*¤* Forum RPG (avec RP sur mini tchat disponible) dans un univers médiéval/fantastique *¤*
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 La goutte de la vengeance (RP libre)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mer 22 Fév - 20:18

( J'avais vraiment, mais vraiment beaucoup d'inspiration durant mon cours :P )

J'étais prêt à pénétrer à l'intérieur de la ville où j'avais grandi et surtout, ou mon enfance avait été détruit par l'incompréhension des elfes qui s'attardait à leur sens racial qu'à leur sens moral. Ces blessures augmentaient avec l'apparition de la porte devant moi. J'étais quand même resté loin de la ville sachant qu'y entrer allait devenir un bout difficile. Les elfes malgré leur nombreux défaut pouvaient voir au travers des arbres. Ils avaient l'œil du lynx ce qui leur conférait une bonne précision avec leur arc et l'oreille du chat ce qui leur permettaient d'entendre les bruits de pas du meilleur voleur de tout les temps.

Les gardes regardaient droit devant eux avec leur yeux de faucon. Avec la lumière qui éclairait la porte, un simple mouvement ou un simple bruit provenant d'au moins 100 mètres pouvaient recevoir une flèche en pleine tête. Debout, accoté sur un arbre, il gardait éveiller leur vigilance qui en font de coriace guerrier, mais surtout de très bon gardien. La palissade fait de bois et de corde était beaucoup plus résistance que l'on pouvait croire, puisque des druides avaient dût l'enchanter. Qui pouvait savoir les nombreuses défenses que la nature avait dût parsemées autours de la cité. Seul le chemin avait des chances de ne pas être corrompu par la mort, à moins que le déclenchement de celui-ci soit pris en charge par les gardes.

Mais ce qui devenait une difficulté était surtout le fait que je ne pouvais pas trop m'approcher de l'endroit. Les demi-elfes y étaient immédiatement chassés ou pires, lapidé et j'en passais. Il m'avait déjà laissé une fois, car ma mère était un elfe de ce village, mais leur patience et leur gentillesse à mon égard étaient maintenant terminées. Terminer lorsque j'avais quitté le village de mon propre gré pour connaître un peu plus le monde et la magie. Je ne pensais pas que j'allais pouvoir y repasser une autre fois, que dis-je, je ne pensais pas survivre en y retournant, même avec toute la volonté du monde. On dit souvent que les elfes ont une patience infinie... j'y croyait dans le temps, plus maintenant.

Kekleon apparut dans mon dos, sentant l'air libre de la forêt, ressentant encore toute la haine qu'il avait accumulée par le simple fait d'être venu un jour dans cet endroit. Il voulait tant bien que mal tout faire brûler, tout détruire chez ses bâtards d'elfes, mais il gardait quand même en lui une intelligence qui lui assurait que cet acte allait me mettre en danger de mort et que malgré tout, c'était dans ce lieu que j'avais trouvé le peu de volonté de vivre encore. Un peu de Nostalgie à se rappeler nos entrainements dès nos secrets entre lui et moi. Mon compagnon commença à me parler à voix base, ne voulant pas qu'on se fasse repérer aussi rapidement.


- Arawn, je peux m'occuper des gardes assez facilement. Personnes ne peuvent vaincre mon armure et mes griffes sont aussi aiguisées que la lame du meilleur forgeron. Pendant que je vais être en train de combattre, tu entreras discrètement par la porte. Ça devrait te donner le temps de pénétrer dans la ville et de te cacher.

L'idée n'était pas mauvaise, mais il y avait une petite chose qui pouvait faire rater le plan. Les elfes connaissaient mon compagnon depuis belle lurette. Il ne fallait pas être un génie pour savoir que le simple qu'il apparaisse va donner la puce à l'oreille à ces idiots d'elfes. Et si cette erreur se produisait, je n'allais pas seulement me faire attraper, mais je perdrais Kekleon qui serait détruit par les druides. Je ne pouvais me permettre de perdre mon seul allié, mon seul ami de confiance, la seule personne qui avait compris ma souffrance et qui m'avait accepté comme j'étais.

- Non, faisons notre entrée habituelle... connaissant les elfes, si je cache mes oreilles assez longtemps, je devrais pouvoir faire quelques choses. N'oublie pas que jusqu'à maintenant, j'ai toujours bien réussi mes entrées même lorsqu'elle était fermée.

Kekleon émit un grognement de mécontentement avant de disparaître dans ma bague. Mon compagnon n'aimait pas le plan habituel. Simplement essayer d'entrer directement à la source sans faire de mouvement brusque et si j'étais découvert, j'usais de mon contrôle pour passer tranquillement en espérant que le sort dur assez longtemps. C'est ainsi que je me suis mis à marcher en direction de la porte d'entrée de la cité. Plus mes pas s'approchait de la cité, plus la sueur de mon front apparaissait. Malgré tout, j'avais peur de tout perdre, un genre de quit ou double.

Les gardes me virent après quelques pas et se mirent à me regarder dans mes yeux, mes cheveux, ma capuche et ma robe cachant mes oreilles et mais attribuent humain. Leurs yeux pointant les miennes et je me sentis presque aspiré par une force qui tentait de sonder mon âme. Je gardais confiance en moi tout en continuant d'avancer sans avoir l'air suspect. Le son de mes pas résonnait dans ma tête et mes yeux fixaient l'entrée du village. Encore quelques pas et j'allais y pénétrer finalement, après tant d'années d'attente. Mais...


Halte... je vous prie de vous identifier !

La voix d'un garde apparut derrière moi, un ton brusque, mais pas trop violent. Avait-il compris que je n'étais pas un elfe. Malgré mon stress énorme que j'arrivais à cacher avec empressement, je me suis retourné vers le garde. Les deux gardes me regardaient dans les yeux et moi-même, j'essayais de savoir ce qu'il me voulait puisque je ressemblais à un elfe. Je savais que j'allais me faire roué de coup, mais il fallait que je sache quelques choses avant de continuer à avancer.

- Je me nomme Arawn...

Le garde devint pensif pendant quelques secondes regardant en même temps son partenaire un peu plus éloigner. Il semblait essayer de se souvenir du nom que je venais de lui donner. Ça faisait quand même quelque temps que j'étais parti du village, mais le nom d'un demi-elfe qui a vécu dans le village était facile à se rappeler. Finalement, le garde me regarda avec dégouts, il venait de se rappeler de moi.

- Arawn, tu n'es plus la bienvenue dans notre cité, nous avons été cléments avec toi la dernière fois. Nous ne le serons plus maintenant.

Il fit une courte pause avant de parler à son coéquipier.

- Va chercher la milice, je crois qu'Arawn veut revoir ses anciens amis de la milice... Non attend, donnons-lui l'accueil qu'il se doit de recevoir. Ce n'est pas tous les jours qu'un bâtard revient manger une raclé, qu'une personne qui n'aurait pas dû vivre revienne malgré notre grande bonté de l'avoir laissé vivant dans notre village.

Le premier garde prit son arc avant de me donner un solide coup d'arc dans le visage m'envoyant valsé quelques mètres plus loin. La blessure a la joue que je venais de recevoir se mit à rougir, mais aucun hurlement ou pleurs ne vint à ma bouche. J'avais l'habitude de me faire frapper, humilier et encore bien d'autres. Mais ça ne suffisait pas au gade qui était loin d'en avoir fini avec moi. Il commença à me ruer se commençait, pendant que je suppliais mentalement Kekleon de ne pas sortir. L'Elf ricanait tout en se jouant de moi...

- Qu'est-ce qu'il y a Arawn, plus de pleurs, plus de colère... As-tu finalement compris que ton chien est mort, que tout espoir de survie est maintenant terminé ? Tu es comme tous les autres bâtards, tu ne sers qu'à être martyrisé par les plus forts, tu ne sers à rien d'autre.

Après quelques minutes de torture, l'elf me donna un coup de pied sur la poitrine pour me finir. Sentant mon énergie être réduit un maximum, je me suis laissé choir sur le sol de pierre et de terre. Le garde s'approcha de moi et me leva la tête à l'aide de mes cheveux.

Tu ferais mieux de nous dire merci, nous te laissons vivre ta non-vie. Soit reconnaissant qu'on n'appelle pas les autres de la garde venir faire la fête avec nous.

Il me cracha au visage avant de repartir en direction de la porte pour revenir à son poste heureux d'avoir trouvé un défouloir. Je suis resté couché sur le sol, pensant pendant quelques minutes, à ma prochaine action et en ayant une nouvelle fois, une haine atroce contre ces créatures sans foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Jeu 23 Fév - 13:05

[Etrangement, moi aussi, j'ai de quoi écrire]

Thaïlys n'avait pas mis longtemps à s'absenter, si bien que personne ne s'inquiéta. Fermement décidée à ne pas parler de son incident à qui que ce fût, pas même au dirigeant, la jeune Elfe avait laissé Reala avec ses semblables, pour lui permettre de récupérer de ce voyage. Puis elle avait pris le chemin de l'entrée du village, se disant qu'être cloîtrée chez elle durant une demi-journée pouvait faire l'affaire.
Elle ne se doutait pas qu'un nouvel incident allait bouleverser ses plans.
Les gardes la virent arriver en fronçant les sourcils, mais ne dirent rien en la reconnaissant. Qui ne connaissait pas au moins de vue la protectrice du dirigeant, celle dont la mère avait violé les règles du peuple elfique ? Evidemment, personne n'en parlait, mais elle ressentait leurs émotions, qui alternaient entre compassion, dégoût et respect. De plus, personne ne se frottait aux proches du dirigeant. S'il l'avait pris sous son aile, c'était qu'elle était particulière.
Le dirigeant devant être occupé à autre chose, Thaïlys prit le chemin de la maison de son père et entra, un air las empreint sur le visage. Ce fut à ce moment-là qu'elle sentit un mouvement derrière elle et entendit :


"Tu vas bien, Thaïlys ? Cela fait des jours que je ne te vois plus."

Elle se retourna en grinçant des dents, et rétorqua sèchement :

"J'avais à faire."

Son père la regarda sans mot dire, puis soupira. Depuis qu'il l'avait recueillie, elle ne lui parlait qu'en termes de formalités. C'était un peu comme si, pour elle, il ne faisait plus figure de père. En sa présence, elle était sombre et renfermée. Elle ne lui confiait rien. Thaïlys était pour lui une parfaite étrangère. Il préférait ne pas la contrarier davantage, sachant parfaitement à quoi elle pensait lorsqu'elle le regardait avec animosité. Non, il ne pardonnerait jamais à sa compagne le crime qu'elle avait commis. Alors qu'ils étaient si heureux, avec leur fille, elle avait bravé les interdits et engendré un bâtard. Ce fait, un Elfe ne le considérait pas comme la moindre des choses.

"Tu étais encore partie là-bas? A la Plaine Shamanique ?"

Elle ne répondit rien.

"Je ne pense pas que c'est en te recueillant que tu vas aider à préserver la paix de ce village. Tu as un rang qui t'est bien assigné, à présent, alors ne disparais pas comme tu le fais. Que se passera t-il si un jour notre Cité est en danger que tu n'es pas là ?"

La réponse vint, dite d'une voix douce :

"Père, n'interférez pas dans mes affaires. Ce que je fais ne vous concerne plus de même que ce que vous faites n'a plus rien à voir avec moi. Si je vis encore avec vous, c'est parce que je n'ai pas encore trouvé le lieu où bâtir ma maison. Laissez-moi tranquille."

"Thaïlys !" La voix claqua, autoritaire. "Je ne tolère pas que tu me parles sur ce ton. Ne critique pas la parole de tes aînés, sachant que tu n'as que seize ans et..."

"Très bien. Je ne critiquerai plus vos mots si vous ne me parlez plus."

"Thaïlys..." dit-il, d'un ton qui se voulait menaçant.

Le père de Thaïlys atteignait presque quatre vingts ans d'existence, même s'il en faisait quarante pour un humain, voire même moins. Mais il n'arrivait pas à tenir tête à sa propre fille, qui n'avait même pas la vingtaine. Sa froideur le décontenançait. Qui aurait pensé qu'elle puisse lui en vouloir d'abandonner sa mère ? Il s'était toujours dit que le mieux aurait été de la prendre avec lui pour parfaire son éducation. Mais la compagnie de cet hybride avait perverti le coeur de Thaïlys, et il le voyait bien, même si elle tentait de le cacher.

Une agitation soudaine à l'extérieur les tira de leur dispute, et ils levèrent la tête. Marmonnant entre ses dents, Thaïlys sortit en premier pour voir de quoi il s'agissait. Etrangement, le vacarme provenait de l'entrée du village. Craignant le pire, Thaïlys dégaina son arc et se précipita vers le lieu où se jouait la scène, laissant son père sur place qui, grâce à sa vision plus développée au fil des ans, voyait tout ce qu'il se passait. Il se mordit les lèvres. Il espérait que sa fille ne cède pas à ses pulsions et suivrait le bon exemple. Après tout, quoi de plus normal que de faire comprendre à un hybride que sa vie ne valait rien ?

Thaïlys entendit des bribes de conversation alors qu'elle n'était plus qu'à quelques mètres de l'entrée de la Cité. Elle entendait clairement ces mots :
"...tu n'es plus le bienvenu... Va chercher la milice..." et cela lui faisait accélérer le pas. Ce fut lorsqu'elle arriva finalement sur les lieux qu'elle entendit ces mots qui autrefois lui avaient souvent percé le coeur lorsqu'on maltraitait son frère:

"Tu ferais mieux de nous dire merci, nous te laissons vivre ta non-vie. Sois reconnaissant qu'on n'appelle pas les autres de la garde pour venir faire la fête avec nous."

Ces mots lui étaient familiers. Les protagonistes de la scène ne l'avaient pas encore vue, mais lorsque le garde se retourna pour aller se remettre à son poste, il la vit et l'étonnement se peignit sur son visage :

"Oh, Thaïlys. Tu ferais bien de te reposer, j'imagine que ton voyage a été éprouvant."

Mais elle le regardait sans le voir. Fronçant les sourcils, le garde demanda :

"Thaïlys... Tu ne vas pas bien ?"

"Qui était-ce, à l'instant ?" demanda t-elle, enfin, d'un ton mécanique.

Il esquissa une moue méprisante.


"Oh, ça... Un vulgaire bâtard, qui a osé pénétrer sur nos terres. Il n'a que ce qu'il mérite. A mon avis, je ne sais pas si tu te souviens de lui."

"Je le connais ?"

"Oui, il me semble. Il a été ici durant un certain moment, et il le culot de revenir alors qu'on en était enfin débarrassé. Il est là-bas, mais laisse-le là, il finira bien par rebrousser chemin."

Sans rien dire, elle s'avança vers le corps gisant et s'arrêta à quelques mètres, malgré les appels du garde furieux qui l'exhortait à rentrer dans la Cité et à laisser le bâtard tranquille.
Elle n'avait pas reconnu la personne, comme elle n'avait pas cherché à s'approcher d'elle au-delà d'un certain périmètre. Elle avait une expression étrange, loin de toute animosité mais sans aucune sympathie non plus. Puis les traits de son visage se crispèrent et les mots sortirent malgré elle :


"C'est idiot de venir ici. Pars tant que cela t'est possible, et nous te laisserons en vie. C'est déjà bien assez pour un hybride, et tu as eu la leçon que tu méritais."

Puis elle recula légèrement de quelques pas, fusillant du regard l'étranger qui avait profané ces lieux par sa simple présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mar 28 Fév - 6:55

(Désolé de la longue attente :( j'ai un cours plate mercredi, si tu réponds avant mon cours, tu risques d'avoir un long RP ^^)

J'entendis une voix au loin qui me semblait familière, une voix de femme que j'avais entendue il y avait quelque temps. Selon les souvenirs de mon voyage, il n'y avait qu'une seule personne à qui j'avais eu le plaisir de parler durant une petite soirée. Quoique tout ce qui s'était passé lors de cette rencontre m'avait permis de trouver des informations pour connaître un peu mieux cet étrange elfe qui était un peu plus sociable que ces semblables. Ce ne fut donc pas très difficile de reconnaître la voix après quelques secondes de réflexion.

Mais à ce que je pouvais voir, elle ne m'avait pas beaucoup reconnu malgré les quelques indices que lui avait donnés le garde. Il n'y avait eu à ma connaissance que quelque demi-elfes qui avaient eu la chance de rester dans la ville. À vrai dire, il n'y en avait eu que deux ou trois si on me comptait dans le lot et seulement si mes souvenirs étaient bons.

En résumé, la demoiselle allait devoir me reconnaître une fois debout... mais kekleon avait une autre idée derrière la tête. Il me confia une partie de son énergie pour me permettre de me remettre de mes blessures et pour me remettre sur pied. Si j'utilisais de mes pouvoirs maintenant, il fallait que je puisse mon énergie magique dans celle de mon compagnon pour ne pas tomber dans l'inconscience, déjà que j'avais de la misère à rester éveillé. Ses idées meurtrières vinrent immédiatement dans ma tête et malgré le fait que je ne voulais pas qu'il se montre, sa puissance risquait de dépasser mon lien avec lui pour lui permettre de se montrer malgré mon interdiction.

Ma tête se retourna pour finalement voir Lys, sans prendre le temps de lui parler, je me suis levé en tremblant pour me diriger en direction de l'entrée. Les gardes me regardaient avec surprise de voir un demi-elfe aussi stupide que ça. Ils ricanaient dans leurs coins, attendant juste que je m'approche d'eux un peu plus et ce coup-ci, ils n'allaient pas avoir pitié d'un être misérable comme moi.


Il est stupide ou quoi, on lui laisse la vie sauf et il revient à la charge pour qu'on le termine. Ça doit être un moyen pour les demi-elfes de se montrer comme des esclaves devant nous... en rampant.

Je me suis approché du garde qui souriait en me voyant m'avancer d'une marche directe. Il s'avança dans ma direction le sourire aux lèvres et regarda son assistant d'un œil complice. Comme quoi leur journée n'allait pas être aussi triste. Rendu devant le garde, je l'ai regardé dans les yeux pendant quelques secondes avant de lui parler d'une voix froide et sérieuse.

Tu vas me donner ton arme et partir de cette ville pour ne plus jamais y revenir et cela, le plus rapidement possible. Car ce sont des vacances que tu as des besoins, loin de ce lieu.

Mes yeux devinrent rouges sang et l'homme trembla pendant quelque temps avant de sortir son arme et de commencer à courir en direction de la frontière. Le regard de son compagnon eut quelques secondes de surprises avant de s'avancer dans ma direction et de me prendre par le collet. Son visage rouge de colère cachait un peu de peur. La magie de contrôle des gens était une légende que seules quelques personnes avait réussie à utiliser. Mais trop tard, lorsque son regard toucha le creux de mes yeux, il sent mon esprit entré en communication avec son cerveau.

C'est à toi de partir, va prendre congé, tu l'as bien mérité.

Lui aussi pris la poudre d'escampette en direction de la frontière au pas de course. L'avantage est qu'il faisait nuit et que personne n'allait être réveillé puisque peu de bruit n'allait être commis dans ma direction. J'ai ensuite regardé la demoiselle et mon regard changea tout d'un coup pour un petit sourire.

Bonjour chère Lys, comment allez-vous ? Vous voyez, malgré le fait qu'ils ont voulu me tuer, j'ai été sympathique pour eux, ils vont juste prendre un petit repos loin d'ici. C'était ça où... mourir, j'ai pris l'option où le sang allait le moins couler. Maintenant, j'aimerais entré dans la ville sans histoire, j'ai quelques choses à faire si vous voulez bien.

J'ai faits quelques pas avant de m'arrêter d'un coup sec et de retourner ma tête.


En fait, j'aimerais que vous gardiez le silence sur mon intrusion, je n'aimerais pas que kekleon commencent à tout détruire et commence à créer des morts surtout sur des innocents. Puis-je te faire confiance .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Sam 3 Mar - 12:06

Thaïlys regarda, tétanisée, le visage des gardes se décomposer tandis que l'hybride entreprenait une chose étrange. L'instant d'après, tous prenaient la poudre d'escampette, et elle resta seule en compagnie du bâtard qui tourna son visage vers elle en la regardant d'un air qui se voulait avenant. Son coeur s'arrêta de battre pendant une fraction de seconde lorsqu'elle le reconnut.

"Toi !" cracha t-elle, en dégainant son arc et en tendant une flèche menaçante vers lui. "De quel droit es-tu venu ici ? Va t-en !"

"Bonjour chère Lys, comment allez-vous ?" commença t-il, comme s'il n'avait pas entendu sa tirade. "Vous voyez, malgré le fait qu'ils ont voulu me tuer, j'ai été sympathique pour eux, ils vont juste prendre un petit repos loin d'ici. C'était ça où... mourir, j'ai pris l'option où le sang allait le moins couler. Maintenant, j'aimerais entré dans la ville sans histoire, j'ai quelques choses à faire si vous voulez bien."

Thaïlys ne savait plus où se mettre. Elle était seule, et les premières maisons étaient à plusieurs mètres de l'entrée du village. La nuit était tombée, mais cela n'allait sûrement pas empêcher les Elfes de repérer le danger et accourir à la rescousse de leur camarade, le chef en premier. Mais le chef était trop occupé et mis à part son père qui avait dû voir la scène, elle n'était pas sûre que le reste de la population entende ses appels de renforts. Les Elfes étaient solidaires, mais cet adversaire semblait bien assez redoutable pour pouvoir ainsi chasser sans ménagements leurs meilleurs gardes.
Elle s'aperçut qu'il était dans un état assez critique suite aux coups administrés par le garde, mais ses blessures semblaient guérir d'elles-mêmes et il reprenait des forces, ce qui lui fit dire que son... familier, s'il était bien là bien qu'il fût hors de sa vue, n'était pas étranger à cela. Arawn entreprit de lui dire à nouveau, avec un culot frôlant presque la bêtise :


"En fait, j'aimerais que vous gardiez le silence sur mon intrusion, je n'aimerais pas que Kekleon commencent à tout détruire et commence à créer des morts surtout sur des innocents. Puis-je te faire confiance ?"

Non, il était décidément bien bête. Thaïlys ne laisserait jamais entrer un hybride dans le village, c'était la coutume elle-même, bien qu'elle eût été enfreinte bien des fois suite à l'arrivée d'hybrides itinérants qui souhaitaient s'établir quelque part. Mais les Elfes n'étaient pas réputés pour être des tendres envers les impurs, et l'accueil était alors glacial. Cet hybride avait déjà vécu dans la Cité par le passé, il connaissait donc bien les lieux. Elle l'avait évité comme la peste alors qu'elle était déjà plus jeune qu'elle ne l'était encore, et par le passé, d'autres bâtards avaient troublé la paix de la Cité Elfique. Non, une intrusion de plus n'allait pas le faire aux yeux des autres, surtout si c'était elle, la demi-soeur d'un hybride, qui le faisait. Sa réputation serait discréditée.

"Qui te dit que je vais accéder à tes désirs ? Tes menaces ne changeront rien, les règles étant les règles. Que ne comprends-tu pas dans Va t-en ? Kekleon peut bien faire ce qu'il veut, mais ne violez pas la limite imposée aux étrangers qui osent entrer sur ce territoire. Je suis prête à tirer sans état d'âme si tu oses faire un pas de plus vers ce portail. Je peux aussi appeler des renforts si besoin est."

Elle était seule, mais pas inoffensive. Elle avait bandé son arc et la flèche était prête à fuser. Toutefois, elle s'abstint, ne détectant aucune marque d'agressivité chez l'hybride. Peut-être avait-elle tort, mais au dernier moment, le moindre geste suspect lui serait fatal...

[Toi ou Kekleon pouvez intervenir pour me rabattre le caquet si tu tiens absolument à entrer, mais vous ne devrez pas me tuer. Merci ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Sam 3 Mar - 22:00

J'ai regardé en direction de l'elfe sachant pertinemment que j'allais devoir utiliser de la psychologie pour la mettre à genoux, car s'il y avait bien une chose que j'avais apprise chez les elfes, c'était que la violence n'engendrait que d'autre violence, surtout lorsqu'un demi-elf s'en prenait à un elfe. La situation n'allait pas m'être avantageux si je restais sur l'offensif, un peu de défensif et de discernement allais peut-être changer la situation de bord. Il y avait donc trois choix à faire et qui pouvait faire tourner la balance d'un bord comme de l'autre.

La première était de l'attaquer avec Kekleon aussi rapidement que possible. Avec l'apparition de Kekleon au côté de l'elfe, ça pouvait déclencher une attaque surprise qui la mettrait inconsciente, mais ça ne pouvait marcher que si elle baissait sa garde pendant quelques secondes. Malheureusement, avec l'éclat d'esprit qu'elle avait et la position offensive qu'elle avait entreprise, je pouvais être sure qu'elle devait se douter que mon esprit pouvait apparaître à tout moment.

La seconde était de marcher en direction de la ville en espérant qu'elle ne tire pas dans mon dos. Avec tout ce que j'avais appris sur elle depuis notre dernière rencontre, il y avait une chance qu'elle ne tire pas comme ce qu'auraient fait les autres de sa tribu. Une chance sur deux de mourir, avec ce que j'endurais à l'intérieur de moi, j'estimais mes chances de survie à 35% maximum. Surtout qu'une fois inconsciente, Kekleon allait sortir de son anneau pour tout dévaster avec son souffle de feu. Donc, les dommages risquaient d'être important et j'allais avoir une mort instantanée puisque kekleon était celui qui me guérissait.

La troisième option me parut finalement la meilleure et celle qui risquait le moins possible de mourir.


- Je ne suis pas un étranger dans ce lieu... du moins, pas comme on l'entend. Quoique cette ville m'ait fait souffrir de toutes les façons que l'on peut imaginer et qu'elle est la cause de tous mes malheurs, je t'interdis de dire que je suis un étranger... tu n'as... pas le droit.

Je me suis tourné en direction de la demoiselle tout en commençant à marcher dans sa direction. Mon but était simple, espérer qu'elle ne tire pas pour simplement essayer d'abaisser son arme tranquillement. Une idée pacifique qui se voulait sans grande attente de ma part. Malgré tout, mon corps n'allait pas supporter encore longtemps la marche. Il me fallait du repos, mais j'avais trop d'honneur envers les miens pour le montrer. J'envisageai déjà de mettre en place un mur de force devant moi pour l'occasion. Mais, simplement le garder en place risquait de me fatiguer encore et la marche risquait de devenir trop difficile.

- Fais ce que tu veux, mais j'ai déjà l'intention de rentrer chez moi, dans mon village. La seule place qui m'est encore encourageant d'aller, la seule place que je retrouve comme mon chez moi.

(Si mon personnage se rend à toi, il va simplement abaisser ton arc pour te regarder dans les yeux.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mar 6 Mar - 9:02

Lorsque l'hybride lui affirma qu'il n'était pas un étranger en ces lieux, Thaïlys haussa un sourcil et laissa échapper un ricanement sarcastique. Elle ne put s'empêcher de lâcher, tout en continuant à tenir en joue son adversaire, observant nerveusement le moindre de ses faits et gestes pour voir s'il n'allait pas entreprendre quelque chose de suspect :

"Toi... Pas un étranger ? Laisse-moi rire. Le garde tout à l'heure a pourtant bien dit que tu n'étais plus le bienvenu ici, du moins d'après ce que j'ai entendu. Je me fie à mon ouïe et je sais qu'elle n'a pas tendance à interpréter les mots de travers. Tu as quitté le village de ton plein gré, et tu n'avais pas intérêt à y revenir."

Mais entretemps, Arawn s'avançait avec difficulté vers la jeune Elfe, semblant déployer ses efforts rien que pour avoir l'audace de s'approcher. Elle recula à son tour, mais bientôt, il ne fut plus qu'à quelques mètres d'elle et lui dit, l'air déterminé :

"Fais ce que tu veux, mais j'ai déjà l'intention de rentrer chez moi, dans mon village. La seule place qui m'est encore encourageant d'aller, la seule place que je retrouve comme mon chez moi."

"Que..."

Mais avant qu'elle eût pu entreprendre quoi que ce fût, il tendait le bras pour abaisser son arc d'une poigne ferme, et il plongea son regard dans le sien. Thaïlys ne sut plus où se mettre, tant la réaction de l'étranger lui semblait dépourvue de sens. Elle était quasiment désarmée et elle tentait de trouver un moyen de s'éloigner tant que possible.

[Désolée pour la brièveté de ce post. Mais la grippe, ça inspire pas ^^. Désolée encore une fois]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mer 7 Mar - 8:07

(Fait toi en pas, termine ton combat contre la grippe avec celle contre Arawn ^^)

J'avais peur, je devais me l'avouer moi-même que j'avais peur de mourir d'une flèche dans la tête lorsque je me suis rapproché de la demoiselle. Malgré le fait que je n'avais fait aucun geste brusque, n'importe quel elfe digne de ce nom n'aurait jamais accepté qu'un demi-elfe qui n'avait qu'à utiliser son regard comme arme, s'approche de lui et le regarde dans les yeux. Maintenant qu'elle me regardait dans l'iris de mes yeux, je pouvais avoir le contrôle sur elle à tout moment. Mais non, elle venait de me montrer qu'elle était différente des autres.

Lorsque j'ai abaissé son arme, mon cœur se remplit un peu de joie et un soupir de soulagement de ne pas être percé d'une flèche envahit mon âme. J'avais fait le bon choix en la prenant comme allié, mais il me manquait encore une question sans réponse. Pourquoi était-elle différente des autres elfes de sa tribu, surtout en ayant la chance inouïe de me tuer sur le champ sans riposte... Une question sans réponse pour le moment.

Lorsque l'arc de la demoiselle pointa vers le sol, mes mains lâchèrent son arc pour se poser tranquillement sur ses épaules. Mon regard toujours posé dans le bleu-mauve de ses yeux, ne les lâchant à aucun instant pour être sûr qu'elle puisse voir mes vrais sentiments, bien que c'était aussi pour utiliser mon pouvoir en cas d'alerte sur elle. Mais j'espérais de tout cœur que tout cela n'arrive pas et que personne ne donne l'alerte, utiliser des otages était contre mes principes et si un combat devait avoir lieu, je n'allais pas avoir la chance de retenir Kekleon.


- J'ai vécu ici durant plusieurs années, je ne suis donc pas considéré comme un étranger... Essaie de comprendre un peu, je sais que les elfes n'ont pas l'habitude de comprendre les sentiments des demi-elfes, mais essai quand même de comprendre un peu ce que je ressens à ce que l'on me refuse l'accès à ma demeure.

Un visage un peu plus sombre, un peu plus triste tels étaient l'état de mon âme après ces quelques paroles composé avec confiance. J'étais venue pour deux raisons : connaître un peu plus qui était la fille devant moi : Lys et me venger d'un elfe qui avait rendu mon enfance un peu plus dramatique. Mais après quelques réflexions, une troisième quête me vint à l'esprit, essayer de gagner ma cause envers le peuple des elfes pour que tout ça ne se reproduise pas encore une fois.

- Je ne vais pas te faire de mensonge Lys, mais ce que j'essaie de faire ici est dangereux pour toi, surtout si on te voit trainer avec moi. Ça peut te couter la vie, puisque la mienne va surement être détruite une fois capturée. J'aimerais juste savoir deux choses, qui es-tu et pourquoi as-tu autant de sympathie envers moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mer 7 Mar - 19:17

[Mein Kampf contre la grippe est presque terminé. A ton tour maintenant.]

Lorsqu'il posa les mains sur son épaule, ce fut comme une décharge électrique qui se répandit dans ses membres. Ecarquillant les yeux, horrifiée, elle esquissa un geste pour se dégager, mais le regard d'Arawn restait résolument plongé dans le sien.

"J'ai vécu ici durant plusieurs années, je ne suis donc pas considéré comme un étranger... Essaie de comprendre un peu, je sais que les elfes n'ont pas l'habitude de comprendre les sentiments des demi-elfes, mais essaie quand même de comprendre un peu ce que je ressens à ce que l'on me refuse l'accès à ma demeure."

Elle grinça des dents et lui jeta un regard haineux.

"Et ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer, rétorqua t-elle, d'un ton venimeux. Si on fonctionne avec le principe que les hybrides n'ont pas de sentiments, c'est réglé. Ici, c'est la demeure des Elfes. Les hybrides n'ont pas à y entrer comme dans un moulin même s'ils prétendent y avoir vécu. Il y a bien d'autres endroits où vivre, alors, pourquoi ici ?"

Arawn semblait triste et déterminé en même temps. Cette détermination lui faisait peur.

"Je ne vais pas te faire de mensonge Lys, mais ce que j'essaie de faire ici est dangereux pour toi, surtout si on te voit trainer avec moi. Ça peut te coûter la vie, puisque la mienne va surement être détruite une fois capturée. J'aimerais juste savoir deux choses, qui es-tu et pourquoi as-tu autant de sympathie envers moi ?"

CLAC !

D'un coup sec, la jeune Elfe s'était brutalement dégagée de l'emprise du demi-elfe. Sa main était suspendue dans l'air juste après l'avoir violemment repoussé, et elle se tenait à présent à distance, sur la défensive. Son arc était à terre, et elle ne se pencha pas pour le récupérer.


"Je n'ai jamais demandé à te rencontrer ! Qui je suis ne te regarde en rien !"

L'idée qu'il puisse croire qu'elle nourrissait de la sympathie à son égard la paralysait.
A ce moment-là, un bruit de pas feutrés se fit entendre près d'eux. Thaïlys se tourna et vit son père, à l'entrée de la Cité, qui observait la scène, les sourcils froncés. Lorsque au vacarme avait succédé un silence inquiétant, il s'était demandé ce que fabriquait sa fille et avait décidé de venir voir ce qu'il en était. Il n'était pas venu à mains nues pour autant. Il était bon archer, lui aussi, mais pas autant que Thaïlys.


"Thaïlys... ?" commença t-il. "Où sont les gardes ? Pourquoi cette... chose est encore ici ?"

Il arborait un air de profond dégoût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Jeu 8 Mar - 6:31

Le nouveau venu était un nouveau pion que je n'avais pas calculé dans mon plan, mais juste à voir son allure noble, il était presque impossible de ne pas connaître qu'il venait d'une caste plus haute que les simples paysan elfe. Son regard de mépris qu'il me lançait en disait long sur ses intentions qui ne m'était pas très favorable. Il fallait que je trouve un moyen de renverser la vapeur pour que je ne sois pas très vite vaincu. Je me suis tourné vers l'elfe avec toute la grâce dont j'étais capable.

Monseigneur, je suis Arawn Duval... un prénom donné par ma mère elfe et un nom donné par mon père humain. Je sais que vous vous rappelez de moi puisque je suis assez difficile à ne pas être reconnu dans ce village. J'ai habité dans ce village pendant plusieurs années et je crois que j'ai le droit de revenir dans ma demeure.

L'elfe n'avait aucune raison de me laisser passer et son regard méprisant pouvait laisser paraître ses paroles. On pouvait tout de suite prévoir qu'il détestait les demi-elfes pour ne pas dire les haïr au plus haut point. À ce vu, je me suis relevé rapidement laissant un petit sourire narcissique sur mon visage. J'avais compris son message, mais je ne pouvais l'accepter j'avais déjà accepté de recourir à la violence s'il le fallait.

Je vois, j'ai été stupide de croire que j'aurais une chance de faire entendre raison aux elfes. Une race qui devient de plus en plus regroupée autour de leur histoire ancestrale. Une histoire dont ils sont les rois et les autres des êtres inférieurs... dommage.

Mes traits révélèrent enfin un peu de dégout à l'égard de ce nouveau personnage qui entrait en jeu. Des traits qui montraient de la pitié aux elfes, puisqu'ils étaient incapables de reconnaître les autres races à leurs propres valeurs. Ainsi qu'un sentiment de désespoir de les voir ainsi incapable de ne pas user de diplomatie envers moi.

Kekleon, surveille la fille, si elle bouge, tu peux la maitriser. Dois-je me battre où préférez-vous discuter ?

(Si le père m'attaque, un champ de forces va être mis en place pour couvrir, Moi, kekleon et Lys)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Jeu 8 Mar - 19:40

Thaïlys aurait voulu que son père reste tranquillement à la maison. Mais le connaissant, elle savait qu'il était aussi incapable de rester bras croisés. Elle était indécise, désireuse de lui dire de s'en aller et en même temps de s'en aller avec lui en laissant l'hybride ici. Arawn, lui, se comporta comme si de rien n'était, malgré tout le dégoût que son père pouvait laisser apparaître sur son visage. Ce dernier écouta ce que le demi-elfe avait à dire et poussa un ricanement sarcastique. Il ne put s'empêcher de rétorquer :

"Un bâtard... Ça pullule, en ce moment. Thaïlys, ne me dis pas que tu adresses la parole à ces impurs ?!"

Mais déjà ledit bâtard l'interrompait. Le ton qu'il emprunta inquiéta la jeune Elfe, et celle-ci voulut indiquer à son père qu'il ne valait mieux pas envenimer la situation. Elle s'apprêtait à ouvrir la bouche mais Arawn avait une longueur d'avance sur elle. Elle avait beau lui tourner le dos, elle sentait un danger, plus ou moins proche, suspendu au-dessus de leur tête. D'où il viendrait, elle l'ignorait.

"Kekleon, ordonna l'hybride, surveille la fille, si elle bouge, tu peux la maitriser. Dois-je me battre où préférez-vous discuter ?"


"Comment osez-vous prendre ma fille en otage ? Thaïlys, fais taire cet insolent et retourne avec moi. Il faudra discuter demain avec le dirigeant des conditions de sécurité de notre cité. Ne faites pas un pas en avant, vous le regretteriez."

Entêté qu'il était, le père de Thaïlys était sûr de ce qu'il disait. Contrairement à sa fille, en deux temps trois mouvements, les choses allaient se régler.
Même si elle ne voyait pas Kekleon, la jeune Elfe savait de quoi il était capable. Il l'espionnait, et n'allait pas hésiter à la faucher si elle faisait le moindre geste.


[Désolée si ce n'est pas long. Mais ce soir j'avais l'inspiration pour écrire et ça ne pouvait pas attendre demain, bien que je sois pressée par le temps.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Dim 11 Mar - 8:11

Je suis resté bouche bée lorsque j'appris de la bouche de l'elfe que Lys était la fille de cet être que je pouvais qualifier d'ignoble. Ma tête se retourna alors vers la jeune demoiselle avant de retourner une autrefois vers l'elfe. Cette situation se créa pendant quelques secondes durant laquelle mon visage fut pris d'étonnement. Je venais d'apprendre plusieurs petites choses que je voulais savoir sans même chercher. Mais, quelques choses me troublaient, si Lys avait appris de son père, elle ne m'aurait jamais adressé la parole.

- Comme ça, Lys est Thailys et cet homme est ton père. Tu n'as pas dû être son élève puisque tu es un peu plus bavarde que lui. Mais bon, je ne pense pas être la bonne personne pour régler vos problèmes de famille.

Maintenant je comprenais mieux la raison que l'homme avait de me mettre des bâtons dans les roues, il protégeait simplement sa fille contre les bâtards de demi-elfe. Mais malgré tout, le simple fait de me faire insulté de la sorte n'allait pas me faire changer d'avis sur sa personnalité et sur ma conduite. Il allait devoir répondre de ses actes et de ses paroles à mon égard.

- Vous croyez me faire peur, il est vrai que j'ai eu un moment d'étonnement, mais il n'en reste pas moins que je ne crois pas être obligé de vous obéir. Si je veux passer, je vais passer et même si vous êtes sur mon chemin. Et sachez que je ne suis pas du genre à prendre des otages, je ne veux rien d'autre que discuter.

Je me suis penché pour ramasser l'arc que la demoiselle avait laissé tomber pour bien la regarder. J'ai pris l'arc dans mes mains pour regarder son poids, son angle, sa texture et encore bien des choses. La construction des arcs chez les elfes étaient toujours aussi précis et d'excellente qualité, mais je n'avais jamais reçu la permission d'avoir une formation. Après quelques secondes d'amusements avec l'arc, je l'ai lancé dans la direction de Thailys pour que celui-ci tombe à environ 1 mètre d'elle, une petite sécurité au cas où elle voudrait me trouer la peau.

- Bien, maintenant que je n'ai plus votre fille en otage, puisqu'elle peut maintenant s'armer et se défendre, puis-je vous redemander d'avoir une rencontre avec votre chef . Parce que je suis maintenant à deux doigts de perdre patience avec votre si bonne humeur et vos doux mots à mon égard.

J'attendais la réponse du père en espérant que celui-ci y réponde maintenant.

(J'ai fais de mon mieux pour faire un post avant Lundi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Dim 11 Mar - 16:48

Thaïlys avait vu une légère surprise se peindre sur le visage de l'hybride en apprenant le lien qui unissait les deux personnes à qui il avait affaire. A voir son expression, il venait d'apprendre certaines petites choses, et elle ne put s'empêcher de fusiller son père du regard, qui affichait un rictus méprisant.

"Je pense que ça suffit, père. Allez-vous en, je peux régler ça toute seule."

"Oh, mais tu ne rentreras pas sans moi. Te laisser avec cette vermine ne m'inspire pas confiance. Il ne faudrait pas que tu sois plus intoxiquée que tu ne l'es déjà."

Là, elle voulait à tout prix courir vers lui pour en finir. Mais Arawn venait de les interrompre en lançant une de ses réflexions personnelles. Elle lui jeta un regard furibond. Les yeux cinglants du père et de la fille ensemble avaient de quoi vous faire descendre plus bas que terre.

"Vous croyez me faire peur, il est vrai que j'ai eu un moment d'étonnement, mais il n'en reste pas moins que je ne crois pas être obligé de vous obéir. Si je veux passer, je vais passer et même si vous êtes sur mon chemin. Et sachez que je ne suis pas du genre à prendre des otages, je ne veux rien d'autre que discuter."

Ces mots dits, il se pencha pour ramasser l'arc de Thaïlys. Celle-ci frémit lorsqu'il posa les doigts dessus et se mit à le manipuler. Sa peau était secouée de tremblements violents en songeant au toucher abject que devait avoir l'hybride, et elle cracha comme un chat en colère. Tout d'un coup il lança l'arc dans sa direction et celui-ci atterrit à un mètre d'elle seulement. Son visage se peignit d'étonnement. Pourquoi ne l'utilisait-il pas comme pièce d'échange si son ambition était d'entrer dans la Cité ?

"Bien, maintenant que je n'ai plus votre fille en otage, puisqu'elle peut maintenant s'armer et se défendre, puis-je vous redemander d'avoir une rencontre avec votre chef . Parce que je suis maintenant à deux doigts de perdre patience avec votre si bonne humeur et vos doux mots à mon égard."

Thaïlys voyait bien qu'il en avait assez, mais ce n'était pas une raison pour se croire chez lui, bien qu'il eût vécu en ces lieux. C'était un bâtard, il ne fallait pas l'oublier, et les bâtards n'avaient pas à considérer cet endroit comme leur maison.

"Le chef n'est pas ici, dit-elle, d'un ton claquant. C'est la vérité. Il est fort occupé et n'irait pas recevoir des bâtards dans ton genre. Réfère-toi à moi en tant que sa protectrice personnelle si tu veux lui faire passer un message."

"Tu en es donc réduit à ça, Thaïlys !" s'étonna son père, en tournant la tête vers elle. "Allons ! Tu as ton arc, finis-en avec lui. Ne me dis pas que c'est l'influence de cet ignoble immondice qui t'a empoisonné l'esprit !"

"Père..." murmura t-elle.

"Ta mère ne t'a donc pas éduquée comme tout Elfe normalement devrait le faire ! C'est la venue de cet humain qui a déformé sa mentalité. Si on l'avait laissé crever sans le soigner, il n'aurait jamais osé la toucher..."

"Papa" tonna t-elle, de plus en plus paniquée.

"Et ce gosse ne serait jamais venu au monde ! Un hybride ! Te rends-tu compte ? Au sein même de notre village ! Et ta mère qui voulait le garder ! J'aurais dû t'emmener loin de lui, et ainsi tu n'aurais pas eu à subir sa présence néfaste. Regarde ce qu'il a fait de toi ! Tu en viens presque à tolérer les types comme lui !"

"Tais-toi !" cria t-elle, et elle tira son poignard pour le pointer vers son paternel.

Il la fixa, choqué, contemplant le cadeau qu'il lui avait fait à ses quinze ans.

"Ce n'est pas une raison pour déballer ma vie devant les autres," dit-elle, d'un ton tremblant.

"Lys... Tu ne ferais pas ça..."

Sans mot dire, elle rangea son arme et se tourna vers l'étranger. Elle le fixa un moment, les yeux vides, et puis soudain s'enfuit à l'intérieur de la Cité. La honte la rongeait. Même les appels de son père qui lui demandait d'accomplir son devoir ne pouvaient lui faire faire demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mar 13 Mar - 6:23

J'ai écouté la conversation d'une oreille ouverte tout en regardant les deux elfes chacun leur leur. Je me sentais même un peu de trop lorsque leur chicane s'avançait dans un chemin que je trouvais minée. Tellement minée que je me suis même reculé un peu pour ne pas être dans leur chemin. Lorsque toute trace de parole fut terminée, la jeune demoiselle fila à toute allure à l'intérieur de la cité, je sentis immédiatement à l'intérieur de moi un drôle de gargouillis qui était facile à déterminer.

Kekleon riait de la situation, juste à voir le chaos que venait de causer cette chicane, il savait que finalement, les elfes étaient assez stupide pour dire des secrets très personnels à d'autres demi-elfe. Il avait maintenant une arme meurtrière pour détruire cette Lys, mais aussi pour détruire la réputation des elfes. Surtout si le père avait une bonne réputation chez lui, les demi-elfes allaient énormément adorer cette histoire.

Malheureusement pour lui, j'avais récupéré assez d'énergie pour me remettre de mes blessures et pour me tenir debout sans difficulté. Mon sourire grandissait lorsque le père criait à sa fille de revenir terminer le travail avec ma personne. Lorsqu'il sût qu'elle n'allait pas revenir, il fit un pas pour aller la chercher, mais il s'arrêta directement pour se tourner vers moi, l'arc au poing près à tirer sans remords. Sans attendre, je me suis avancé tout en parlant....


- Vous êtes stupide ou simplement assez fou pour ruiner la vie de sa propre fille. Dire ce genre de chose à un bâtard comme vous nous appeler, c'est comme mettre une exécution à votre fille.

L'elfe me regarda avec mépris, une des choses que les elfes ne pouvaient pas supporter étaient bien de se faire faire la morale par un bâtard de demi-elfe. C'était trop insultant et c'était quelques choses que l'on pouvait se rappeler pendant trop longtemps, surtout si les autres elfes ou autres races l'apprenaient.

- Tu oses m'insulter de la sorte et en plus, tu veux me faire faire la morale. Tu es comme un déchet qui pourrit la nature, il faut le désintégrer pour ne plus qu'ils pourrissent autant le paysage que les êtres vivants. Nous savons tous les deux que tu n'es qu'un mort maintenant... je vais même te faire la joie de te tuer immédiatement. Je ne veux pas déranger une autre personne pour un détritus.

Un petit ricanement se fit entendre, ce qui mit l'elfe de plus en plus en défense. J'ai pointé mon index dans sa direction et un petit rayon presque invisible fonça directement vers lui. Il l'esquiva très facilement et faisant un pas vers la droite, l'arc toujours prêt à faire feu.

- Dire que je ne voulais que parler un petit moment avec votre fille puisque votre chef n'était pas là... décevant. Mais maintenant, vous ne me laissez aucune chance de parler à ce que je peux voir. Je vous avertis, je n'irais pas de mains faciles.

Kekleon attendait mes ordres, un plan que l'on avait élaboré ensemble pour se nourrir lorsqu'on chassait. L'elfe attendu quelques instants, ce qui me fit presque penser que ça n'allait pas marcher. Mais l'elfe tomba dans le panneau, la flèche quitta l'arc pour se rendre dans ma direction, je ne put que l'esquiver à moitié. Elle se planta dans mon côté droit ce qui eut comme effet de me mettre sur le visage un petit agacement en même temps d'un petit cri rapide de douleur.

Mais au même moment, Kekleon apparut à côté de l'elfe et attaqua directement ses jambes avec ses griffes. L'elfe surpris n'eut aucun mal à l'esquiver malgré sa surprise de voir une bête apparaître. Lorsque son regard fut sur mon familier, j'ai utilisé mon pouvoir de force pour le faire basculer vers l'avant attaquant ses jambes, avec deux personnes coordonnées dans cette attaque, tomba à la renverse.

Le coup final fit donner par Kekleon qui, avec sa langue, entoura les jambes de l'elfe pour commencer à l'avaler petit à petit. Mon ennemi essaya de prendre une de ces flèches pour la planter en direction de l'œil de la créature. Ce fut mon pied qui s'abattit sur ses mains qui eut raison de sa flèche. Ça ne prit que quelques secondes avant que l'elfe disparaître dans la bouche de Kekleon qui disparut immédiatement après.

Ce ne fut qu'après le combat que la flèche dans ma côte droite commença à me faire très mal. Sans prendre une seconde, je pris la flèche et je l'ai retiré d'un seul coup, laissant le sang couler rapidement et m'envoyant presque dans les pommes. La capacité de régénération de kekleon commença à faire effet sur moi et me remplit d'une sensation de bien-être.

L'elfe n'était pas mort, juste dans le ventre de Kekleon qui est lui dans un anneau que je possédais. Je n'allais quand même pas tuer un noble elfe, même si celui-ci était un salaud autant contre moi que contre sa fille. J'ai finalement regardé en direction du village, sans prendre le temps, je me suis mis à courir pour me rendre à l'intérieur. Si je trouvais Lys ou Thailys, j'allais au moins lui dire que son père n'était pas mort. Mais pour le moment, il fallait que je me cache dans la ville avant que l'on se rende compte que les gardes n'étaient plus là.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Dim 18 Mar - 16:50

Thaïlys s'était enfuie lâchement, elle le savait. Elle avait laissé son père à la merci de ce bâtard et elle ignorait s'il serait capable de se débrouiller seul. Etant petite, elle l'avait trouvé honnête et valeureux, mais il avait changé depuis la déchéance de leur famille. Ou plutôt, non, c'était elle qui avait changé son comportement vis-à-vis de lui. Ayant quitté sa mère, elle lui en voulait, mais elle comprenait aussi qu'il ait ses souffrances personnelles. Or, ce qu'il venait de lui dire -à l'instant, en présence d'un inconnu, et de la façon la plus humiliante qui fût !- l'avait profondément blessée, laissant une plaie qui ne s'effacerait sûrement jamais. Les hybrides pouvaient à présent savoir que les Elfes n'étaient pas des personnes totalement adeptes de la pureté des races, et la bêtise de son père la sidérait. La colère rendait-elle idiot ? Son père était obstiné et persuadé d'avoir toujours raison lorsqu'il faisait quelque chose, c'était un trait de caractère qu'elle lui connaissait depuis plusieurs années. Mais là... Elle n'osait croire qu'elle était réellement sa progéniture.

"Zut !" s'écria t-elle, après être rentrée dans la maison et avoir frappé du poing avec force un meuble au hasard.

L'intérieur était sylvain et modeste, uniquement bâti avec du bois et la végétation alentour. A l'origine, leur village était presque entièrement une forêt par le passé. Puis, parce qu'il fallait bien que les Elfes viennent de quelque part même si elle ignorait d'où, ceux de sa race étaient venus et avaient décidé de vivre ici, ce lieu étant le plus favorable à leur épanouissement. Les Elfes vivaient sur Mythra depuis des temps immémoriaux. Leurs origines ? A quoi bon les connaître ? Mythra était leur terre, Landayën leur maison. Tout ce qui les entourait, les habitations humaines, les sites érigés par la nature ou de main d'homme, ils apprenaient chaque emplacement géographique du Royaume depuis tout petits. Ils avaient la vie devant eux et la plupart se permettaient de voyager, d'obtenir des rôles d'embassadeurs, de nomades ou autres... Thaïlys aimait trop sa patrie et avait trop peur de la ville pour envisager de voyager. De plus, il y avait le dirigeant à protéger.
Ses pensées revinrent à son père et à Arawn, et l'effroi l'envahit soudain. Son paternel n'était pas revenu et il s'était écoulé un petit moment depuis qu'elle les avait quittés. Il était sûrement arrivé quelque chose. Une chose effroyable, et elle ignorait lequel des deux était concerné. Le fait était que l'entrée avait été délaissée depuis longtemps, et aveuglée par la honte, Thaïlys avait manqué à son devoir alors qu'elle s'était présentée comme porte-parole du Chef.
Que devait-elle faire ? Elle en voulait trop à son père pour tenter de le revoir, mais l'inquiétude la rongeait. De plus, Arawn... Diable, cet individu n'hésiterait pas à forcer le passage pour entrer !
Elle laissa là son arc, oubliant toute prudence, et ressortit de la maison pour revenir à l'entrée du village. Plus personne... La crainte l'étreignait, mille scénarios traversaient le fil de ses pensées, et elle manqua défaillir. Son père... Même s'il était un pleutre fini, en tant que son unique enfant elle ne pouvait pas le laisser ainsi. En danger...
Elle avait la certitude qu'il était en danger. Et Arawn n'était pas pour rien dans l'affaire. Elle se servit de ses sens pour tenter de repérer une présence étrangère. Ce qu'elle savait, c'était qu'il n'était pas parti. Il y avait du sang, à terre... Elle se pencha pour l'analyser. Un tressaillement de soulagement la traversa, ce n'était pas celui de son père...
Mais alors, que lui était-il arrivé ? Elle sentait, partout autour d'elle, comme une chose répugnante, une aura abjecte qui errait dans la Cité. Il était entré, et sûrement qu'il se cachait... Il fallait le trouver vite, et si possible, pas seule, afin d'éviter de s'attirer plus d'ennuis.
Elle revint à sa maison chercher son arc, inspira profondément, puis la quitta à nouveau pour se diriger vers l'habitation voisine, où vivaient une jeune Elfe et son mari, formant un ménage heureux depuis peu. La porte s'ouvrit sans qu'elle eût besoin de frapper.


"Thaïlys... ?" s'inquiéta Licia, se tenant face à elle.

"Venez-moi en aide, s'il vous plaît. Alertez les habitants du village, un hybride s'est infiltré dans la Cité."

Réprimant un frisson d'effroi, malgré le ton froid de la jeune fille, Licia insista :

"Comment peux-tu en être sûre ? L'entrée est surveillée..."

La cadette baissa les yeux.

"Il faut se mettre à sa recherche sans tarder, et si possible sans le blesser. Je crois que mon père est avec lui."

Thaïlys espérait que ce fût le cas et qu'il ne l'avait pas tué. Le familier qui accompagnait Arawn et lui-même, sous couvert de gentillesse, étaient bien capables de commettre quelque atrocité sans regret, même à l'égard d'une jeune Elfe envers qui ils s'étaient conduits honorablement malgré la répulsion de cette dernière. Licia porta la main à sa bouche.

"Ton père... ? Mais... Que faisait-il avec lui ?"

"Pardi ! Les chasser ! s'énerva Thaïlys. Et je suis persuadé qu'il a enlevé mon père !"

"Je ne sais pas si nous pouvons faire quelque chose. Le chef est absent, tu le sais bien, et les gardes n'accomplissent les ordres de son gardien que s'il l'a demandé. Qui est cet hybride ?"

"A... Arawn" balbutia, indécise, Thaïlys.

Licia étouffa un juron et appela son mari. A l'entente de ce nom, son visage avait arboré un air grave et sérieux. Chacun se souvenait des hybrides qui avaient séjourné à Landayën. C'était bien simple, ils n'étaient qu'une poignée. L'idée que l'un d'eux ait eu l'audace de revenir posait problème. Les gardes n'avaient apparemment pu empêcher telle chose se produire.

"Thaïlys, dit Caleb, le mari de Licia. Nous nous préparons. Ne fais rien de ton côté, nous allons essayer d'arranger cela... et si possible de ramener ce bâtard intact, afin de lui faire subir le châtiment qu'il mérite. Sois courageuse."

La jeune Elfe n'avait pas besoin qu'on la considère comme une petite fille. Elle était déjà armée et comptait trouver l'hybride dès que possible, se maudissant un peu tard de sa bêtise. Si cette mascarade avait pu se passer autrement, si elle n'avait pas perdu la face devant la colère de son père... Erwan Heimflain, autrefois modèle du père idéal à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Sam 24 Mar - 19:44

Dès que j'ai franchi les grandes portes de la cité elfique, je me suis senti directement en extase de revenir chez moi. Malgré tous les difficultés que j'avais pu ressentir ou franchir pour y arriver, il n'y avait pas de sentiment aussi grand que la joie que j'éprouvais maintenant. La tête haute, je me suis mis à avancer par en avant, pour finir par tourner dans le premier recoin possible pour ne pas me faire attraper. Sans grande surprise, une rue déserte se dressait devant ma personne laissant devant moi les murs de quelques maisons.

Je me suis approché d'une maison qui semblait ne pas être la plus loin de tous ou la plus abandonner. En m'approchant, je me suis aperçu qu'il y avait une serrure qui barrait la route entre moi et l'intérieur de la maison. Sans prendre de temps, la serrure céda sous la pression de ma magie. Lorsque le bruit de la serrure toucha le sol, j'ai ouvert la porte lentement. J'ai pénétré à l'intérieur de la charmante petite maison à pas de loup. Le bois dominait les alentours de ce lieu puisque la plupart des meubles et même plus étaient faits à 100% de bois d'excellente qualité.

Je me suis dirigé en direction d'une chaise qui se situait dans la cuisine, reposer un peu les jambes et mon esprit avant la suite du programme. Si je me fiais au fait que je venais de kidnapper le père de Thailys et qu'un plus, je venais de pénétrer dans une zone d'accès interdit au demi-elfe, il fallait que je prévoie un plan de secours rapidement avant de me faire repérer par une dizaine de garde. Sachant tout cela, il fallait que je sache ce que j'allais faire comme prochain mouvement. Je me suis mis à parler à voix base pour moi-même.


Kekleon, qu'est-ce que l'on fait maintenant ?

La voix grave de kekleon apparut dans ma tête par une sorte de télépathie...

Tuons en premier le père de Thailys et détruisons ce village, je t'ai laissé faire tout ce que tu voulais pour le moment pour te faire plaisir, mais pour la suite du programme, tu devrais me laisser faire. Brûlons tout avec mes flammes et fuyons ce lieu. Le temps qu'il éteigne la ville, nous allons avoir le temps de faire ce que nous sommes venu faire.

Au même moment, j'entendis un bruit proche de l'autre pièce, en me retournant en direction du salon, je vis une petite fille. Laissant toute mes défense, je me suis mis à la regarder gentiment en tendant ma main en sa direction pour qu'elle s'approche. La jeune demoiselle était habillé en robe de nuit d'une couleur émeraude, des cheveux blond tresser dans son dos, elle semblait avoir environ 7-8 ans par ses traits et son visage d'enfant. Elle semblait terrifier qu'un inconnu soit assis dans sa maison, surtout aussi tard dans la soirée.

Mais kekleon n'avais pas les même intention que moi. Sans que je ne puisse faire quoi que ce soit, l'esprit de kekleon se matérialisa devant la petite demoiselle avant d'ouvrir la bouche avec l'intention clair de la manger. La petite fille se mit à crier de toute ses forces devant la peur des dents de l'animal. Il n'en fallu pas plus à mon compagnon pour l'avaler en un seul coup.


Le silence revint dans la pièce sombre de la cuisine. L'animal et moi-même nous regardions pendant quelques secondes avant qu'un des deux craques. Ce fut ce coup là mon familier qui baissa les yeux en direction du plancher. Sans prendre une seconde de pause, il recracha la petite fille avant de disparaître, laissant son âme se rendre vers la bague que je portais.

La fillette était évanoui sur le sol, son linge mouillé par la bave de kekleon. Alors que j'allais m'approcher d'elle, on cogna à la porte. J'avais peur que le bruit réveille les parents de cette petite fille, je me suis donc diriger en direction de la porte avant d'ouvrir.

Qu'elle ne fut la surprise de l'homme lorsqu'il me reconnut... Son expression faciale changea en haine et avant même qu'il commence à crier à ses amis qu'il m'avait trouvé, je lui ai murmuré...

Je te demanderais de ne pas parler maintenant, je dois apporter quelques choses.

L'homme cria finalement que j'étais dans cette maison, pendant ce temps, je me suis dirigé en direction de la petite fille pour la prendre dans mes bras en lui murmurant quelques paroles dans l'oreille de son être endormi. J'entendis des bruits venant de dehors, des pas s'approchaient de la maison à grande vitesse.

Kekleon, reste ici, reste invisible et surveille notre ami dans ton ventre.

Kekleon apparu directement devant moi et devint de la même couleur que la pièce, n'apparaissant que pour les être avec beaucoup de perception. Mais sachant cela, je me suis dirigé en direction de la sortie pour laisser le temps à kekleon d'être loin des yeux des autres elfes.

L'homme elfe me voyant arriver avec un enfant dans mes bras pointa directement son arc en ma direction.


Laisse cette fille par terre, espèce de bâtard...

Sans prendre le temps de m'arrêter, je lui ai parler d'une manière très confiante.

Elle a été mordu par kekleon, si je la laisse à vos soins, elle risque de mourir au moment où je vais la laisser loin de moi. C'est à vous de voir, soit vous me tuer avec elle et Lys ne retrouvera jamais son père où vous me laissez avec la fillette dans mes bras et vous me conduisez à Lys puisque votre chef n'est pas là. C'est à vous de décider... (Bien que c'était un mensonge)

L'homme se maudit intérieurement et regardèrent ses hommes avec un petit signe de tête. Ils baissèrent tous leurs arcs et me laissèrent passer. Une belle troupe qui me conduisit vers le centre de la ville en même temps qu'un messager alla voir directement Thailys pour lui annoncer la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Sam 24 Mar - 20:42

Thaïlys avait été contrainte de rester avec Licia qui la réconfortait, la sachant légèrement choquée. Elle n'avait pas assisté à l'histoire, elle ne pouvait pas savoir. Mais Thaïlys enrageait tout de même de ne pouvoir se lancer elle aussi dans la recherche. Cela ne parut pas nécessaire par ailleurs. Peu de temps après, un messager, l'air grave, vint la requérir, et inquiète, elle se précipita vers lui. Elle était connue et respectée de ses pairs malgré son passé, aussi le messager mettait-il une certaine distance entre lui et la jeune Elfe. Il se contenta simplement de l'avertir qu'on avait capturé l'hybride. Il s'était retranché dans une des maisons de la Cité, où vivait une paisible famille, un couple avec une petite fille, et avait demandé à la voir elle-même. Le coeur battant, mais déterminée, Thaïlys autorisa qu'il puisse la voir, et se rendit elle-même au lieu de rendez-vous sous bonne escorte.

Il était là, tenant une fillette dans les bras. La fille du couple en question, l'air mal en point. La rage l'envahit mais elle se retint. Il valait mieux qu'elle garde son sang-froid. Derrière lui, se tenaient rassemblés les habitants du village. Elle ne demanda pas qu'ils disposent d'eux un moment. Une boule se formait dans sa gorge, elle contemplait l'hybride avec dans ses yeux bleus un mélange de haine et de crainte. Allons ! Avoir peur de lui ! Son regard se fit dur.


"Que lui as-tu fait ?" demanda t-elle, en désignant l'enfant. "Et mon père ?" s'enquit-elle, d'un ton plus tremblant, mais qu'elle s'efforça de contrôler.

Les autres Elfes lui jetaient un coup d'oeil réprobateur, étant d'avis qu'il valait mieux en finir avec lui sur place s'il le fallait. Mais ils savaient qu'ils ne pouvaient pas. Ils attendaient, nerveux. Le bâtard avait l'air tout à fait tranquille, quant à lui. Elle savait qu'il allait parler et elle s'empêcha à tout prix de lui crier dessus. Cela ne lui ferait absolument rien et sa réaction serait stupide. Elle préféra lui laisser la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mer 28 Mar - 16:00

J'attendais avec une grande patience que Thailys apparaisse devant moi. Elle était presque dans l'obligation de venir à ma rencontre pour deux raisons presque simples. J'avais en ma possession son père et je savais que la relation entre père et fille était très grande, à ce que j'avais pu voir chez les autres étant donné que je n'avais pas vraiment eu de famille. Et la deuxième raison était la petite fille que je portais dans mes bras, je ne pensais pas que les elfes allaient laisser un hybride avoir un otage, surtout dans leur propre ville.

Thailys apparu finalement, elle me contempla avec dans ses yeux bleus dans un mélange de haine et de crainte. Je pouvais un peu la comprendre, avec tout ce qu'elle avait vu de ma part et avec le fait que son père avait disparu après qu'elle se soit enfui, je me doutais que je ne n'allais pas être dans son cœur. Malgré tout, la simple chose que j'avais voulu faire depuis mon arrivée dans le village n'avait été que de parler au dirigeant d'une petite alliance entre eux et les hybrides. Mais j'avais dû changer ma façon d'entrer dans le village par la faute des gardes au final.


Tiens Thailys, je suis heureux que finalement tu sois venues à ma rencontre, je sais bien que ce n'est pas le meilleur moment, mais j'ai dû tout faire pour simplement parlementer puisque tout le monde voulait ma mort avant même que je puisse dialoguer.

Mes paroles étaient dites avec un ton de confiance, je savais que personne n'allait oser me faire du tort puisque au fond de moi, j'avais l'avantage des otages et connaissant Thailys, elle n'allait jamais oser me faire du mal avec son père sous mon contrôle.

Je n'ai rien fait à cette fille si tu veux savoir. Le fait qu'elle soit mouillée de partout est du simple fait que Kekleon l'est mangé. Mais fait toi en pas, j'ai réussi à contrôler Kekleon pour lui faire recracher sa victime... on parle bien entendu de la fille et non pas de ton père.

Un petit sourire à mon visage et un ton de désespérance...

Pour ce qui est de ton père, je ne sais pas si je ne devrais pas le laisser se faire digérer. Après tout, il a perdu contre moi en essayant de me tuer, alors que je n'étais venu que parlementer pour faire la paix. Et en plus, il m'a tout révélé sur ton passé avec ton frère. Il me semblait bien que tu étais trop gentille avec moi la première fois. Mais bon... je crois bien que je vais d'abord aller parler aux humains pour avoir leur support avant de venir faire la paix avec vous.

J'ai regardé en arrière de moi, les gardes ne bougeaient pas et j'avais une curieuse impression que si je partais d'ici sans la permission de Thailys, mes chances de rester vivant allaient chuter graduellement. Ma tête se retourna en direction de la chef par intérim à ce que je pouvais voir. Elle était la seule personne en qui je pouvais avoir confiance, car si j'avais une chance de survivre dans ce lieu, quelques choses me disaient que ça allait être à cause d'elle.

Puis-je te parler en privé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Sam 31 Mar - 16:54

Thaïlys écoutait ce qu'Arawn avait à dire, ne réagissant pas jusqu'à ce qu'il évoque son père, et alors elle lutta pour ne pas flancher. Mieux ne valait pas faire ce plaisir à ce bâtard. Au moins, elle savait ce qu'il en avait fait. A l'intérieur de ce monstre... Comment allait-elle pouvoir l'en tirer ?
Le but d'Arawn était donc de s'allier avec les Elfes... Mais était-il idiot ? Tout seul, sans garde rapprochée ? Il était plus un intrus à éjecter vite fait qu'un ambassadeur de paix qui apportait un message d'amitié au peuple sylvestre. Elle laissa un rictus moqueur se dessiner sur ses lèvres. Elle sut toutefois qu'il était sérieux en observant son expression déterminée et en l'écoutant quand il parlait de rencontrer les humains pour les forcer à cohabiter avec les hybrides. Un long silence plana autour de la foule, tandis qu'Arawn jetait des coups d'oeil derrière lui. Il ne pourrait pas partir si facilement, ce serait trop bête pour lui, se disait Thaïlys.

Elle fut néanmoins surprise lorsqu'il reporta de nouveau son attention sur elle, et l'adjectif "sidérée" était bien faible comparé à ce qu'elle ressentit lorsqu'il lui posa cette question, avec tout le culot dont il était pourvu :


"Puis-je te parler en privé ?"

Non, à ce stade, ce n'était pas du culot... C'était de l'inconscience ! Déjà les Elfes poussaient des exclamations en les regardant tour à tour, l'hybride et Thaïlys, Thaïlys et l'hybride. Celle-ci hésita. Refuser et le chasser ? Refuser et le tuer ? Ou encore accepter ? Elle aurait tant aimé que son cher dirigeant soit là pour prendre la décision à sa place. Aucun doute que les siens la rejetteraient si elle permettait une entrevue avec cet être. Elle se mordilla les lèvres, jeta un coup d'oeil à Licia qui hochait la tête en signe de dénégation, ainsi que tous ceux qui réclamaient qu'on en finisse. Elle reporta son attention sur Arawn. Il attendait sa réponse et devait voir qu'elle piétinait.
Songeant qu'il détenait son père et qu'il avait entièrement le pouvoir d'en faire ce qu'il souhaitait, elle finit par dire, ignorant les réactions des autres lorsqu'elle prononcerait ces mots :


"Si cette petite est hors de danger, redonne-la à ses parents... Et dans ce cas, je consens à te recevoir en privé."

Devant le silence de l'assemblée, elle chuchota à Licia, qui l'observait avec inquiétude.

"Ne t'inquiète pas, on va essayer d'arranger ça... C'est dans mon intérêt."

Puis elle fit signe à Arawn de la suivre dans un endroit où ils seraient plus tranquilles pour discuter. Elle ne put s'empêcher de rire mentalement de cette situation. Si on lui avait dit qu'un jour, un hybride mettrait à genoux la population elfique, elle se serait moquée.

"Bien, maintenant, dis-moi tes intentions," lui jeta t-elle, une fois qu'elle l'eût entraîné dans sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Jeu 5 Avr - 5:43

(Examen + Grève + Fin de session = Pas beaucoup de temps)
(Je suis vraiment désolé si le post est court, la prochaine devrait être mieux)

D'accord, je vais déposer tranquillement la jeune fille et reculer lentement pour que ses parents viennent la chercher. De cette manière-là, vous allez pouvoir voir que je n'ai aucune mauvaise attention à votre égard. J'espère que ce geste va vous montrer à tous que je ne suis pas dangereux et que je ne veux que parler avec votre sous dirigeant qui est Thailys si ce qu'elle dit est vrai.

J'ai déposé la petite fille par terre en prenant bien soin qu'elle ne soit pas percutée par le sol. Une fois chose faites, j'ai reculé de quelques pas pour que les elfes voient bien que j'étais sérieux dans le fait que je ne voulais rien faire d'irréparable. Ensuite, Thailys me fit signe de la suivre en direction d'une maison aléatoire de mon côté. À voir son visage et son regard, je pouvais me douter qu'elle vienne de se mettre à dos de tout le monde en acceptant de me parler en privé. Une fois à l'intérieur, son regard devint immédiatement sérieux, tellement que je pouvais voir dans le creux de ses yeux autant dé d'incompréhension que possible.

Je voulais d'abord mettre les choses au clair avec elle pour qu'elle me comprenne un peu mieux. Le plus vite elle allait comprendre la situation, mieux ca allait être dans nos deux partis. Je ne voulais pas commencer de guerre et surtout si j'avais un désavantages certains dans un village ennemi à 1 contre mille et plus.


Je n'ai jamais voulu commencer cette bataille contre votre village, ce sont vos gardes qui ont voulu que cette rencontre se déroule de cette manière. S'ils n'auraient pas eu le culot... et je dis bien le culot de vouloir se battre contre moi, je suis sure et même certain que tout ne se serait passé de cette manière s'ils m'auraient laisser passé sans encombre.

J'ai pris une petite pause avant d'apercevoir une table et quelques chaises dans une pièce. Je me suis approché de celle-ci avant de m'asseoir dessus invitant en même temps Thailys à s'asseoir avec moi autour de la table. Il valait mieux se mettre à l'aise avant de continuer la conversation pour réduire le stress et la pression qu'il y avait entre nous.

Mes intentions sont simples, je voulais que votre chef vienne avec moi rencontrer le roi ou la reine des humains. Mais comme, elle ne semble pas être disponible pour le moment, je veux que ce soit toi qui prennes la place en tant que second. Mais je te laisse le choix bien entendu entre me suivre ou ne rien faire.

Je savais que ça allait la troubler un peu, mais il fallait bien que je ne tourne pas autour du pot, surtout pour cette situation. Des mots de plus en plus dure pouvait sortir de ma bouche, mais c'était pour ne pas qu'elle me prenne pour un imbécile qui venait simplement pour rire d'eux. Malgré son jeune âge, elle semblait assez mature pour comprendre la situation.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Dim 8 Avr - 12:44

Thaïlys écoutait Arawn sans laisser transparaître d'émotions, au prix d'efforts particuliers. Elle fronça légèrement les sourcils toutefois lorsqu'il crut avoir l'autorisation de se comporter comme s'il était chez lui, et l'invita à s'asseoir. Elle s'approcha, s'accouda au dossier de sa chaise d'osier et se contenta de le vriller de ses yeux bleus. Lui, pendant ce temps, continuait de parler, d'évoquer ses ambitions et ses désirs. Il avait beau être avenant, elle avait peine à avoir confiance en sa présence, sachant qu'il retenait son père et qu'il pouvait faire de lui ce qu'il voulait.

Lorsque le jeune homme exprima sa requête une bonne fois pour toutes, dire que Thaïlys était secouée était un euphémisme. D'accord, le fait que les gardes du village se soient mal comportés était un fait, même s'ils n'avaient fait que leur devoir. Mais là... Que devait-elle dire ? Etait-ce raisonnable ? Les Elfes étaient attachés à leurs convictions, les chambouler ainsi du jour au lendemain serait un affront pour leur civilisation. Il avait déjà suffi qu'elle s'attire les mauvaises grâces des siens en acceptant de laisser parler l'hybride. Elle le laissa néanmoins aller au bout de ses pensées. Prendre la place de son chef... Mais comment allait-il réagir, si elle s'absentait sans référer à lui de sa décision ? Elle n'était qu'une jeune fille, à peine sortie du ventre de sa mère aux yeux des siens. Le choix pouvait être vite expédié, mais Thaïlys ne réagissait pas de la même manière que son père et les autres habitants de la Cité. Elle était la protectrice du dirigeant, c'était un grand honneur. Elle devait répondre à sa place, seule, sans soutien.

Elle secoua la tête.


"Pour ainsi dire, je ne suis pas la remplaçante de notre dirigeant. Je suis encore jeune pour cela, je ne peux pas prétendre à ce titre. Je ne suis que sa protectrice, car il a dû voir en moi une personne apte à veiller sur lui. En son absence, c'est à moi qu'il faut se référer."

Elle laissa planer un silence.

"Ce que tu me demandes est... inhabituel. Grotesque, pour ainsi dire. Je peux refuser ta requête, qui ne m'enchante guère, crois-en ma sincérité. Après tout, qu'en est-il de mon humble avis comparé à ceux de tous les habitants de cette Cité ?"

Elle fit un geste pour illustrer sa remarque, comme pour englober toute la population elfique de Landayën.

"Seulement, les fonctions d'un chef consistent à ce qu'il prenne ses décisions sans subir l'influence de ses sujets. Je ne suis pas la dirigeante. Mais les pouvoirs qui me sont conférés en son absence m'en donnent le droit, aussi je..."

Elle s'interrompit, cherchant ses mots. Cela lui coûtait de le dire. Elle était déchirée entre rester fidèle aux siens et garder leur respect si durement acquis, mais en même temps, cela lui permettrait sûrement des découvertes... Quelques rares Elfes étaient partis dans le vaste monde. Il lui semblait même que dans toute l'histoire de leur Cité, un seul avait été banni, il n'y avait pas si longtemps... Et on n'avait plus guère de nouvelles de lui. Elle n'était pas née à cette époque, ses parents ne lui avaient jamais beaucoup parlé de cet épisode. Elle le savait, simplement. En tout cas, de tous ces Elfes, aucun n'était revenu à Landayën pour rapporter ce qu'ils avaient vu du monde des Humains. Des Cités, faites de pierres et gigantesques... c'était tout ce qu'elle savait. Cela lui donnait des frissons. Elle craignait tant l'inconnu... Elle qui n'était jamais partie au-delà de la frontière délimitée par la Plaine Shamanique, où elle avait rencontré Arawn...

Voyager avec un hybride, le comble, en plus ! Pensez-vous ? Imaginez-vous un spectacle plus étrange et improbable ? Elle allait être reniée par les siens, et les Humains rieraient de leurs histoires. Mais s'il le fallait...


"Je crois que je vais accepter."

Son ton était mal assuré, elle se réprimanda mentalement. Plus de dignité, ma grande ! Le dirigeant sait émettre ses décisions sans flancher, lui !

"Il faudra que tu m'expliques plus clairement ce que tu comptes dire au Roi et à la Reine des Humains, Arawn."

Elle ne savait pas si c'était la première fois qu'elle prononçait son nom. Elle le regardait, yeux dans les yeux, essayant de paraître insensible.

"En échange, je souhaite seulement que tu libères mon père. Et je te suivrai."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Jeu 12 Avr - 18:48

Elle acceptait donc de m'accompagner malgré toute la rancœur qu'avaient les elfes sur les hybrides. J'avais vu juste, elle était sûrement le seul elfe qui avait une chance de défendre ma cause et qui allait garder en mémoire que nous avions une entente. J'allais peut-être pouvoir dormir sans penser que ma sécurité pouvait être en danger, mais comme j'avais un esprit à mes côtés, j'avais moins à craindre de ce côté-là.

Puis-je réellement te faire confiance pour ce qui est de ma sécurité dans ce village. Ce n'est pas que je ne puisse pas me défendre seul, mais plutôt que contre une armée d'elfe qui veut ma mort, j'ai de très bonne raison de penser que je vais me faire lyncher ou brûler très facilement. Si je libère ton père, tu ne vas plus avoir aucune bonne raison de me laisser vivant... Mais bon, je ne pense pas que ça change quoi que ce soit, puisque je n'ai aucune raison de me mettre en danger, ni même de créer des tensions supplémentaires.

J'avais encore une sensation que nous n'étions pas seuls malgré les avertissements de Lys à ce que l'on se parle seul à seul. Il est bien vrai que rester si longtemps au côté d'un hybride comme moi n'était pas acceptable, surtout, lorsque la personne qui était avec l'hybride était une personne importante pour sa tribu. Mais comment pouvait-on donner autant de pouvoir à un jeune elfe de son âge, qui venait à vue d'œil d'entrer dans la maturité. Mais avec toutes les aventures que nous avions vécues ensemble, elle avait sûrement le plus de maturité que tous les elfes de ce village réunirent.

Je vais libérer ton père immédiatement, en sachant que je vais être démuni pour me protéger. Tâche juste de ne pas créer de malaise, car je n'aimerais pas mourir maintenant puisque j'ai encore tant de chose à faire.

Mais à entendre le ton de sa voix qui était déconcentré, mais surtout troublé. Je pouvais bien sentir qu'elle ne voulait pas créer de cratère entre elle et son peuplé. Je ne voulais pas la forcer à m'accompagner pour ce long voyage.

J'ai fermé les yeux laissant le restant de mon énergie magique sortir de mon corps, une méditation stimulée pour permettre un contact entre mon familier et moi puisque Kekleon n'était pas dans ma bague. Il fallait donc créer un lien pour qu'il puisse me rejoindre et me situé dans le village. Ça ne prit que quelques secondes pour voir apparaître devant nous la grandeur de Kekleon.


Il me regarda de ses yeux rouges sangs pendant quelques secondes ne voulant absolument pas faire ce que je lui avais demandé télépathiquement. Un combat entre l'homme et la bête encore une fois dans la même journée, qui s'était encore fini avec ma victoire. Kekleon déroula sa langue laissant tomber l'homme qui avait essayé de me tuer sur le sol, toutes ses blessures avaient guéri, mais il était encore inconscient par l'étouffement de la langue.

C'est dans un grognement de colère que la créature disparue.


De mon côté, je me suis levé de ma chaise baissant mon regard pour ne pas regarder le jeune elfe. Le sentiment que je venais de faire quelques choses de mal qui n'était pas dans mes habitudes. Il valait mieux que je la laisse avec son père quelques minutes pour qu'il se parle et que j'écoute ce qu'ils disaient. De ce fait, j'allais comprendre si elle venait avec moi pour la paix ou parce que j'avais pris son père en otage.

Je vais attendre à côté, dans l'autre salle le temps que tu parles avec ton père. Ensuite, tu me diras si tu veux encore voyager avec moi chez les humains. Je te dirais ensuite sur la route ce que je vais leur dire...

Je me suis dirigé ensuite en direction d'une salle où le père et la fille allaient pouvoir parler en toute intimité, sachant que Kekleon allait pouvoir suivre la conversation et me le dire par la suite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Sam 14 Avr - 16:41

Thaïlys aurait pu, il fallait bien l'avouer, penser à ces odieuses éventualités si jamais l'hybride venait à libérer son père. Mais pas une seule fois elle n'y avait songé. Une fois qu'elle faisait une promesse, elle s'y tenait, même si cela ne lui plaisait guère ou que les autres n'appréciaient pas. Aussi, fut-elle légèrement surprise lorsqu'il lui demanda s'il pouvait lui faire confiance. Elle mit un temps à répondre, le temps d'analyser son discours et d'y mettre des mots traduits à elle-même. Enfin, elle balbutia, en clignant légèrement des paupières.

"Bien sûr que tu dois me faire confiance, si on peut appeler cela comme ça. A partir du moment où tu tiens ta promesse, je mets un point d'honneur à obéir à la mienne. Tu n'as pas de souci à te faire de ce côté-là."

Arawn semblait mal à l'aise. Elle eut un léger sourire. Elle ne percevait aucun présence autour d'eux, sa maison était vide et aucune autre personne ne rôdait alentour, bien qu'elle sentît l'inquiétude de ses camarades qui semblaient prêts à intervenir si elle tardait trop. Elle sentait les émotions de l'hybride la traverser et elle faisait comme si de rien n'était, bien que ces sentiments la troublèrent.
Ses propres mots semblèrent rassurer son interlocuteur, qui annonça qu'il allait libérer son père. A l'instant, ses mains devinrent moites et la crainte la submergea bien qu'elle n'en laissât rien paraître, si bien qu'elle n'entendit pas le reste de sa phrase. Bientôt, Kekleon, la familier, apparut brièvement, et après ce qui sembla une lutte entre son maître et lui, libéra son prisonnier. Thaïlys retrouva son père à ses pieds, dans un piètre état et inconscient. Elle se jeta sur lui et commença à s'assurer qu'il était bien en vie. Elle fit à peine attention à Arawn qui s'en allait dans la pièce adjacente et posa la tête de son paternel sous sa paume ouverte, tandis qu'elle lui caressait légèrement la joue et lui donnait une petite tape. Il ne tarda pas à revenir à lui.


"Thaï...lys ?" murmura t-il.

Il vit le regard inquiet de sa fille et se releva en se massant le crâne. Apparemment, il ne semblait pas encore avoir compris ce qui lui arrivait.

"Il n'est plus là ?" demanda t-il, enfin, en regardant à droite et à gauche avant de revenir à elle.

Elle ne répondit pas tout de suite. Elle savait que si elle lui disait à l'instant la décision qu'elle venait de prendre, il allait se mettre en colère, et dans l'état dans lequel il était, il valait mieux le ménager plutôt que de risquer d'ameuter les habitants du village. De plus, en apprenant son choix, ils l'empêcheraient de partir et chasseraient Arawn sans ménagement, au mieux s'ils ne le tuaient pas. Elle préférait éviter ce genre de scénario.


"Ne t'inquiète pas, Papa. Viens, je vais t'emmener te reposer."

Il se laissa faire sans rien dire de plus et lorsqu'elle l'emmena à sa chambre, il tourna la tête vers elle et sembla vouloir lui dire quelque chose. Apparemment, au prix de nombreux efforts, il parvint à énoncer, piteusement :

"Je suis désolé pour mes mots de tout à l'heure. J'ai agi sans réfléchir. J'espère que tu me pardonneras malgré tout ce que j'ai pu dire, et j'espère que cet hybride ne prendra pas cela pour argent comptant."

Elle resta silencieuse et lorsqu'il referma la porte derrière lui, elle resta là, immobile, plongée dans ses réflexions. Elle ne savait si elle pouvait lui pardonner... Mais ce qui était sûr, c'était qu'elle essaierait de tourner à son avantage le fait qu'Arawn eût été mis au courant d'une telle chose. C'était une preuve que les Elfes ne possédaient pas un état de pensée uniforme, il devait en savoir quelque chose. Il fallait aussi qu'elle éclaircisse les zones d'ombre concernant la mort de son frère, dont les détails n'avaient pas été réellement donnés par l'émissaire revenu ce jour-là, en état de choc. Il avait paru comme fou, et s'était mis à délirer les jours d'après, avant de décider d'oublier cet épisode. Les autres s'en étaient accommodés, mais pas elle. Elle se disait qu'avant d'aller découvrir le vaste monde, il lui fallait passer par l'endroit où son frère avait vécu les derniers mois de sa vie.
Elle fit demi-tour et alla retrouver Arawn qui l'attendait. Le ton contrôlé, elle lui dit :


"Je vais préparer mes affaires. Nous devons être prêts à partir dans une heure, si possible après avoir tranquillisé les autres. Je m'en chargerai moi-même."

Suite à cela, elle retourna dans la cuisine, sortit un petit morceau de papier fin d'un tiroir et prit de quoi écrire avant de noter un mot pour son père, lui indiquant qu'il ne devait pas s'inquiéter et qu'elle reviendrait. Elle ne savait pas comment il réagirait suite à cela, mais elle ne précisa pas la raison qui la poussait à partir.
Puis, lorsqu'elle trouva Licia qui triturait nerveusement ses ongles sur le pas de la porte, elle la rassura et la chargea de faire passer le message de réconfort à travers le village. Elle voulait que tout se fasse dans la plus extrême tranquillité, et elle l'avertit qu'il lui faudrait s'absenter un moment. Bien qu'un peu réprobatrice, sa voisine ne protesta pas et fit ce qu'elle lui demandait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mer 18 Avr - 14:28

J'avais pris la direction de la première pièce qui pouvait avoir une porte pour laisser un peu d'intimité au père et à la fille. La chance que j'ai eu de voir un bureau simple avec quelques documents éparpillés par ci et par là. Outre le fait des documents, il y avait une chaise en bois polie derrière le seul bureau de la pièce. Avant d'aller m'y asseoir, je me suis rappelé le visage de Thailys lorsque je m'étais assis dans la cuisine sans son consentement. Un regard que je n'étais pas près d'oublier facilement au fait que j'avais créé une ambiance un peu tendue. Je me suis donc assis dans le premier recoin de la pièce, laissant mes jambes s'écarter de tous leurs larges.

Il n'y avait aucune fenêtre dans la pièce, juste à savoir que personne n'allait me tirer dessus sans le savoir me soulageait largement. Mes yeux se fermèrent tranquillement de fatigue par cette journée mouvementée que j'avais dût endurer. La perte de tout mana qui coulait dans mes veines n'aidait pas à cette fatigue. Malgré tout, je ne pouvais pas avoir un bon sommeil, trop de danger me guettait et pouvait me mettre en péril...

Thailys apparut dans le cadre de la porte, passant comme un coup de vent ne me laissant aucune chance de contre-attaquer ses paroles. Elle repart directement ailleurs dans la maison, me laissant sans mot.


*D'accord, au moins, elle semble de meilleures humeurs que tout à l'heure. Je crois que son entretien avec son père lui a donné un brin de joie... Je pense.*

Kekleon prit ce moment pour apparaître devant moi, la colère se lisait dans ses yeux d'avoir dû laisser les elfes libres et surtout, de devoir voyager avec un elfe qui semblait être une traitresse pour lui. Sa voix était comme un murmure qui se laissent voguer par le vent en direction de mes oreilles. Mais le ton dur de sa voix en révélait énormément sur son humeur.

Arawn, qu'est-ce que c'est que cette folie? Accepter qu'un elfe voyage avec nous en sachant très bien qu'elle est comme toute les autres. As-tu perdu la tête et surtout ta raison du but de notre voyage dans ce village elfe. Il est encore temps de partir d'ici et de tout brûler le village pour notre vengeance. Utilisons mes flammes pour créer un chaos de colère et partons ensuite en sachant que nous allons être apaisés pendant un certain temps.

Kekleon prit un certain temps pour me laisser à ma réflexion....

Pense y a deux fois avant de faire une gaffe de cette envergure. S'allier avec ceux qui ont été ton bourreau, ton optimiste te tuera un jour et surtout ta façon de croire qu'il y a une chance que les hybrides et les elfes soient un jour ami. Les faits sont déjà créés, tu n'as qu'à regarder les gardes qui ont voulu te tuer juste en te voyant. On ne peut rien y faire, alors quitte cet endroit avant que ça ne devient irréversible.

Kekleon disparu après m'avoir fait un peu la morale sur ce qui pouvait arriver dans le village. Il était vrai qu'il y avait une chance que je meure des mains d'un elf rapidement, surtout dans la situation que j'étais, mais il fallait que je sache s'il y avait une chance que les hybrides soient moins maltraités et encore mieux, si on allait pouvoir avoir des droits aussi. J'allais créer une nouvelle société, une nouvelle page d'histoire qui allait rendre ce monde meilleur. Un sourire vint à ma bouche tout en me relevant...

Désolé Kekleon, mais je pense que j'ai une chance de réussir à changer ce monde. Thailys est la preuve que les elfes n'ont pas qu'une seule méthode de pense. C'est assez pour moi pour croire à un futur meilleur pour les hybrides.

Je me suis dirigé en direction de la porte d'entrée pour attendre que Thailys finisse de se préparer. Quelle ne fut ma surprise de la voir déjà à cet endroit. Je ne me suis pas approché trop proche d'elle de peur qu'elle recommence une crise de colère sur les hybrides.

Je peux revenir voir votre chef dans quelques jours si tu as peur de voyager avec moi. Je sais que pour un elfe de ton âge, on a dû t'apprendre que les hybrides sont des êtres ignobles. J'aimerais juste que tu réfléchisses bien à ta décision avant de venir avec moi. Je n'aimerais pas te forcer à m'accompagner dans ce voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlys
Archère Protectrice
Archère Protectrice
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 254
Messages RP : 39
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 22
Localisation du personnage : Dans la forêt de Landayën
Métier du personnage : Garde du corps du dirigeant des elfes
Alignement du personnage : Neutre (avec un penchant pour les gentils)

Badges :
Badge Oeuf de Pâques [SPECIAL] Ne peut être obtenu que lors de la période de Pâques ! Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 16 ans
En couple avec: Elle rembarre tous les dragueurs qu'elle croise. Les hommes ne l'intéressent pas, mais il est encore possible de prendre son coeur à son insu.
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Mer 18 Avr - 15:14

Thaïlys eut un léger sursaut lorsqu'elle vit arriver Arawn. Elle le fusilla du regard avant de se souvenir qu'il allait être son compagnon de voyage. Elle eut un vertige, mais son regard s'adoucit. Elle avait fait son choix, et elle se disait que le dirigeant comprendrait. Elle parla ainsi à l'hybride :

"C'est bon, je sais ce que je fais. Tu as délivré mon père, c'est au moins ça. Ensuite, je viens de mon plein gré, contrairement à ce que tu pourrais penser. Ce n'est pas par gaieté de coeur, mais simplement, j'ai quelque chose à faire sur le chemin entre-temps."

Elle ne fit pas de réflexion quant à la remarque qu'il avait faite sur le fait qu'on apprenait aux Elfes à haïr les hybrides.

"Alors, tu es prêt ? Il est temps de partir, et vite tant que mon père se repose encore."

Elle lui jeta un coup d'oeil significatif.

"Tu connais ce monde bien mieux que moi, j'imagine. Ce sera à toi de nous guider. Et tant qu'à faire, j'imagine que tu as de l'argent pour payer les frais du voyage."

Elle avait dit cela d'un ton léger, bien qu'un peu méprisant. Les Elfes possédaient leur propre monnaie, et de toute façon, elle n'allait pas se fatiguer à payer des transactions aux Humains. De plus, ces derniers, bien trop tolérants, acceptaient les hybrides sans faire d'histoires, bien que les relations avec eux restent froides. Cela partait du fait que les Humains ne possédaient pas l'instinct des Elfes à ressentir les énergies de chaque corps, et donc de reconnaître les races des personnes rencontrées. Certains hybrides parvenaient très bien à se fondre dans la masse.

"Je voudrais que l'on passe d'abord par un endroit qui se situe dans la forêt avant de quitter Landayën. Je dois voir quelque chose là-bas. Je ne te demande pas ton avis, mais il est toujours bon de t'en informer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawn
Maître de la Volonté
Maître de la Volonté
avatar

Masculin Cancer Messages : 69
Messages RP : 39
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 28
Localisation du personnage : Dans le village elfe
Métier du personnage : Protecteur des hybrides
Alignement du personnage : Loyal Mauvais

Badges :
Badge Cupcake [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des animations. Badge Tigre [SPECIAL] Ne peut être gagné que lors des Animations.

Votre Identité
Age du personnage: 21
En couple avec: Personne
Brève desciption:

MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   Ven 20 Avr - 3:19

J'écoutais avec attention chaque phrase que la jeune demoiselle pouvait faire sortir de sa bouche. Malgré le ton de sa voix décevant et arrogant, je me suis décidé à ne pas riposter. Continuant à parler avec une voix agréable et sans accusations.

Je ne sais pas si tu t'es déjà rendu loin dans tes voyages, mais je peux te dire que je connais un peu la région. Les quelques années à voyager m'ont au moins permis d'avoir le minimum de connaissances à ce sujet. Mais pour ce qui est de te rendre plus profondément dans la forêt, je me tiendrais à toi.

Que de belle parole malgré un léger doute qui planait dans ma tête. Le doute qu'elle m'abandonne dans un labyrinthe ou dans un endroit impossible à franchir. Je ne connaissais pas particulièrement les alentours, mais au moins Kekleon allait pouvoir me donner un petit coup de main étant un esprit de la nature. Un voyage risqué, mais qui pouvait me donner de l'expérience si je voulais un jour revenir dans la cité Elfique.

Fais-toi en pas, tant que tu n'es pas une mangeuse professionnelle et qu'il ne faut pas que je te paie des vêtements et des gogosses de fille à chaque ville et village, je devrais avoir assez pour l'aller et même pour le retour.

Le voyage allait être long, très long... Mais peut-être allait-il être la seule chance pour lui montrer les bons côté des hybrides...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La goutte de la vengeance (RP libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La goutte de la vengeance (RP libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes de Mythra :: Espace RP :: Espace RP :: Royaume de Mythra :: Forêt de Landayën :: Cité Elfique-
Sauter vers: