était pas difficile à faire. Il fallait l'éloigner à tout prix, ou alors il serait blessé par le sort que souhaitais lancer l'elfe. C'est alors qu'elle se souvenu d'une de ces peurs les plus secrètes. Le loup, immense et puissant carnassier, avait peur des hérissons. Surement dus à une mauvaise expérience avec un de ces animaux lorsqu'il avait voulu en embrasser un. C'est ainsi, qu'usant de ces talents de magie de terre, et se doutant que dans son état, l'effrayer ne serait pas compliqué, Phsysalia créa sous le nez de son familier un immense hérisson de terre et de roche. Le résultat ne se fit pas attendre, Lakvis'k fila en jappant dans la direction opposé. La voie était libre.

Au diable le fait qu'elle révèle ainsi sa position ! Ces poisons étaient déjà prêts. Une fois qu'elle ne ressentie plus la présence de son familier dans les environs, elle laissa sa magie déferler sur les arbres environnants. Magie incontrôlable, qui pour une fois, fit un débordement utile. Toute la végétation s'amplifia de de façon impressionnante, d'une extrême densité. Il était pratiquement impossible de se mouvoir, même pour elle. C'est à ce moment que la jeune elfe décida de révéler sa présence, en étant persuadé que l'ange s'était également retrouvé bloqué par les feuillages. Mais au cas ou, elle dégaina son poignard emplis d'un poison, prêt à frapper quiconque l'approchait. Le seul problème, c'est qu'elle ne savait plus si celui-ci était paralysant ou euphorisant... D'une voix ferme, grâce à la colère qui emmenait d'elle, Phsysalia fit savoir à l'ange à qui il avait à faire :

- Je suis Phsysalia ! Fille de Dame Nature ! Toi qui ose troubler la paix de la Forêt des Elfes, que viens-tu faire ici ?

Sur le qui vive, elle attendais la réponse, prête à se défendre. Bien qu'elle ne puisse que peu bouger, elle avait réussi à dégager un périmètre tel qu'elle pouvait attaquer au corps à corps et tenir debout. Qu'allait faire cet être imprévisible ? Peu importe. Il avait mis en danger le fragile équilibre de ces lieux en y important une autre plante. Son crime ne resterait pas impunis. Et puis, comment pouvait-il se sentir aussi à son aise dans un milieu boisé ? Autant de question auquel il fallait répondre. Surtout qu'un nouvel arrivant venait de faire son entrée. Et il se dirigeait dans leurs direction, la même par laquelle Lakvis'k était partis...

✿ ------------------------- ✿

Après avoir vus cet immonde et cruelle créature qu'es l'hérisson, perfide à vous piquer le museau lorsque vous souhaitez seulement lui dire bonjour, Lakvis'k fuyait, de toute la force de ces pattes. Pas question pour lui de se refaire avoir par ces bêtes de diable ! Des taches multicolores dansaient devant ces yeux. Que la forêt était plus belle ainsi ! Du rouge aussi vif que celui du feu, un bleu aussi intense que celui d'un saphir, un vert aussi lumineux que les feuilles d'un arbre de printemps sur lesquelles se refléterait la lumière du soleil ! Et ce jaune ! Cas y aveuglant par sa puissance ! Peut être est-ce à cause de cela qu'il ne vus pas le rocher lui barrant le passage. Par contre, il le sentie bien. Tête la première, le choc manqua de lui faire perdre connaissance. Mais ce fut radical. Fini les jolies ronds coloré, fini les innombrables papillons qui volaient autour de lui ! Le loup repris ces esprits. Et se rendit en même temps compte de son attitude quelque peu... grotesque de cette dernière heure. De honte, il décida de ne pas retourner immédiatement vers sa maitresse. Un peu de calme lui ferait du bien.

C'est alors qu'il ressentie nettement deux présences. L'une appartenait à un cheval affolé courant à travers les fourrés, chargé de vivre vus l'odeur alléchante qu'il dégageait. L'autre était celle d'une humaine à première vus. Et elle se dirigeait par ici. Lakvis'k décida que le plus urgent était d'arrêter l'animal fou avant que celui-ci ne se fasse mal. Heureusement, il n'était pas très loin. Et la jeune fille pouvait attendre. Rien n'apparaissait comme un danger pour elle dans les environs.

Il ne lui fallut que quelques minutes, grâce à ces puissantes pattes, pour rejoindre l'équidé. De part son instinct de chasseur et sa force, il bondit face à lui, mais ne gronda pas. Il connaissait le fonctionnement de ces montures ainsi que de leur harnachement. Afin de le stopper, il saisit dans sa gueule les rênes de la bride du cheval et doucement lui tourna la tête. Il ne s' agissait pas de le blesser. En aucun cas il ne faut tirer sur la bouche d'un cheval, car celle-ci est délicate et fragile. Phsysalia ne lui avait que trop répété.
Il réussit ainsi à le calmer et pus entamer la conversation avec lui, car les animaux ont tous un language universel inconnu aux humains, bien que son elfe en comprenne quelques subtilité.

- Calme toi l'ami, je ne te ferais rien ! Que t'arrive-t-il ?

- Un loup amical ? Tu connait le monde des humains. Je n'ai pas peur de toi.

- Alors répond moi, pourquoi fuis-tu ?

- C'est l'aura de cet ange ! Il m'a fait peur ! Tu sais comment nous sommes, nous les équidés, lorsque nous avons peur... Mais, je suis inquiet, j'ai désarçonné ma cavalière !

- Un ange ? Ici ? Et que t'a effrayé ? Ils sont pacifiste pourtant ! Il faut que je rejoigne maitresse... Mais avant, j'ai ressentie la présence de ton humaine, ne t'en fait pas, allons la retrouver.

- Bien... je te suis.

Ils se mirent alors en route, en direction de la petite fille. Mais plus ils s'en approchaient, plus quelque chose dérangeait Lakvis'k chez elle. Une... magie... démoniaque, mais pourtant, l'énergie vitale de l'humaine, qui semblait être une hybride, était très faible. Etrange... Mais peu importe, elle avait surement besoin d'un guide, et Phsysalia serait bien, à son habitude, découvrir ce que cette fillette fabriquait ici.

Elle était enfin visible, à quelques mètres d'eux. Mais malheureusement, l'instinct du loup repris le dessus. Et il se mit malgré lui à gronder fortement sur elle. En position d'attaque, il l'a fixait, le cheval toujours placé derrière lui, recommençant à s'inquiéter. Le carnivore ne pouvait plus compter que sur elle afin de calmer ces peurs animales. Car il était bien plus que déterminer à la mener près de Phsysalia, d'autant plus que l'ange s'y trouvait également... Il ne l'attaquera pas, bien entendue, mais cela l'humaine ne le savait probablement pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand médecine magique et médecine naturelle se rencontrent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amphithéâtre Médecine
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» Amphi pour les cours de Médecine
» les prerequis pour la voie de la médecine
» [Médecine] Les plantes au RR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes de Mythra :: Espace RP :: Espace RP :: Royaume de Mythra :: Forêt de Landayën-
Sauter vers: