*¤* Forum RPG (avec RP sur mini tchat disponible) dans un univers médiéval/fantastique *¤*
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Recueillement

Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Recueillement   Mer 25 Jan - 12:46

Elle avait chevauché toute la nuit.

Déjà, tôt le matin, elle était allée chercher une licorne à la lisière de la forêt, lui avait fait comprendre qu'elle désirait partir, et l'avait montée dès qu'elle l'avait acceptée. L'animal n'avait pas été difficile. Reala aimait bien Thaïlys, et cela faisait depuis plusieurs années qu'elles avaient forgé des liens ensemble, si bien que ce n'était plus la peine de prononcer le moindre mot pour qu'elles se comprennent toutes les deux. La licorne et Thaïlys.

C'était une sorte de promenade rituelle. Thaïlys quittait, dès qu'elle sentait qu'elle en avait besoin, son village natal pour s'en aller à travers les Landes d'Argent, en direction de la Plaine Shamanique, qui était un endroit empli de mystères et de magie et qu'elle fréquentait depuis l'âge de treize ans. Au début, la première fois qu'elle avait fui son père et quitté Landayën ( jamais auparavant elle n'avait tenté pareille chose), elle avait eu peur de ces monuments étranges qui la dominaient et semblaient lui demander de faire attention, tandis qu'elle circulait craintivement entre les menhirs, se demandant par moments s'ils n'allaient pas bouger pour l'encercler et la porter sur cet autel, en surplomb... Rien que d'y penser, elle en avait eu la chair de poule. Mais à présent qu'elle était plus âgée, elle se rendait compte qu'elle avait réussi à apprivoiser cet endroit, ou que cet endroit l'avait apprivoisée, et qu'elle ne ressentait plus aucune peur lorsqu'elle venait à dos de licorne trois ou quatre fois par an.

Il serait difficile de décrire combien Thaïlys se sentait mieux ici qu'au village des elfes même, qui était pourtant un endroit merveilleux et paisible, et qu'elle ne voulait quitter pour rien au monde.

La lune brillait, illuminant toute la vallée. La jeune elfe laissa Reala en contrebas et commença sa progression, seule, à pied, jusqu'à cet autel étrange et fascinant que primaient les moines et les magiciens pour leurs rituels, qu'ils soient pour la bonne ou la mauvaise cause. Reala n'appréciait pas cet endroit. Elle avait détalé la première fois qu'elles étaient venues, aussi, Thaïlys prenait toujours soin depuis de la mettre à l'écart et de marcher jusqu'au site. Là, elle pouvait rester plusieurs minutes ou plusieurs heures à réfléchir, au milieu des menhirs, veillant à les toucher avec respect et à ne pas les traiter comme de vulgaires pierres communes à toutes les autres. Non, ce serait sacrilège. Thaïlys mettait un point d'honneur à respecter les lois et les coutumes, autrement, elle se maudissait pour sa mauvaise conduite.

Ainsi, elle s'asseyait là, jambes croisées, et fermait les yeux pour méditer. Elle s'était rendu compte que c'était un moyen pour elle de supporter l'incommensurable tristesse d'avoir perdu son frère puis sa mère. Elle ne les oubliait pas, mais trouvait un moyen de trouver le repos ailleurs que dans son sommeil, qui lui-même était entrecoupé de cauchemars, quelquefois.

Le silence régnait sur la plaine, rien n'était apparemment susceptible de la déranger. Une rencontre avec une présence étrangère serait bien étonnante dans un lieu aussi solitaire, et Thaïlys n'attendait rien, sous le ciel couvert qui annonçait une pluie prochaine, sûrement. Aussi se mit-elle à oeuvrer à son rituel personnel, qu'elle réitérait chaque fois qu'elle se rendait en ces lieux...

[Et voilà ! Vienne qui veut à présent, je ne voudrais pas qu'elle en reste là !]


Dernière édition par Thaïlys le Jeu 26 Jan - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Jeu 26 Jan - 6:57

C'est dans le vent frais du jour que j'ai continué ma quête personnelle. Regardant ville et village tout en maudissant le monde qui m'avait créé. Un demi-elf avec peu de pouvoir... moins que les elfes et plus que les humains. Mais ce qui changeait tout dans ma vie, fut le regard hostile des gens envers ma personne. Le regard qui me sciait en deux et qui se voulait maléfique. Qui ne disait qu'une simple phrase... Part et ne reviens pas, tu n'es pas d'ici, tu n'aurais jamais dû vivre...

Malgré tous ces regards remplis de haine, car j'avais maintenant l'habitude de me faire regarder de travers, j'avais en moi une volonté grandissante dans une quête et tant qu'elle n'allait pas être achevée, jamais je n'allais pouvoir faiblir. Mes envies de destruction étaient bien scindées dans mon coeur qui n'attendait que le moment venu pour s'ouvrir. Il fallait le dire, je détestais les elfes, je détestais les humains, je détestais tout ce qui avait une relation avec moi. Une créature comme moi mi humain, mi-elfe n'aurait jamais dû exister. Pourquoi le monde était-il si injuste à mon égard, qu'avais-je fait...

Une bonne petite promenade au soleil fut ce que j'attendais depuis quelque temps. La simple chaleur sur mon corps était ce qui me rendait heureux. Une des seules choses qu'on ne pouvait pas m'enlever tant que j'allais être de ce monde. Mais c'est surtout que je connaissais l'existence d'un lieu de pouvoir proche qui me rendit un peu plus souriant. La magie qui émergeait de ce lieu me conduisait directement à lui. Plus on approchait de ce lieu, plus je ressentais la magie parvenir dans mon cerveau comme un frisson sur mon corps. La magie était ce qui déterminait l'étendue de mes pouvoirs. C'était très important pour moi et surtout pour mon invocation puisque celui-ci se nourrissait de celui-ci.

Je m'étais déjà arrêté proche de l'autel pour y méditer un peu après avoir quitté le village Elfe. Ce fut après de longues journées à suer au soleil que j'ai compris à maitriser un peu plus mon pouvoir. Mais il restait encore une source de magie inconnu que je n'arrivais pas à ressentir, que je n'arrivais pas à contrôler. Après de longues études, j'ai compris que ce lieu renfermait un secret, un pouvoir puissant que je n'avais pu décrypter par mes moyens magiques. Que seul le temps allait pouvoir ouvrir et qu'alors les portes de ce mystère se dévoilent.

Le voyage fut très agréable et ce n'est qu'à la tombée de la nuit que j'ai commencée à reconnaitre les lieux. La lune brillait de mille feux éclairant toute la vallée comme si des nuées de lucioles venent d'éclaircir l'obscurité. Lorsque j'aperçus au loin les menhirs, je savais que je n'allais pas faire de rencontre hasardeuse. Tout le monde savait que seul le magicien ou ceux qui pratiquent des rituels étaient protégés par cette magie mystique. Aucunes autres personnes n'allaient être assez folles pour s'y aventurer. C'est donc avec la tête légère que j'ai entrepris la progression vers le centre de l'autel pour que pendant que je dorme, mon énergie magique revienne tranquillement.

Qu'elle ne fut ma surprise de voir une licorne pendant que j'allais commencer à grimper. Ces créatures légendaires qui n'apparaissaient qu'aux vierges devaient s'être approchées de cet autel pour entrer en communion avec elle. J'ai commencé à m'approcher vers cette créature lentement, prenant le temps de concentrer ma magie dans mes mains. Puisque la magie circulait très bien dans ce lieu, il m'a été facile de la contrôler rapidement.


-Tout doux...

Mais ce n'est pas aussi facile d'affronter une licorne que l'on veut remettre dans le droit chemin. Il était clair qu'ici, le premier homme venu allait vouloir le mettre en cage et je savais l'impression qu'on avait une fois enfermée. M'approchant tout doucement, j'attendais de voire la réaction de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Jeu 26 Jan - 17:59

Thaïlys sursauta presque immédiatement. Au début, elle ne comprit pas. Elle rêvait, toute éveillée, de sa mère qui lui tendait les bras, comme si elle attendait qu'elle s'y réfugie. Une brise froide lui caressait le visage. Puis soudain, sa mère reculait, fronçait les sourcils, et lui faisait signe de se taire, bien que Thaïlys ne prononçât pas un mot. Elle fit un mouvement de tête frénétique que sa fille ne comprit pas, puis soudain s'évapora, tandis que la jeune fille revenait dans le monde réel, toute saisie de sa vision.

Il était dit que cet endroit exauçait les vœux les plus chers. Celui de Thaïlys était un jour de revoir sa famille réunie, son père moins distant qu'aujourd'hui, sa mère heureuse d'être avec lui, et son demi-frère qui souriait et l'appelait par son prénom. Qu'importe qu'ils n'aient pas le même père, il faisait résolument partie de sa famille, même s'il ne s'agissait que d'un hybride. Un hybride, comprenez-vous ! Mais une sœur ne pouvait se résoudre à haïr un membre de sa famille à cause de son sang mêlé, qu'importe la façon dont les autres jugent cette affection. Elle se joignait très bien aux autres lorsqu'il s'agissait de jeter des pierres à un autre hybride, mais lui, non. C'était la conséquence de l'avoir tenu dans ses bras le jour de sa naissance, et d'avoir tout d'un coup ressenti un élan de protection envers ce que les autres nommaient plus communément "un monstre".

Thaïlys tentait de comprendre le message que sa mère avait semblé vouloir lui transmettre. Elle n'y arriva pas. Elle avait un goût amer dans la bouche, et une chape de plomb sur ses frêles épaules. Cette visite à la Plaine Shamanique n'était définitivement pas comme les autres, car jamais auparavant elle n'en était partie avec une telle tristesse.

Se disant qu'il était temps de retrouver Reala, elle se leva, et écouta un moment le vent lui souffler quelques mots dans les oreilles. Ce jour-là, il était d'humeur normale. La pluie menaçait à tout moment, mais lui, le vent, parlait à Thaïlys avec le plus grand calme, comme un membre proche de votre famille vous ferait part d'une nouvelle qui vous tient à cœur sur un ton tranquille. Elle sentit ses oreilles frémir en entendant un son lointain, comme le frôlement de pas sur l'herbe, et resta figée sur place pour écouter. Puis lorsque le vent passa, elle fit volte-face et marcha à pas silencieux vers un menhir, derrière lequel elle se cacha avant d'observer le pan de la Lande qui s'offrait à sa vue, là où elle avait laissé Reala. Elle se sentait comme frissonnante, aux aguets, sentant une présence étrangère. Mais elle n'osa pas se saisir de son arc, accroché dans son dos avec son carquois, de peur de troubler la paix de cet endroit. Elle ne savait pas ce qu'il arriverait si on faisait couler le sang ici, même si on n'en avait pas l'intention. Elle n'avait pas l'âme d'une tueuse, mais en cas de danger, elle savait qu'elle n'aurait pas le choix. Toutefois, pour le moment, il fallait d'abord s'enquérir de ce qu'il se passait.

Un homme s'approchait de sa licorne, semblant dire quelques mots qu'elle saisit à peine:
"...Ou doux...". Reala ne bronchait pas, semblant attendre que l'étranger avance davantage. Thaïlys fronça les sourcils. Les licornes ne laissaient personne en dehors des elfes les approcher, et la réaction de l'animal était anormale. Cet homme pouvait-il être un elfe ? Elle sentait qu'il s'agissait d'un homme, au timbre doucereux de sa voix, qu'elle pouvait entendre grâce à son ouïe fine. Elle craignait qu'il pensât que la licorne était sauvage, ou abandonnée. Encore pire, qu'il ne se dise qu'il y avait quelqu'un d'autre, tout près de lui, qui se trouvait à proximité des monuments, et qui se cachait pour mieux le guetter. Elle hésita longuement, se demandant s'il était bon d'appeler Reala au risque de signaler sa présence, ou si au contraire elle devait attendre que l'intrus ne s'en aille. Elle opta pour la deuxième solution, mais dégaina son arc et ses flèches dans la plus grande discrétion, priant mille fois pour qu'elle ne commette pas l'irréparable. Surtout pas en cet endroit... Si l'étranger l'attaquait, elle ne ferait pas de quartier, mais il ne fallait pas que ce lieu fût le témoin de leur duel, si duel il pouvait y avoir.


Dernière édition par Thaïlys le Mar 31 Jan - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Ven 27 Jan - 7:12

J'avançais tranquillement vers la licorne qui me regardait d'un air assez direct, un peu de peur et de d'incompréhension était mélangé dans son regard. À tous les pas que je faisais, la créature reculait un peu aussi. C'était un combat visuel entre l'homme et la bête et je savais pertinemment que la bête avait une meilleure chance que moi de gagné. Étant une bête mystique pour moi, les rares occasions que j'avais eues pour m'en approcher étaient souvent voué à l'échec dans le passé. Je ne savais donc pas la raison qui la poussait à rester dans ce lieu et surtout de ne pas se sauver devant un inconnu.

Une voix m'appela soudainement dans la pénombre, tout proche de moi. L'anneau que je portais à ma main droite s'éclaira un peu ce qui eut comme effet de faire reculer la bête un peu plus. Mon invocation devait avoir trouvé des informations que je ne connaissais pas encore, étant un esprit de la forêt,il devait connaître davantage de chose sur cette licorne. La voix assez grave gronda tel le tonnerre sur le sol. Une voix si grave, mais qui avait assez de tonalité que le ton ressemblait à n'être porté que par le vent.


- Cette licorne doit appartenir à une personne qui est proche. Un elfe ou un-demi-elfe de préférence si on se fit à la créature. Elle ne peut pas être sauvage puisque la créature ne semble pas se sauver et aussi, semble trop bien dresser. Pour tout dire, il y a de fortes chances que sa propriétaire soit dans l'autel en train de régénérer son énergie magique.

La voix cessa d'un coup et le clame réapparu dans la vallée. Cette information était capitale pour mes prochaines actions puisque je ne voulais pas avoir d'ennui avec la magie de ce lieu. Quelqu'un était donc en train de nous regarder ou de se reposer, dans les deux cas, je n'avais pas de temps à perdre. Un elfe avait de très grande chance de venir m'écœurer en me traitant de bon à rien et un demi-elfe n'aurait jamais eu comme compagnon une licorne. J'ai donc pris en compte qu'une elfe était à l'origine de la présence animal.

Rassemblant mon pouvoir dans mes yeux, j'ai tenté d'hypnotiser la licorne pour qu'elle m'obéisse un peu. Du moins, pour qu'elle arrête d'avoir peur de moi, car ca allait être difficile de la ramener dans la foret ou de devoir parler à son maitre sans qu'elle me saute dessus.


- Tout va bien, reste tranquille, je ne veux pas te faire de mal. Montre-moi où est ta propriétaire.

Rien ne marcha et la licorne commençait à reculer de plus en plus. Il fallait s'y attendre, les licornes avaient une faculté de dissiper la magie très facilement grâce à sa corne. Espoir perdu, je me suis penché vers la seule option possible, Kekleon, mon familier pour lui chuchoter quelques paroles.

-Écoute-moi bien, tu vas apparaître et devenir immédiatement invisible, te fondre dans le paysage. Dès que tu trouves sa propriétaire, annonce moi le télépathiquement et capture là si elle ose faire quelques choses de stupide. Je compte sur toi...

L'anneau s'illumina pour faire apparaître un caméléon d'une taille presque comme un ours avant de disparaître dans le décor. Une fois fait, je devais faire quelques choses pour la licorne et pour l'elfe. Je me suis tourné vers les menhirs avant d'annoncer d'une voix forte.

-Si personne ne vient chercher cette licorne, je vais le ramener là où elle doit être.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Lun 30 Jan - 10:59

Il fallut un temps à Reala pour qu'elle se mette enfin à reculer devant l'inconnu, sans toutefois chercher à s'enfuir. Thaïlys jugea que c'était une bonne réaction, mais elle se demandait aussi comment rejoindre la licorne sans donner à l'homme le temps de faire quoi que ce soit. Elle avait confiance en sa compagne. Reala ne se laisserait sûrement pas faire, mais elle était trop fidèle à Thaïlys pour la laisser seule dans cet endroit qu'elle n'appréciait pas.

Il sembla arriver alors une chose étrange, que la jeune elfe ne saisit pas bien. Quelque chose brillait à la main de l'étranger, et un son s'éleva soudain, que le vent lui rapporta. Elle saisit quelques bribes de mots auxquels elle n'apporta pas un sens immédiat, et se tint encore plus sur ses gardes, sentant une magie malsaine dans l'air pur de la Plaine. Qui osait troubler l'énergie de cet endroit, en le souillant avec une telle arcane ? Même si ses bras tremblaient, elle banda son arc, prête à tirer la flèche à tout moment.

L'homme tenta de s'imposer à Reala, ce qu'il ne parvint pas à faire, en prononçant des mots destinés à la rassurer. Plus que jamais Thaïlys la supplia en pensée de s'en aller, de s'éloigner tant que possible, lui promettant de s'en sortir par elle-même et de la rejoindre dans peu de temps. L'animal sembla capter ses pensées, renâcla et fit soudain demi-tour, mettant le plus de distance possible entre l'inconnu et elle. Thaïlys soupira ; c'était déjà cela de fait.

Entre-temps, elle n'avait pas prêté attention à ce que faisait l'étranger. Lorsqu'elle revint à lui, il clamait simplement, d'une voix forte:


"Si personne ne vient chercher cette licorne, je vais la ramener là où elle doit être."

*Trop tard mon gars* ricana t-elle, intérieurement.

Elle sentit soudain comme un trouble dans l'air, et une présence invisible tout près d'elle. Elle se tourna de tous côtés, mais ne vit rien. Sur ses gardes, elle retroussa ses lèvres en une expression bestiale, comme les chasseurs le font lorsqu'ils traquent un animal. Elle resta cachée, n'ayant nullement l'intention de se mettre à découvert, surveillant les alentours, tous les sens aux aguets.


Dernière édition par Thaïlys le Mar 31 Jan - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 8:07

Lorsque je vis la bête mystique s'éloigner de plus en plus de moi, un soupir s'empara de mon être. Malgré toutes mes tentatives pour ramener l'animal dans la forêt, il me sembla qu'elle ne voulait rien savoir. Sans prendre le temps, je me suis détourné de l'animal pour me diriger en direction du centre des menhirs, je m'arrêtais parfois pour regarder l'animal qui reculait de plus en plus loin de moi. Si la licorne ne voulait pas d'aide, tant pis, je ne pouvais rien y faire.

Je me suis simplement avancer en continuant à ne rien fixer pour ne pas que la demoiselle pense que je savais où elle était. D'intuition, j'ai communiquer avec Kekleon quelques directives à suivre grâce à la télépathie. Les ordres étaient très simple, l'empêcher d'attaquer et la mettre hors d'état de nuire sans la tuer. Le simple fait de savoir que mon familier n'était pas en danger voulait dire qu'elle ne l'avait pas trouver.

Mon familier n'était pas très loin de la demoiselle, camouflé dans l'ombre et ayant pris la couleur gris du menhir, il était accroché verticalement au menhir d'où se tenait la demoiselle juste au dessus d'elle à quelques mètres d'elle. Sa langue était assez long pour la prendre, l'enrouler et ensuite étouffer. On peut dire que j'avais un coup d'avance en espérant qu'elle n'avait pas de magie en elle pour le trouver.

À mi chemin du monument, je me suis arrêté pour ensuite diriger ma tête en direction de la licorne qui n'était presque qu'un petit point dans la nuit. J'ai élancé une courte phrase en prenant de bien prononcer les voyelles pour que tout le monde à proximité comprenne.


Lady Licorne, si par hasard vous osez m'attaquer, sachez que je vais devoir vous faire du mal.

J'ai continué ma marche immédiatement après avoir dit ces paroles.

(Kekleon va entourer ton corps de sa langue pour t'étouffer si tu ne lâches pas ton arc.)
(As toi de dire sa ça marche ou non^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 8:36

Thaïlys tenait toujours son arc bandé, bien que ses bras tremblèrent quelque peu. Et c'est qu'il osait s'avancer en plus, l'intrus... Elle se rendait compte qu'elle ne voulait pas utiliser son arme, et se demandait si elle devait arrêter son jeu immédiatement. Après tout, elle avait tendance à se faire trop souvent des idées, et l'inconnu n'était sûrement pas un ennemi... Mais elle ne parvenait pas à lâcher les armes. L'instinct, sûrement. Tandis qu'il avançait vers les menhirs, elle recula à son tour, contournant celui derrière lequel elle se cachait. Son arc et sa flèche étaient toujours entre ses mains, mais il semblait qu'elle ne comptait pas s'en servir. La prudence était de mise.

Elle voyait l'inconnu s'avancer en regardant de tous côtés. C'était sûrement une ruse. Elle n'était pas née de la dernière pluie, et si elle le pouvait, elle pouvait anticiper ses actions. Il s'arrêta à un moment pour adresser quelques mots à Reala, qui était désormais loin, observant les évènements d'un oeil inquiet. Thaïlys ne manqua pas de faire une remarque méprisante à l'égard de ces menaces, tout au fond d'elle. Le danger ne venait sûrement pas d'une innocente licorne ! Mais après tout, le message ne s'adressait-il pas à sa propriétaire ?

L'homme savait sûrement où elle se terrait et qu'elle était armée. Donc, il voulait qu'elle lâche son arc. Thaïlys fronça les sourcils, sentant l'irréparable venir si elle ne lui obéissait pas. Mais en même temps...


"Qui êtes-vous et que venez-vous faire sur ces terres ?" s'écria t-elle, soudain, sentant qu'elle n'avait pas d'autre choix.

[Est-ce que tu comptes mettre ta menace à exécution ? Qu'il m'entrave, d'accord, mais qu'il m'étouffe, ah ça non ! XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 9:07

Dès que la voix apparue dans la nuit, j'ai immédiatement pu savoir qu'il y avait un peu de sagesse dans la tête de cet elfe. Un elfe normal serait resté caché malgré ma métaphore sur la licorne et aurait immédiatement péri aux mains... à la langue de mon familier. Il n'en restait pas moins que son message n'avait aucun sens. Cette terre et ce lieu était-elle réservée au Elfe ? C'était encore une fois une des raisons qui me poussait à les haïr. Elle avait dû s'apercevoir que j'étais un demi-elfe et même, elle avait dû commencer à créer une série de remarques blessante à mon égard.

Sans vraiment ralentir ma marche, j'ai continué mon chemin vers ma destination initial sachant que mon familier allait me protéger. Ce qui ne se fit pas attendre lorsqu'un grondement de sa part se fit entendre avant d'apparaitre à sa position actuelle. Il était directement positionner sur l'offensive prêt à prédire n'importe qu'elle mouvement, ses yeux virevoltant partout sur l'elfe. Il ne comprenait pas la raison qui poussait l'elfe à ne pas lâcher son arme, mais une chose qui était sure, il n'aimait pas le fait qu'elle pointait l'arc en direction de son ami.


Si j'étais toi jeune Elfe, je lâcherais mon arc immédiatement. Je ne peux te laisser la chance de blesser mon compagnon de voyage pour une stupidité de ta part. Tiens-toi tranquille et il ne t'arrivera rien, déjà que ta question semblait être une menace. Se cacher, pointant une arme sur une personne pour lui demander son nom et le pourquoi de sa venue... Ne dit-on pas que l'on doit se présenter avant ?

Pendant que Kekleon parlait à la demoiselle, j'ai pu atteindre le cercle que formaient les menhirs pour finalement m'allonger par terre épuiser par la rude marche. Je levais la tête en direction de mon compagnon pour espérer voir le visage de mon agresseur pendant que Kekleon continuait de parler sans bouger de sa place. L'amusement de voir mon esprit parler à la demoiselle à ma place avait pris place et je dû même esquiver un sourire. Surtout des paroles qu'il prononçait avec noirceur envers la demoiselle.

Dit toi aussi chanceuse que mon compagnon n'est pas voulue de ta mort, car tu l'aurais vu depuis longtemps.

Ce fut ensuite un silence total de la part du caméléon qui regardait d'un air agressif la demoiselle. Inspectant le moindre geste suspect de sa part et la regardant même dans les yeux pour y sonder l'âme... quoiqu'il n'en n'était pas capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 9:50

Thaïlys s'avança prudemment en direction de l'intrus, l'arc toujours en main, mais baissé. Elle ne comptait pas s'en servir immédiatement, seulement si les choses dégénéraient. Elle sentait qu'elle avait pris la bonne décision. Lorsqu'elle commença à discerner la forme humanoïde afin de mieux la détailler, une autre silhouette se matérialisa. Tandis que l'inconnu, semblant indifférent à sa présence, se dirigeait vers le cercle des menhirs pour s'y allonger (elle haussa un sourcil étonné), la créature lui adressa la parole, d'une voix surnaturelle, qui la fit frissonner.

"Si j'étais toi jeune Elfe, je lâcherais mon arc immédiatement. Je ne peux te laisser la chance de blesser mon compagnon de voyage pour une stupidité de ta part. Tiens-toi tranquille et il ne t'arrivera rien, déjà que ta question semblait être une menace. Se cacher, pointant une arme sur une personne pour lui demander son nom et le pourquoi de sa venue... Ne dit-on pas que l'on doit se présenter avant ?"

Ce à quoi la jeune fille rétorqua, dédaigneusement:

"Ma réaction est rationnelle. Vous n'avez aucun pouvoir sur moi. Déclinez d'abord votre identité, et je vous dirais peut-être qui je suis... Si vous n'êtes pas hostile, alors je rangerais mes armes et je vous demanderais pardon pour ma méprise. Pourquoi votre compagnon vous laisse t-il parler à sa place ?"

Elle jouait avec le feu, elle le savait. Mais elle préférait faire preuve de culot.

"Dis-toi aussi chanceuse que mon compagnon n'ait pas voulu ta mort, car tu l'aurais vu depuis longtemps."

"Oh, je vois... Le visage de la mort en personne ? Je suis impressionnée."

Un sourire qui se voulait narquois apparut sur le visage de Thaïlys. Elle gardait son arme en main, mais ne manifestait aucun geste pour attaquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 10:28

Le regard de Kekleon se fit de plus en plus rouge de colère et de haine tellement les paroles de l'elfe l'avaient attaqué, un culot qu'il n'était pas près de recevoir avec gentillesse. Il regarda directement dans la direction de l'homme pour recevoir l'autorisation de s'amuser avec elle. Et même a cela, il prépara son souffle de feu pour l'occasion. Pour lui, cette demoiselle était fini, plus jamais elle n'allait pouvoir revoir l'horizon et la mort était déjà suspendu à sa tête. Au moment où il allait souffler, Arawn se releva un peu pour parler d'un ton strict à son familier...

Kekleon...

L'animal suspendit son souffle pendant quelques secondes. Il hésitait encore entre obéir à son ami et celle de son ambition à la mettre en feu. Il regarda l'homme et la fille, l'homme et la fille, l'homme et la fille est finalement, il prononça quelques paroles à l'intention de l'homme en même temps que de la fumée sortait de sa bouche. Juste en voyant la rage qu'il avait accumulée, on pouvait s'apercevoir que son cracha du feu mortel venait d'être interrompu à quelques secondes près.

Arawn, pourquoi la laisser t'insulter... Finissons avec elle et dormons. C'est un elfe, comme tous les autres, pas besoin d'en faire un plat. Et elle a bien failli te trouer la peau, par chance qu'elle avait un brin de sagesse.

Sans prendre une seconde de pause, l'animal magique repris son souffle de feu avant de devenir une boule d'esprit qui s'illumina d'une couleur verte claire qui fonça directement vers l'anneau que possédait Arawn. Une fois la chose faite, Arawn se releva et s'avança directement vers la demoiselle d'un pas non chaland. Je n'étais pas vraiment pressé, mais une fille qui avait autant de cran qu'elle méritait un peu de respect. C'était soi du courage ou soit du suicide. Ne disait donc pas : un brin de courage pour deux brins de folie. (Tiré d'un film). Rendu à quelques pas de la demoiselle, je me suis arrêté devant elle...


Désolé par l'impolitesse de mon familier, il est gentil, mais très protecteur envers moi et déteste presque tout le monde. Je me nomme Arawn, je suis simplement venu ici me ressourcer et me reposer. Cet endroit est un lieu de protection pour les voyageurs qui veulent dormir sur leurs deux oreilles. Du moins, je l'espère...

J'attendais la réponse de la demoiselle en espérant au moins connaître son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 10:55

En observant le comportement de la créature, Thaïlys avait deviné qu'elle avait frôlé la mort. Elle esquissa un léger mouvement de recul. Mais ce fut lorsque l'inconnu se leva pour prononcer le nom de la créature que celle-ci se calma. Elle se contenta de dire, néanmoins sur son ton surnaturel où pointait une note de colère:

"Arawn, pourquoi la laisser t'insulter... Finissons avec elle et dormons. C'est un elfe, comme tous les autres, pas besoin d'en faire un plat. Et elle a bien failli te trouer la peau, par chance qu'elle avait un brin de sagesse."

A ces paroles, Thaïlys sentit quelque chose l'oppresser. Le fait qu'il la qualifie d'elfe avec une note de mépris lui faisait appréhender la suite. Elle craignait en réalité de connaître l'identité de ces deux énergumènes.

L'animal disparut alors dans une lumière qui s'évapora, comme aspirée par un anneau qui se trouvait à la main de l'invocateur. *Oh, je vois... Un familier* se dit-elle, avant que l'homme ne vienne à elle d'une démarche nonchalante, qui ne laissait rien prévoir de ses actions. Elle put ainsi le discerner entièrement, lorsqu'il se posta en face d'elle.

"Désolé pour l'impolitesse de mon familier, lui dit-il, il est gentil, mais très protecteur envers moi et déteste presque tout le monde. Je me nomme Arawn, je suis simplement venu ici me ressourcer et me reposer. Cet endroit est un lieu de protection pour les voyageurs qui veulent dormir sur leurs deux oreilles. Du moins, je l'espère..."

Thaïlys écarquilla les yeux lorsqu'elle le regarda de haut en bas, et recula en relevant son arc, une expression dégoûtée sur le visage. Il lui avait fallu son esprit d'analyse et son instinct pour deviner que cet être n'était pas naturel...

"Un hybride !" cracha t-elle, tenant fermement son arme.

Elle se rappela ensuite que s'il le voulait, le bâtard pouvait faire réapparaître son familier d'un moment à l'autre. Elle ne tira pas, mais se tint à bonne distance. Ce voyageur était peut-être avenant, mais comme tout Elfe qui se respecte, Thaïlys se devait de le rejeter. Elle le fixa longuement, immobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 11:27

Était est-ce toujours l'impression que je donnais aux autres, de n'être qu'une pourriture quoique j'essaye de changer cette façon que les autres me regardaient. Était et ce toujours dût à cette marque malheureuse qu'un elfe et un humain ait mis au monde un hybride comme moi ? Déjà que ma propre mère avait tenté de me tuer dans le passé, j'avais jurée de terminer ma quête avant de tomber au combat. Dans cette situation, je n'avais pas encore d'idée précise pour me sortir du pétrin dans laquelle on venait de me balancer. Si j'avais su, je l'aurais laissé mourir d'ans les mains de Kekleon.

Mais ce fut plutôt la douleur qui me vint à la tête qui me fit le plus souffrir. Je ressentais toute cette haine que mon familier avait accumulée depuis cette rencontre et en plus de cela, le simple fait d'être rejeté pour ma petite différence de race me faisait "avantage souffrir. La simple idée d'en terminer ma d'intervenir rapidement avec sa vie me passa l'esprit. Ce fut la question de la mort qui troubla ma tête. Une autre mort pour aucune raison, il n'allait qu'il y avoie un bain de sang et je ne pouvais pas le supporter.

C'est d'un sens en sarcasme que j'ai lancé au hasard ces paroles...


Ahh, un elfe... qui me pointe avec son arc... Moi qui croyais juste me faire insulter, me voilà servi. Si c'est ainsi que ça doit se finir, tir et n'est pas peur. Je n'ai même pas le goût de me battre, surtout ici.

Je me suis penché vers mon sac à dos ignorant l'elfe en même temps pour sortir un peu de bois pour fabriquer un petit feu. L'arrangement fut très facile et grâce à l'anneau de Kekleon, une petite boule de feu apparut pour se dissoudre dans le bois ce qui donna naissance à un joli petit feu.

Je me suis assis regardant l'elfe qui me fixait toujours avec méfiance, son arc prêt à en découdre. Sans vraiment prendre attention à elle, j'ai sorti un peu de viande cru pour le faire cuire dans le feu. J'attendais toujours une réaction de la demoiselle, mais puisque j'étais aussi effrayant, je me devais de faire les premiers pas... Sinon, nous allions passer une nuit très calme. Je l'ai regardé dans les yeux avant de balancer gentiment...


N'est pas peur de moi, je ne suis même pas armé et pourquoi devrais-je t'attaquer ? Tu fais aussi partie de ceux qui déteste les elfes, malgré tes airs de... d'elfe finalement. Et lâche ton arme, je déteste être visé... et surtout utiliser la violence à mauvais usage. À moins que tu garde ton arme parce que tu te sens plus faible que moi. As-tu peur qu'un hybride gagne dans un combat contre toi ? Pour de vrai, je ne te veux aucun mal, j'aurais déjà agit sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mar 31 Jan - 12:22

Thaïlys crut voir une lueur de souffrance dans les yeux de l'hybride, lorsqu'elle le visa en le considérant avec répugnance. L'autre lui lança, d'un ton sarcastique qui la fit hésiter:

"Ahh, un elfe... qui me pointe avec son arc... Moi qui croyais juste me faire insulter, me voilà servi. Si c'est ainsi que ça doit se finir, tire et n'est pas peur. Je n'ai même pas le goût de me battre, surtout ici."

Il se retourna comme si de rien n'était, l'ignorant complètement et alluma un feu magiquement, après avoir pris son sac à dos qui était resté par terre et sorti du bois qu'il accumula sur le sol. Thaïlys baissa son arme, devinant qu'elle l'avait blessé, mais resta sur ses gardes. Son expression bestiale disparut, laissant place à un air interrogateur tandis qu'elle observait le manège d'Arawn.

Un bâtard ne se présentait pas à un Elfe comme si de rien n'était. Il devait savoir que ce n'était pas une bonne chose. Les Elfes vouaient une haine viscérale à tout ce qui n'était pas pur, et ce n'était pas à elle de changer leurs coutumes. Elle savait qu'elle n'aurait même pas dû se trouver là, en ce moment-même, à adresser la parole à une de ces souillures qui se permettait d'allumer son feu de camp en ces lieux mystiques. Elle sentait qu'il fallait qu'elle s'en aille, qu'elle s'éloigne de lui, et en même temps, quelque chose la convainquait de rester encore un peu, avant de disparaître définitivement. Pourquoi cet homme lui disait-il quelque chose, lorsqu'elle l'avait regardé ? Pourquoi lui donnait-il l'impression de l'avoir déjà aperçu ? De toute l'histoire de sa patrie, seuls deux demi-elfes de sa connaissance avaient eu le droit de rester à Landayën. Son frère, et...

"N'aie pas peur de moi, je ne suis même pas armé et pourquoi devrais-je t'attaquer ? Tu fais aussi partie de ceux qui déteste les elfes, malgré tes airs de... d'elfe finalement. Et lâche ton arme, je déteste être visé... et surtout utiliser la violence à mauvais usage. À moins que tu gardes ton arme parce que tu te sens plus faible que moi. As-tu peur qu'un hybride gagne dans un combat contre toi ? Pour de vrai, je ne te veux aucun mal, j'aurais déjà agi sinon."

Il venait de parler, d'un ton qui se voulait amical mais dans lequel elle détecta une certaine froideur. Ce qu'il lui dit ne lui plut pas, et elle s'empressa de rétorquer, presque malgré elle, comme pour se défendre:

"Les Elfes sont bien plus puissants que les bâtards. Tu es bien étrange de ne pas avoir laissé ton familier me tuer aussitôt. Après tout, je ne suis pas ton amie, et je ne le serai sûrement jamais. Je ne déteste pas les miens."

Elle rangea son arc et sa flèche, avant d'écarter ses bras pour bien montrer qu'elle était démunie, à présent.

"Maintenant, je suis totalement inoffensive. Je ne peux pas te tuer ici... Ce serait sacrilège. Peut-être qu'une autre fois, si nous nous croisons et que nos relations deviennent conflictuelles, alors..."

Elle n'acheva pas sa phrase. Mais après un temps, elle plissa les yeux et lâcha, presque comme une constatation, avec la voix qui tremblait :

"Je t'ai déjà vu. Tu étais sûrement le demi-elfe qui a passé quelques temps dans notre village, avant d'en partir... Parce que les miens te méprisaient..."

L'image de Kylian lui revint en tête, et elle sentit comme une douleur au plus profond d'elle-même. Kylian était mort à cause de sa magie. Kylian aurait pu avoir des chances d'être un mage puissant, lui aussi. Le fait de voir ce type à présent en vie et si nonchalant lui faisait mal. Si seulement son demi-frère n'était pas venu au monde... Elle n'aurait pas souffert à cause de lui, et elle n'aurait pas ressenti une légère culpabilité chaque fois qu'elle faisait montre de sa haine envers ses semblables. Car le sang d'Arawn était sûrement le même que celui de Kylian. Un humain, une Elfe... Que c'était dégoûtant. Et sa mère qui avait désobéi aux règles de Landayën...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Dim 5 Fév - 9:21

Chaque mot et chaque parole qui sortaient de la bouche de la demoiselle étaient comme le venin d'un serpent. Mon cœur se faisait poignarder par mon passé, mon présent et mon futur qui continuait de me suivre malgré mes déplacements changer mon futur. Les elfes allaient toujours rester les mêmes,des êtres qui ne pouvaient pas comprendre ce que pouvaient ressentir les autres, des être qui ne se fiaient qu'à ce qu'on leur avait enseigner, des être doué d'une tête, mais pas d'une raison pour penser. C'était une des choses que je voulais changer et que j'allais devoir faire des sacrifices y parvenir.

Les elfes sont bien plus puissant que les bâtards te signale que j'ai un nom et que je suis fier d'être un demi-elfe. Le meilleurs des deux races, une façon de penser que ni les elfes et ni les humains ne le peuvent. Et ensuite, tu ajoute que mon familier pouvait te tuer... n'est ce pas là un signe que je suis plus puissant que les elfes ? Du moins, que toi, bien que le combat n'était pas très égale.

La haine venait en moi, grossissant à chaque fois que je parlais à la demoiselle me rappelant des souvenirs atroces. Mais mon calme que j'avais appris avec les années à me faire huer et torturer psychologiquement était ce qui priorisait mon visage. J'avais tant appris lors de mon enfance chez les elfes. Garder mon calme, rester neutre, tout garder à l'intérieur et ne pleurer que lorsque je me sentais seul et que personne ne me voyait. Tel était mon enfance chez les elfes, un endroit où j'ai appris l'indépendance et à garder mes émotions de toute torture.

L'elfe rangea son arc et ses flèches, signe qu'elle n'avait plus l'intention de se battre bien qu'elle reste à l'écart de moi. Mon visage ne changea pas, toujours neutre depuis ses reproches sur ma personne, toujours aussi sans sentiments.


Tu sembles penser que tu es la seule à connaître le sacrilège de se battre dans cet endroit et pourtant, tu es la seule à avoir porté une arme contre moi... Je te l'ai déjà dit, que tu sois un elfe ou un humain ou n'importe quoi. Qu'est-ce que ça changera que l'on commence à s'entretuer, sauf du sang et le peu d'honneur que les elfe ont.

Un bain de sang, ce n'était vraiment pas mon genre, surtout que je n'aimais pas me mêler de ce qui ne me regardait pas. Mais, une chose m'avait tapé l'œil, cette personne qui venait de me menacée quelques minutes était un peu impressionnante. En premier, elle me parlait quoi qu'elle me prenait pour un bâtard, selon elle et en second lieu, elle venait de rester de 2minutes avec moi. Ce qui voulait dire qu'elle était un peu différente des autres elfes du village. Mais comme toujours, il fallait que les personnes intéressante essai de me tuer au premier regard.

Tu es intéressante... tu me parles sans trop m'insulter, tu ne m'as pas encore fui et surtout, tu ranges armes... très intéressant.

Elle venait donc de ce fameux village, une autre de ces elfes ignares qui ne pensait qu'avec leur valeur apprise par cœur, un coeur qui venait de pomper un coup puissant de sang et par l'accélération de celui-ci, une toux ignoble apparue en même temps que ma gorge s'enfla tellement ca phrase me surpris. Pourtant, ces dernières paroles me mirent perplexe, était-ce que cette parole qui l'impliquait dans le mot miens ?

Tu es donc une de ceux qui m'insultait comme tout les autres ? Alors dis-moi, qu'est-ce qui vous donnait le droit de m'insulter, avais-je fait quelques choses de mal ou suiviez-vous l'enseignement de vos ancêtres qui vous dit de nous haïr ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Dim 5 Fév - 10:36

"Les elfes sont bien plus puissants que les bâtards et je te signale que j'ai un nom et que je suis fier d'être un demi-elfe. Le meilleur des deux races, une façon de penser que ni les elfes et ni les humains ne le peuvent. Et ensuite, tu ajoutes que mon familier pouvait te tuer... n'est ce pas là un signe que je suis plus puissant que les elfes ? Du moins, que toi, bien que le combat n'était pas très égal."

Thaïlys se sentait de plus en plus dépassée par cette conversation qui n'avait aucun sens, et commença à se demander s'il n'était pas mieux de s'en aller tant qu'il en était encore temps. Mais cette réplique l'arrêta, et elle ne put s'empêcher de railler, surprise et en même temps intéressée par cet adversaire si coriace dans le domaine du débat :

"C'est qu'il a de la répartie, le bougre."

Elle poursuivit son discours ensuite, pas aussi sèchement qu'elle le désirait. Fichue faiblesse qui la reprenait... Va t-en, Kylian ! Fuis mes pensées ! se disait-elle.

"Tu es sûrement un peu trop fier pour un demi-elfe, cela ne fait pas de doute. Ton familier, je l'admets, était un adversaire de grande taille qu'il aurait été difficile de combattre. Il faut parfois faire des concessions de ce genre. Mais de là à ce que tu sois plus puissant... Sans lui, à quoi aurais-tu été réduit ?"

Elle ignorait encore de quoi était capable le bâtard, aussi se tint-elle prête à toute éventualité de sa part.
Il semblait se contrôler, comme envahi par des souvenirs dont elle ignorait mais soupçonnait la teneur. Les Elfes étaient des êtres tortueux et elle savait à quel point il était compliqué de survivre dans une joute verbale avec eux. Elle avait développé un talent pour cela qui la surprenait elle-même. Peut-être était-ce dus aux livres qu'elle lisait étant enfant, ce qui lui avait fait acquérir un niveau au-dessus de la moyenne. Pourtant, c'était un talent caché, car elle n'était pas réputée pour être une grande bavarde, là d'où elle venait. Elle se surprenait elle-même à tenir une conversation si passionnante avec un hybride. Un
hybride. N'était-ce pas grotesque ? Peut-être son peuple ne voyait-il pas au-delà des apparences finalement. Ces êtres pouvaient être de vrais puits de connaissance. Peut-être que lorsqu'elle reviendrait, elle tenterait de le faire comprendre aux siens. Son expérience avec un autre demi-elfe durant sept années de sa vie avait porté ses fruits et permis d'être plus "ouverte" que les autres, même si cela n'allait pas encore à l'excès.
Ce que l'autre ne savait pas, c'était qu'elle percevait ses sentiments. Un véritable tourbillon contre lequel elle luttait. Une pincée de haine, beaucoup de dégoût... de soi-même ou des autres ? Et un reste de neutralité difficile à garder pour soi. Elle sentait qu'au lieu de le mettre à bout, elle avait intérêt à prendre congé de lui le plus tôt possible. Le temps d'achever la discussion...


"Tu sembles penser que tu es la seule à connaître le sacrilège de se battre dans cet endroit et pourtant, tu es la seule à avoir porté une arme contre moi... Je te l'ai déjà dit, que tu sois un elfe ou un humain ou n'importe quoi. Qu'est-ce que ça changera que l'on commence à s'entretuer, sauf du sang et le peu d'honneur que les elfe ont."

Elle s'agaça à cette phrase :

"Nous avons de l'honneur, et à revendre. Ne te permets pas d'insulter ceux de mon peuple. Tu nous connais bien, mais pas suffisamment pour voir notre véritable face cachée. Si les miens pouvaient faire preuve de plus de..."

Elle s'empourpra, et se tut. Pourquoi avait-il fallu qu'elle déballe ça ? Elle n'était pas n'importe quelle Elfe et il avait fallu qu'elle avoue en partie ses pensées sur son peuple, et surtout à lui ! C'était le contrecoup de toute la haine accumulée durant les années qu'elle avait partagées avec son demi-frère, où les autres l'avaient fuie, car celui qui se disait son ami se disait aussi proche d'un bâtard, et il était hors de question de s'afficher en public ainsi, car cela nuisait gravement à notre réputation dans le village. Les enfants Elfes l'avaient bien compris, et se tenaient à une distance respectueuse d'elle, y compris aujourd'hui, comme la plupart connaissait son histoire et se posait des questions entre eux : comment avait-elle pu vivre cela ? Quel courage... Je la plains d'avoir eu une mère aussi dévergondée... Tout cela en cachette d'elle évidemment, mais elle saisissait ces conversations.
Le seul qui la comprenait était le dirigeant de la Cité Elfique, sage dans ces décisions, respecté et aimé de tous. Le dirigeant était le seul à ne pas la juger sur son passé. La preuve, en voyant ce qu'elle était devenue aujourd'hui.
Elle vit qu'elle avait suscité l'intérêt de l'hybride. Pas étonnant, elle avait réussi à tenir plus de deux minutes en sa compagnie... Depuis combien de temps était-elle ici déjà, et pourquoi était-elle venue ? Son coeur battit plus fort, et elle s'apprêtait à ouvrir la bouche pour dire qu'elle devait s'en aller lorsqu'il dit, d'un ton vaguement intéressé:


"Tu es intéressante... tu me parles sans trop m'insulter, tu ne m'as pas encore fui et surtout, tu ranges armes... très intéressant."

*Si tu savais mon gars* se dit-elle, avec amertume.

Lorsqu'enfin il posa sa dernière question, presque mépris sur son rôle dans l'histoire qu'elle évoquait, elle s'insurgea, outrée qu'il ose lui reprocher un tel comportement :

"Bien sûr que non ! Je n'allais pas m'abaisser à te jeter des pierres comme les autres ! Si tu crois que je n'avais pas autre chose à faire à ce moment-là..."

Elle reprit son souffle, et ajouta :

"Les préceptes enseignés au Elfes sont sacrés depuis la nuit des temps dans notre pays. Les hybrides n'étaient tout d'abord pas compris dans leurs enseignements, mais évidemment, tu connais, si tu as vécu suffisamment de temps chez nous, notre attachement pour la pureté de toute chose. Votre simple existence est un affront envers la nature. Je doute que tu puisses changer cette mentalité. En un sens, oui. Ce que tu as fait de mal, c'est d'être né, mais cela, il est difficile de t'en punir, car après tout tes parents sont en faute. Quel Elfe a bien pu être suffisamment dégénéré pour te mettre au monde ?"

Ces mots, qu'elle ne voulait pas réellement penser, lui faisaient autant de mal qu'à lui. Elle avait l'impression que quelqu'un d'autre parlait à sa place, une conscience qui lui dictait sa conduite. Cette sensation détestable la prenait à la gorge et elle savait qu'elle aurait préféré mourir d'indigestion en gardant ce poison au fond d'elle plutôt que de le vomir à la face de cet hybride. Car, si Kylian avait été là pour l'écouter, il aurait été chagriné de voir comment sa soeur avait fini. De là à suivre comme un mouton les lois de son pays... Et qui l'avait plongée dans l'embarras ? Sa mère bien sûr.

*Pardon, Kylian. Ces paroles ne s'adressent pas plus à toi qu'à lui. Pardonne-moi cette haine insensée qu'il me faut ressentir.*

Cette prière terminée, elle attendit que l'autre réagisse avant de partir définitivement, rejoindre Reala qui attendait en contrebas, inquiète de voir sa maîtresse tarder à revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Dim 5 Fév - 19:34

Votre simple existence est un affront envers la nature. Je doute que tu puisses changer cette mentalité. En un sens, oui. Ce que tu as fait de mal, c'est d'être né, mais cela, il est difficile de t'en punir, car après tout tes parents sont en faute. Quel Elfe a bien pu être suffisamment dégénéré pour te mettre au monde ?"

Toutes les anciennes paroles, toutes discutions, tous mots qui avait été prononcé depuis quelques minutes venait de sombrer dans le néant. Plus aucun souvenir du sujet de la conversation avec elle n'apparut dans mon esprit et tout désirs de vouloir parler avec cette demoiselle elfe venaient de s'évanouir dans le néant. Dans tout ce que j'avais pu entendre dans le village elfe ou dans les villes et villages que j'avais traversé, c'était la première fois à ce que je me souvenais que l'on mêlait ma mère à ce genre d'insulte. C'était pathétique de ça part d'insulter une personne qui avait été violer par un humain et qui avait abandonné son enfant à jeune âge. Elle n'avait jamais voulu et avait payé pour ses erreurs passées, malgré tout c'était ma mère. Une femme qui s'était occupé de moi pendant quelque temps.



Le sang bouillait en moi, la rage et la haine que j'avais ressentie lorsque j'étais attaqué par les autres elfes sans véritable raison, tout était sur le point d'exploser. Mes poings se serrèrent très fort en même temps de me lever lentement, mon regard toujours fixant le sol. Aucune sensation de plaisir dans mon être qui ne s'enflait rapidement de maléfice. Ma tête se concentrant sur des sortilèges aussi puissants que possible pour la faire souffrir. Bref, elle n'aurait dû s'en prendre à ma mère, à ma vie peut-être, mais pas à elle.



Lorsque ma tête se releva pour lui faire face, un sourire apparu contre tout attente. Malgré par cette elfe était grande, mais ça ne voulait rien dire, je ne pouvais pas lui infliger des blessures extérieures si elle ne m'en infligeait qu'à l'intérieur et... il fallait prendre en compte quel était élevé par les elfes. J'avais bien beau avoir appris les coutumes, j'avais dû tout apprendre par moi-même sans l'aide de personne. Donc non, je ne connaissais que la haine des elfes à laisser un enfant s'occuper de lui-même malgré son bas âge. Et celui qui donnait le droit des elfes a les maltraiter pour... je ne savais pas.

Et toi, que fais-tu donc ici ? En passant, tu ne m'as jamais dit ton nom... Sauf si tu ne veux rien me dire.

Un changement de sujet, voilà ce qui allait me calmer les esprits pour oublier son insulte pendant quelque temps. Je me suis rassis rapidement me laissant presque tomber sur le sol, mes pieds commençaient à me lâcher tranquillement. Je pris de grande respiration tout en fermant mes yeux quelques secondes. J'avais pris ce truc pour me reposer et pour laisser partir le méchant lorsque j'en avais trop pris sur moi et à l'intérieur de moi.

Assis toi, tu vas avoir mal au pied et je ne voudrais pas que... comment ce fait-il que tu ne m'aies jamais lancé de pierre, ni m'insulter. Quel genre de choses devais-tu faire pour ne pas t'acharné sur l'être faible? Laisser toute ta colère sur moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Lun 6 Fév - 18:06

Lorsqu'elle eût prononcé ses mots, Thaïlys sentit qu'elle avait touché l'hybride en plein coeur. Elle le sut par son tressaillement et le sentiment de rage qui envahit Arawn. Elle n'esquissa pas un geste pour reculer, serrant les poings, se morigénant pour sa peur de passer pour une mauviette si elle montrait une seule fois à ce type ses véritables sentiments. Elle lui lança un regard empli de défi, mais quelque chose en elle lui disait qu'elle serait incapable d'aller de l'avant pour cette fois. Elle en avait bien trop dit.

Un long silence plana, durant lequel Thaïlys observa l'homme, se contrôlant tant bien que mal. Pourquoi n'appelait-il pas son familier pour qu'il fasse le sale boulot à sa place ? Elle l'avait insulté de la pire manière qui soit, même si elle ignorait lequel de ses parents était un membre de sa race et dans quelles circonstances il l'avait conçu avec l'autre. Quelque part, la jeune Elfe devait s'avouer qu'il n'avait pas tort, qu'elle était faible en bien des aspects, mais elle cachait cette part d'elle-même pour se donner de grands airs, cachant sa douleur aux autres avec un caractère taciturne et sec, répondant par des piques acides lorsqu'on la cherchait trop. Elle deviendrait aigrie avant l'âge, alors qu'elle faisait encore partie de la très jeune génération d'Elfes à peine sortis de l'oeuf. Son dirigeant pourrait témoigner de son état d'esprit, puisque c'était la seule personne à laquelle elle avait eu le courage de se confier à ce jour.

Enfin, l'hybride, au bout d'un moment, releva la tête. Il sourit, contre toute attente. Un peu ébranlée par ce retournement de situation inattendu, Thaïlys chercha sur son visage la trace de lèvres pincées, d'un éclat non naturel qui viendrait gâcher le tableau. Si ce sourire était faux, alors Arawn cachait bien son jeu.


"Et toi, que fais-tu donc ici ? En passant, tu ne m'as jamais dit ton nom... Sauf si tu ne veux rien me dire."

Elle devint encore plus réservée, ne le lâchant pas des yeux, les lèvres serrées. Quelque part, elle se demandait comment prendre le fait qu'il ait encaissé son insulte de cette façon. Il pouvait bien avoir une arme cachée sous son manteau, quelque chose qu'il utiliserait pour la taillader ne serait-ce qu'un peu, histoire de se venger de sa mesquinerie. Il n'en faisait rien. Cet hybride était décidément bien étrange, à tenter de parler avec elle de manière civilisée alors qu'elle montrait clairement qu'elle ne désirait pas sa sympathie. Etre amie avec ça ? Pouah ! Du moins, c'est ce que diraient ses confrères, et ils n'étaient pas là. Elle secoua légèrement la tête, de façon imperceptible afin qu'il ne remarque pas son mouvement. Seuls ses cheveux ondulèrent lorsqu'elle le fit, dégageant agréablement son visage.

"Cela va me coûter de le dire. Tu as bien vu que je n'étais pas amicale, alors pourquoi t'acharner à vouloir montrer ton côté serviable ? Après tout, comme tous les autres Elfes, je suis déjà pourrie jusqu'à l'os. Je sers les coutumes de mon peuple, et ce n'est pas toi qui tenteras de me faire changer d'avis avec tes approches. Tu es un hybride, tu m'entends ? Les hybrides n'ont pas à dicter leur conduite aux êtres purs."

Après ce petit discours, elle hésita tout de même puis se résigna :

"J'étais venue pour méditer... Je le fais depuis la mort de mon frère et de ma mère."

Après un léger silence, il ajouta, en s'asseyant à même le sol :

"Assieds-toi, tu vas avoir mal au pied et je ne voudrais pas que... comment se fait-il que tu ne m'aies jamais lancé de pierre, ni m'insulter? Quel genre de choses devais-tu faire pour ne pas t'acharner sur l'être faible? Laisser toute ta colère sur moi."

"Je t'ai donné la raison précédemment. J'étais occupée à autre chose à l'époque. Si mon frère n'avait pas été là, je n'aurais pas été différente des autres."

Elle sentait qu'elle venait d'en dire trop. Aussi, elle déclina muettement l'invitation de son interlocuteur, et commença doucement à reculer.

"Mon nom est... Lys..." chuchota t-elle, si bas qu'elle pensait qu'il n'allait rien entendre.

Elle n'avait donné que le surnom que lui donnait son frère, lorsqu'ils étaient enfants, parce que le sien était spécial à prononcer. A l'âge de quatre ans, il avait tant de mal à prononcer ses syllabes qu'il l'avait nommée expressément Lys, au lieu de Thaïlys, et depuis s'en était tenu à ce surnom affectueux. En ce qui concernait le semblable de son frère, cela lui suffirait comme information. C'était discret et elle ne divulgait pas trop d'informations personnelles à un inconnu.

"Adieu, j'ai trop tardé ici, dit-elle, enfin, de façon plus distincte. Je ne comptais pas passer la nuit ici. Reala m'attend. Je ne peux que vous souhaiter de continuer votre voyage sans croiser d'autres Elfes plus agressifs que moi, même s'ils seraient plus enclins à faire le travail d'élimination à ma place. De toute manière, nous sommes tous réunis au même endroit, même si certains s'en vont... vers des horizons autres que Landayën. Faites attention aux fantômes quand vous fermerez l'oeil, si vous y croyez fermement. Il semblerait qu'il en rôde dans le coin et on dit que si on pense sans cesse à eux, ils ne viendront pas déranger le voyageur solitaire."

Ces mots dits, elle pivota et descendit la colline à toute vitesse, partant rejoindre sa licorne qui galopa à sa rencontre. Ne se retournant pas une seule fois, elle parla très calmement à Reala pour la réconforter et la monta avec adresse, avant de faire route vers son village natal, où l'attendait son dirigeant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: Recueillement   Mer 22 Fév - 18:39

C'était tout ce que je voulais savoir pour ma part, j'avais maintenant un nom et un visage. Mais ce que j'avais reçu de mieux était un indice capital pour connaître la raison qu'elle m'avait laissé partir en étant gentille avec moi malgré sa langue de serpent. N'importe quel autre elfe ne m'aurait peut-être pas laissé vivant ou m'aurait au moins laissé quelques marques sur le visage. Juste le fait de me parler signifiait qu'elle n'était pas aussi mauvaise qu'elle le laissait croire, que les croyances et les apprentissages n'avaient peut-être pas encore totalement pénétré son âme.

Lys, un nom que j'allais me rappeler pendant encore longtemps, un nom qui allait surement me sauver la vie un jour, surtout qu'elle allait au même endroit que moi. Du moins, un jeune elfe comme elle n'avait qu'un endroit où se rendre, son village natal. Qu'elle soit témoin de ma manifestation au village n'allait rendre que le tout un peu plus intéressant. J'avais maintenant deux buts : trouver qui étaient Lys et la vengeance. Mission risquée, mais qui fallait que je fasse pour dire adieu à mon passé.

Les dernières paroles de l'elfe que je me souvenais restaient gravé dans ma tête dans un écho d'amusement.


Pourri jusqu'à l'os... Si elle dit sa de sa race, ça veut dire qu'elle a quelque chose à cacher qui la rend plus aimable au visage des êtres comme moi et qu'elle a honte de sa race dans certains points.

Sans prendre le temps de dormir ou de penser à quoi que ce soit, Kekleon apparu devant moi les yeux brillant de vengeance. J'ai tout de suite compris ce qu'il voulait, sans prendre le temps de me reposer, je me suis assis sur mon compagnon qui se dirigea en direction de ma prochaine destination... La cité Elfique.

RP Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recueillement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recueillement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recueillement
» Un moment de recueillement [Yashiro - 1ère étape]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes de Mythra :: Espace RP :: Espace RP :: Royaume de Mythra :: Les Landes d'Argent :: Plaine Shamanique-
Sauter vers: